Une étude d’Evangile sur « Evangile », « Bonne Nouvelle », « parole », dans les lettres de Paul

Evangile et apôtre

Connaître Jésus-Christ, c’est tout…

Annoncer en actes et en paroles, en donnant l’exemple

Témoigner de sa propre rencontre du ressuscité

Evangile et Esprit-Saint

Evangile et foi

Qualificatifs donnés à la parole de Dieu, à l’Evangile

Evangile et éthique

Evangile comme acteur que l’on ne peut pas arrêter

Evangile du Christ mort et ressuscité venu sauver les pécheurs

Evangile pour tous

Evangile qui n’est pas accueilli, Evangile et persécution

Evangile qui ne peut être trafiqué et doit être présenté dans sa vérité

Ne méprisez pas les paroles des prophètes

Annoncer l’Evangile gratuitement, en sachant aussi recevoir, pas par envie ou rivalité, en vous en remettant au Seigneur

Evangile, Bonne Nouvelle, parole, dans les lettres de Paul

Evangile et apôtre

Appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu (Rm 1, 1)

« Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu. »

Pour l’apôtre, annoncer l’Evangile, c’est rendre un culte à Dieu (Rm 1, 9)

« Car Dieu m’en est témoin, lui à qui je rends un culte en mon esprit en annonçant l’Evangile de son Fils »

Et comment l’entendraient-ils, si personne ne le proclame ? Et comment le proclamer, sans être envoyé ?… Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! (Rm 10, 13-15)

13En effet, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. 14Or, comment l’invoqueraient-ils, sans avoir cru en lui ? Et comment croiraient-ils en lui, sans l’avoir entendu ? Et comment l’entendraient-ils, si personne ne le proclame ? 15Et comment le proclamer, sans être envoyé ? Aussi est-il écrit : Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles !

Etre un officiant de Jésus-Christ auprès de des païens, consacré au ministère de l’Evangile de Dieu pour que les païens deviennent une offrande agréable à Dieu, conduire les païens à l’obéissance, par la parole et par l’action, par la puissance des signes et des prodiges, par la puissance de l’Esprit (Rm 15, 14-21)

“14 ¶En ce qui vous concerne, mes frères, je suis personnellement convaincu que vous êtes vous-mêmes pleins de bonnes dispositions, comblés d’une parfaite connaissance et capables de vous avertir mutuellement. 15Cependant, pour raviver vos souvenirs, je vous ai écrit par endroits avec une certaine hardiesse, en vertu de la grâce que Dieu m’a donnée 16d’être un officiant de Jésus Christ auprès des païens, consacré au ministère de l’Evangile de Dieu, afin que les païens deviennent une offrande qui, sanctifiée par l’Esprit Saint, soit agréable à Dieu” 17 ¶J’ai donc lieu de m’enorgueillir en Jésus Christ, au sujet de l’œuvre de Dieu. 18Car je n’oserais rien mentionner, sinon ce que Christ a fait par moi pour conduire les païens à l’obéissance, par la parole et par l’action, 19par la puissance des signes et des prodiges, par la puissance de l’Esprit. Ainsi, depuis Jérusalem, en rayonnant jusqu’à l’Illyrie, j’ai pleinement assuré l’annonce de l’Evangile du Christ. 20Mais je me suis fait un point d’honneur de n’annoncer l’Evangile que là où le nom de Christ n’avait pas encore été prononcé, pour ne pas bâtir sur les fondations qu’un autre avait posées. 21Ainsi je me conforme à ce qui est écrit : Ils verront, ceux à qui on ne l’avait pas annoncé, et ceux qui n’en avaient pas entendu parler comprendront.”

Paul se perçoit comme Envoyé pour annoncer l’Evangile et non pas pour baptiser (1 Co 1, 17)

“17 ¶Car Christ ne m’a pas envoyé baptiser, mais annoncer l’Evangile, et sans recourir à la sagesse du discours, pour ne pas réduire à néant la croix du Christ. 18Le langage de la croix, en effet, est folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui sont en train d’être sauvés, pour nous, il est puissance de Dieu.

Engendrer en Jésus-Christ des croyants et des Eglises par l’Evangile et en montrant l’exemple (1 Co 4, 14-16)

“14 ¶Je ne vous écris pas cela pour vous faire honte, mais pour vous avertir, comme mes enfants bien-aimés. 15En effet, quand vous auriez dix mille pédagogues en Christ, vous n’avez pas plusieurs pères. C’est moi qui, par l’Evangile, vous ai engendrés en Jésus Christ. 16Je vous exhorte donc : soyez mes imitateurs.”

Annoncer l’Evangile n’est pas un motif d’orgueil pour moi, c’est une nécessité qui s’impose à moi : malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile ! (1 Co 9, 16)

16Car annoncer l’Evangile n’est pas un motif d’orgueil pour moi, c’est une nécessité qui s’impose à moi : malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile ! 17Si je le faisais de moi-même, j’aurais droit à un salaire ; mais si j’y suis contraint, c’est une charge qui m’est confiée. 18Quel est donc mon salaire ? C’est d’offrir gratuitement l’Evangile que j’annonce, sans user des droits que cet Evangile me confère.

Je me suis fait tout à tous pour en sauver sûrement quelques-uns à cause de l’Evangile (1 Co 9, 19-23)

19Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous, pour en gagner le plus grand nombre. 20J’ai été avec les Juifs comme un Juif, pour gagner les Juifs, avec ceux qui sont assujettis à la loi, comme si je l’étais-alors que moi-même je ne le suis pas, pour gagner ceux qui sont assujettis à la loi ; 21avec ceux qui sont sans loi, comme si j’étais sans loi-alors que je ne suis pas sans loi de Dieu, puisque Christ est ma loi, pour gagner ceux qui sont sans loi. 22J’ai partagé la faiblesse des faibles, pour gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous pour en sauver sûrement quelques-uns. 23Et tout cela, je le fais à cause de l’Evangile, afin d’y avoir part.”

Annoncer la parole de manière intelligible plutôt que parler en langues (1 Co 14, 1-18)

“14 :1 ¶Recherchez l’amour ; ayez pour ambition les phénomènes spirituels, surtout la prophétie. 2Car celui qui parle en langues ne parle pas aux hommes, mais à Dieu. Personne ne le comprend : sous l’inspiration, il énonce des choses mystérieuses. 3Mais celui qui prophétise parle aux hommes : il édifie, il exhorte, il encourage. 4Celui qui parle en langues s’édifie lui-même, mais celui qui prophétise édifie l’assemblée. 5Je souhaite que vous parliez tous en langues, mais je préfère que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est supérieur à celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n’en donne l’interprétation pour que l’assemblée soit édifiée. 6Supposez maintenant, frères, que je vienne vous voir et vous parle en langues : en quoi vous serai-je utile, si ma parole ne vous apporte ni révélation, ni connaissance, ni prophétie, ni enseignement ? 7Il en est ainsi des instruments de musique, comme la flûte ou la cithare : s’ils ne rendent pas des sons distincts, comment reconnaître ce que jouent la flûte ou la cithare ? 8Et si la trompette ne rend pas un son clair, qui se préparera au combat ? 9Vous de même : si votre langue n’exprime pas des paroles intelligibles, comment comprendra-t-on ce que vous dites ? Vous parlerez en l’air. 10Il y a je ne sais combien d’espèces de mots dans le monde, et aucun n’est sans signification. 11Or, si j’ignore la valeur du mot, je serai un barbare pour celui qui parle, et celui qui parle sera pour moi un barbare. 12Vous de même : cherchez à être inspirés, et le plus possible, puisque cela vous attire ; mais que ce soit pour l’édification de l’assemblée. 13C’est pourquoi celui qui parle en langues doit prier pour avoir le don d’interprétation. 14Si je prie en langues, je suis inspiré, mais mon intelligence ne produit rien. 15Que faire donc ? Je prierai inspiré par l’Esprit, mais je prierai aussi de façon intelligible ; je chanterai inspiré par l’Esprit, mais je chanterai aussi de façon intelligible. 16Car si l’inspiration est seule à l’œuvre quand tu prononces une bénédiction, comment celui qui fait partie des simples auditeurs pourra-t-il dire « Amen » à ton action de grâce, puisqu’il ne sait pas ce que tu dis ? 17Sans doute ton action de grâce est remarquable, mais l’autre n’est pas édifié. 18Grâce à Dieu, je parle en langues plus que vous tous, 19mais dans une assemblée, je préfère dire cinq paroles intelligibles pour instruire aussi les autres, plutôt que dix mille en langues. 20Frères, pour le jugement, ne soyez pas des enfants ; pour le mal, oui, soyez de petits enfants, mais pour le jugement, soyez des adultes.”

C’est avec sincérité, c’est de la part de Dieu, à la face de Dieu, dans le Christ, que nous parlons (2 Co 2, 12-17)

“12 ¶J’arrivai alors à Troas pour y prêcher l’Evangile du Christ et, bien que le Seigneur m’ouvrît grande la porte, 13je n’eus pas l’esprit en repos, car je ne trouvai pas Tite, mon frère. J’ai donc pris congé d’eux et je suis parti pour la Macédoine. 14Grâce soit rendue à Dieu qui, par le Christ, nous emmène en tout temps dans son triomphe et qui, par nous, répand en tout lieu le parfum de sa connaissance. 15De fait, nous sommes pour Dieu la bonne odeur du Christ, pour ceux qui se sauvent et pour ceux qui se perdent ; 16pour les uns, odeur de mort qui conduit à la mort, pour les autres, odeur de vie qui conduit à la vie. Et qui est à la hauteur d’une telle mission ? 17Nous ne sommes pas en effet comme tant d’autres qui trafiquent de la parole de Dieu ; c’est avec sincérité, c’est de la part de Dieu, à la face de Dieu, dans le Christ, que nous parlons.”

Ministère de l’annonce de l’Evangile que nous détenons par miséricorde (2 Co 4, 1-7)

“4 :1 ¶Aussi puisque, par miséricorde, nous détenons ce ministère, nous ne perdons pas courage. 2Nous avons dit non aux procédés secrets et honteux, nous nous conduisons sans fourberie, et nous ne falsifions pas la parole de Dieu, bien au contraire, c’est en manifestant la vérité que nous cherchons à gagner la confiance de tous les hommes en présence de Dieu. 3Si cependant notre Evangile demeure voilé, il est voilé pour ceux qui se perdent, 4pour les incrédules, dont le dieu de ce monde a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne perçoivent pas l’illumination de l’Evangile de la gloire du Christ, lui qui est l’image de Dieu. 5Non, ce n’est pas nous-mêmes, mais Jésus Christ Seigneur que nous proclamons. Quant à nous-mêmes, nous nous proclamons vos serviteurs à cause de Jésus. 6Car le Dieu qui a dit : que la lumière brille au milieu des ténèbres, c’est lui-même qui a brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ. 7Mais ce trésor, nous le portons dans des vases d’argile, pour que cette incomparable puissance soit de Dieu et non de nous.”

Au nom du Christ lui-même, dire la parole de réconciliation (2 Co 5, 16-21)

“16 ¶Aussi, désormais, ne connaissons-nous plus personne à la manière humaine. Si nous avons connu le Christ à la manière humaine, maintenant nous ne le connaissons plus ainsi. 17Aussi, si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Le monde ancien est passé, voici qu’une réalité nouvelle est là. 18Tout vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par le Christ et nous a confié le ministère de la réconciliation. 19Car de toute façon, c’était Dieu qui en Christ réconciliait le monde avec lui-même, ne mettant pas leurs fautes au compte des hommes, et mettant en nous la parole de réconciliation. 20C’est au nom du Christ que nous sommes en ambassade, et par nous, c’est Dieu lui-même qui, en fait, vous adresse un appel. Au nom du Christ, nous vous en supplions, laissez-vous réconcilier avec Dieu. 21Celui qui n’avait pas connu le péché, il l’a, pour nous, identifié au péché, afin que, par lui, nous devenions justice de Dieu.”

Et les dons qu’il a faits, ce sont des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs et catéchètes, afin de mettre les saints en état d’accomplir le ministère pour bâtir le corps du Christ (Eph 4, 11-16)

11Et les dons qu’il a faits, ce sont des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs et catéchètes, 12afin de mettre les saints en état d’accomplir le ministère pour bâtir le corps du Christ, 13jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et dans la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’adultes, à la taille du Christ dans sa plénitude. 14Ainsi, nous ne serons plus des enfants, ballottés, menés à la dérive à tout vent de doctrine, joués par les hommes et leur astuce à fourvoyer dans l’erreur. 15Mais, confessant la vérité dans l’amour, nous grandirons à tous égards vers celui qui est la tête, Christ. 16Et c’est de lui que le corps tout entier, coordonné et bien uni grâce à toutes les articulations qui le desservent, selon une activité répartie à la mesure de chacun, réalise sa propre croissance pour se construire lui-même dans l’amour.”

Revêtez l’armure de Dieu… comme chaussures aux pieds, l’élan pour annoncer l’Evangile de la paix… Recevez le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu… (Eph 6, 10-18)

“10 ¶Pour finir, armez-vous de force dans le Seigneur, de sa force toute-puissante. 11Revêtez l’armure de Dieu pour être en état de tenir face aux manœuvres du diable. 12Ce n’est pas à l’homme que nous sommes affrontés, mais aux Autorités, aux Pouvoirs, aux Dominateurs de ce monde de ténèbres, aux esprits du mal qui sont dans les cieux. 13Saisissez donc l’armure de Dieu, afin qu’au jour mauvais, vous puissiez résister et demeurer debout, ayant tout mis en œuvre. 14Debout donc ! A la taille, la vérité pour ceinturon, avec la justice pour cuirasse 15et, comme chaussures aux pieds, l’élan pour annoncer l’Evangile de la paix. 16Prenez surtout le bouclier de la foi, il vous permettra d’éteindre tous les projectiles enflammés du Malin. 17Recevez enfin le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. 18Que l’Esprit suscite votre prière sous toutes ses formes, vos requêtes, en toutes circonstances ; employez vos veilles à une infatigable intercession pour tous les saints, ”

Priez pour moi aussi : que la parole soit placée dans ma bouche pour annoncer hardiment le mystère de l’Evangile dont je suis l’ambassadeur enchaîné. Priez donc afin que je trouve dans cet Evangile la hardiesse nécessaire pour en parler comme je le dois. (Eph 6, 19-20)

“19 ¶pour moi aussi : que la parole soit placée dans ma bouche pour annoncer hardiment le mystère de l’Evangile 20dont je suis l’ambassadeur enchaîné. Priez donc afin que je trouve dans cet Evangile la hardiesse nécessaire pour en parler comme je le dois.”

C’est avec joie que je prie, à cause de la part que vous prenez avec nous à l’Evangile… à son affermissement (Ph 1, 1-8)

“1 :1 ¶Paul et Timothée, serviteurs de Jésus Christ, à tous les saints en Jésus Christ qui sont à Philippes, avec leurs épiscopes et leurs diacres : 2à vous grâce et paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ. 3Je rends grâce à mon Dieu chaque fois que j’évoque votre souvenir : 4toujours, en chaque prière pour vous tous, c’est avec joie que je prie, 5à cause de la part que vous prenez avec nous à l’Evangile depuis le premier jour jusqu’à maintenant. 6Telle est ma conviction : Celui qui a commencé en vous une œuvre excellente en poursuivra l’achèvement jusqu’au jour de Jésus Christ. Il est bien juste pour moi d’être ainsi disposé envers vous tous, puisque je vous porte dans mon cœur, vous qui, dans ma captivité comme dans la défense et l’affermissement de l’Evangile, prenez tous part à la grâce qui m’est faite. 8Oui, Dieu m’est témoin que je vous chéris tous dans la tendresse de Jésus Christ.”

Trouver en Dieu l’assurance pour prêcher l’Evangile sans chercher à plaire aux hommes, en étant plein de douceur comme une mère réchauffe sur son sein prêts à donner non seulement l’Evangile de Dieu, mais notre propre vie, exhortant, encourageant, adjurant, conduisant, travaillant jour et nuit, aimant (1 Th 2, 1-12)

“2 :1 ¶Vous-mêmes le savez bien, frères, ce n’est pas en vain que vous nous avez accueillis. 2Mais, alors que nous venions de souffrir et d’être insultés à Philippes, comme vous le savez, nous avons trouvé en notre Dieu l’assurance qu’il fallait pour vous prêcher son Evangile à travers bien des luttes. 3C’est que notre prédication ne repose pas sur l’erreur, elle ne s’inspire pas de motifs impurs, elle n’a pas recours à la ruse. 4Mais Dieu nous ayant éprouvés pour nous confier l’Evangile, nous prêchons en conséquence ; nous ne cherchons pas à plaire aux hommes, mais à Dieu qui éprouve nos cœurs. 5C’est ainsi que jamais nous n’avons eu de paroles flatteuses, vous le savez, jamais d’arrière-pensée de profit, Dieu en est témoin, 6et jamais nous n’avons recherché d’honneurs auprès des hommes, ni chez vous, ni chez d’autres, ”

“7 ¶alors que nous aurions pu nous imposer, en qualité d’apôtres du Christ. Au contraire, nous avons été au milieu de vous pleins de douceur, comme une mère réchauffe sur son sein les enfants qu’elle nourrit. 8Nous avions pour vous une telle affection que nous étions prêts à vous donner non seulement l’Evangile de Dieu, mais même notre propre vie, tant vous nous étiez devenus chers. 9Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues : c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun de vous, que nous vous avons annoncé l’Evangile de Dieu. 10Vous êtes témoins, et Dieu aussi, que nous nous sommes conduits envers vous, les croyants, de manière sainte, juste, irréprochable. 11Et vous le savez : traitant chacun de vous comme un père ses enfants, 12nous vous avons exhortés, encouragés et adjurés de vous conduire d’une manière digne de Dieu qui vous appelle à son Royaume et à sa gloire.”

Prière d’action de grâce de Paul jour et nuit pour la foi des Thessaloniciens, pour que le Père affermisse leur cœur dans la sainteté en vue de la rencontre finale, pour avoir la joie lui de les revoir (1 Th 3, 9-13)

9Quelle action de grâce pourrions-nous rendre à Dieu à votre sujet, pour toute la joie que nous éprouvons à cause de vous devant notre Dieu, 10lorsque nous prions, nuit et jour, avec insistance, pour qu’il nous soit donné de vous revoir et de compléter ce qui manque à votre foi ?” “11 ¶Que Dieu lui-même, notre Père, et que notre Seigneur Jésus dirigent notre route vers vous. 12Que le Seigneur fasse croître et abonder l’amour que vous avez les uns pour les autres et pour tous, à l’image de notre amour pour vous. 13Qu’il affermisse ainsi vos cœurs dans une sainteté irréprochable devant Dieu notre Père, lors de la venue de notre Seigneur Jésus avec tous ses saints.”

Etre un bon diacre du Christ Jésus nourri des paroles de la foi et de la belle doctrine… Elle est digne de confiance, cette parole, et mérite d’être pleinement accueillie par tous… Consacre-toi à la lecture de l’Ecriture, à l’exhortation, à l’enseignement. Ne néglige pas le don de la grâce qui est en toi… Veille sur toi-même et sur ton enseignement. Mets-y de la persévérance. C’est bien en agissant ainsi que tu sauveras et toi-même et ceux qui t’écoutent (1 Tm 4, 6-16)

“6 ¶Expose tout cela aux frères : tu seras ainsi un bon diacre du Christ Jésus, nourri des paroles de la foi et de la belle doctrine que tu as suivie avec empressement. 7Quant aux fables impies, commérages de vieille femme, rejette-les. Exerce-toi plutôt à la piété. 8L’exercice corporel, en effet, est utile à peu de choses, tandis que la piété, elle, est utile à tout. Ne possède-t-elle pas la promesse de la vie, de la vie présente comme de la vie future ? 9Elle est digne de confiance, cette parole, et mérite d’être pleinement accueillie par tous. 10Car si nous peinons et si nous combattons, c’est que nous avons mis notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, surtout des croyants. 11Voilà ce que tu dois prescrire et enseigner. 12Que personne ne méprise ton jeune âge. Tout au contraire, sois pour les fidèles un modèle en parole, en conduite, en amour, en foi, en pureté. 13En attendant ma venue, consacre-toi à la lecture de l’Ecriture, à l’exhortation, à l’enseignement. 14Ne néglige pas le don de la grâce qui est en toi, qui te fut conféré par une intervention prophétique, accompagnée de l’imposition des mains par le collège des anciens. 15Voilà ce que tu dois prendre à cœur. Voilà en quoi il te faut persévérer. Ainsi tes progrès seront manifestes aux yeux de tous. 16Veille sur toi-même et sur ton enseignement. Mets-y de la persévérance. C’est bien en agissant ainsi que tu sauveras et toi-même et ceux qui t’écoutent.”

Les anciens qui exercent bien la présidence méritent double honneur, surtout ceux qui peinent au ministère de la parole et à l’enseignement. (1 Tm 5, 17)

C’est pourquoi je te rappelle d’avoir à raviver le don de Dieu qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains… C’est Christ Jésus qui a détruit la mort et fait briller la vie et l’immortalité par l’Evangile pour lequel j’ai été, moi, établi héraut, apôtre et docteur (2 Tm 6-14)

“6 ¶C’est pourquoi je te rappelle d’avoir à raviver le don de Dieu qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. 7Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de maîtrise de soi. 8N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur et n’aie pas honte de moi, prisonnier pour lui. Mais souffre avec moi pour l’Evangile, comptant sur la puissance de Dieu, 9qui nous a sauvés et appelés par un saint appel, non en vertu de nos œuvres, mais en vertu de son propre dessein et de sa grâce. Cette grâce, qui nous avait été donnée avant les temps éternels dans le Christ Jésus, 10a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur, le Christ Jésus. C’est lui qui a détruit la mort et fait briller la vie et l’immortalité par l’Evangile 11pour lequel j’ai été, moi, établi héraut, apôtre et docteur. 12Voilà pourquoi j’endure ces souffrances. Mais je n’en ai pas honte, car je sais en qui j’ai mis ma foi et j’ai la certitude qu’il a le pouvoir de garder le dépôt qui m’est confié jusqu’à ce Jour-là. 13Prends pour norme les saines paroles que tu as entendues de moi, dans la foi et l’amour qui sont dans le Christ Jésus. 14Garde le bon dépôt par l’Esprit Saint qui habite en nous.”

Proclame la Parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, menace, exhorte, toujours avec patience et souci d’enseigner… supporte la souffrance, fais œuvre d’évangéliste, remplis ton ministère… J’ai combattu le beau combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi (2 Tm 4, 1-8)

“4 :1 ¶Je t’adjure en présence de Dieu et du Christ Jésus, qui viendra juger les vivants et les morts, au nom de sa manifestation et de son Règne : 2proclame la Parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, menace, exhorte, toujours avec patience et souci d’enseigner. 3Viendra un temps, en effet, où certains ne supporteront plus la saine doctrine, mais, au gré de leurs propres désirs et l’oreille leur démangeant, s’entoureront de quantité de maîtres. 4Ils détourneront leurs oreilles de la vérité, vers les fables ils se retourneront. 5Mais toi cependant, sois sobre en toutes choses, supporte la souffrance, fais œuvre d’évangéliste, remplis ton ministère. 6Pour moi, voici que je suis déjà offert en libation et le temps de mon départ est arrivé. 7J’ai combattu le beau combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. 8Dès maintenant m’est réservée la couronne de justice qu’en retour me donnera le Seigneur, en ce Jour-là, lui le juste juge ; et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront aimé sa manifestation.”

Dieu qui ne ment pas a manifesté sa Parole dans un message confié à l’apôtre (Tt 1, 1-4)

“1 :1 ¶Paul, serviteur de Dieu, apôtre de Jésus Christ pour amener les élus de Dieu à la foi et à la connaissance de la vérité conforme à la piété, 2dans l’espérance de la vie éternelle promise avant les temps éternels par le Dieu qui ne ment pas, 3et qui, aux temps fixés, a manifesté sa Parole dans un message qui m’a été confié, suivant l’ordre de Dieu notre Sauveur, 4à Tite, mon véritable enfant dans la foi qui nous est commune : grâce et paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Sauveur.

Episcope appelé à être irréprochable fermement attaché à la Parole digne de foi (Tt 1, 5-9)

5Si je t’ai laissé en Crète, c’est pour que tu y achèves l’organisation et que tu établisses dans chaque ville des anciens, suivant mes instructions. 6Chacun d’eux doit être irréprochable, mari d’une seule femme, avoir des enfants croyants qu’on ne puisse accuser d’inconduite ou d’insoumission. 7Il faut en effet que l’épiscope soit irréprochable en sa qualité d’intendant de Dieu : ni arrogant, ni coléreux, ni buveur, ni batailleur, ni avide de gains honteux. 8Il doit être hospitalier, ami du bien, pondéré, juste, saint, maître de soi, 9fermement attaché à la Parole digne de foi, qui est conforme à l’enseignement. Ainsi sera-t-il capable d’exhorter dans la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

10Nombreux sont en effet les insoumis, vains discoureurs et trompeurs, surtout parmi les circoncis. 11Il faut leur fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, en enseignant pour un gain honteux ce qu’il ne faut pas. 12L’un d’entre eux, leur propre prophète, a dit : « Crétois, perpétuels menteurs, bêtes méchantes, panses fainéantes. » 13Ce témoignage est vrai. C’est pourquoi reprends-les sévèrement, pour qu’ils aient une foi saine. 14Qu’ils ne s’attachent pas aux fables juives et aux préceptes d’hommes qui se détournent de la vérité. 15Tout est pur pour ceux qui sont purs. Mais pour ceux qui sont souillés et qui refusent de croire, rien n’est pur ; au contraire, leur intelligence et leur conscience sont souillées. 16Ils font profession de connaître Dieu, mais par leurs œuvres ils le renient. Ils sont abominables, rebelles, inaptes à toute œuvre bonne.”

Connaître Jésus-Christ, c’est tout…

En Jésus sont toutes les richesses de la parole et de la connaissance (1 Co 1, 5)

“1 :1 ¶Paul, appelé à être apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, et Sosthène le frère, 2à l’Eglise de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus, appelés à être saints avec tous ceux qui invoquent en tout lieu le nom de notre Seigneur Jésus Christ, leur Seigneur et le nôtre ; 3à vous grâce et paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ. 4Je rends grâce à Dieu sans cesse à votre sujet, pour la grâce de Dieu qui vous a été donnée dans le Christ Jésus. 5Car vous avez été, en lui, comblés de toutes les richesses, toutes celles de la parole et toutes celles de la connaissance. 6C’est que le témoignage rendu au Christ s’est affermi en vous, 7si bien qu’il ne vous manque aucun don de la grâce, à vous qui attendez la révélation de notre Seigneur Jésus Christ. 8C’est lui aussi qui vous affermira jusqu’à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus Christ. 9Il est fidèle, le Dieu qui vous a appelés à la communion avec son Fils Jésus Christ, notre Seigneur.”

Dieu qui, par le Christ, nous emmène en tout temps dans son triomphe et qui, par nous, répand en tout lieu le parfum de sa connaissance… (2 Co 2, 12-17)

“12 ¶J’arrivai alors à Troas pour y prêcher l’Evangile du Christ et, bien que le Seigneur m’ouvrît grande la porte, 13je n’eus pas l’esprit en repos, car je ne trouvai pas Tite, mon frère. J’ai donc pris congé d’eux et je suis parti pour la Macédoine. 14Grâce soit rendue à Dieu qui, par le Christ, nous emmène en tout temps dans son triomphe et qui, par nous, répand en tout lieu le parfum de sa connaissance. 15De fait, nous sommes pour Dieu la bonne odeur du Christ, pour ceux qui se sauvent et pour ceux qui se perdent ; 16pour les uns, odeur de mort qui conduit à la mort, pour les autres, odeur de vie qui conduit à la vie. Et qui est à la hauteur d’une telle mission ? 17Nous ne sommes pas en effet comme tant d’autres qui trafiquent de la parole de Dieu ; c’est avec sincérité, c’est de la part de Dieu, à la face de Dieu, dans le Christ, que nous parlons.”

En Christ, vous avez entendu la parole de vérité, l’Evangile qui vous sauve (Eph 1, 13)

“3 ¶Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ : Il nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les cieux en Christ. 4Il nous a choisis en lui avant la fondation du monde pour que nous soyons saints et irréprochables sous son regard, dans l’amour. 5Il nous a prédestinés à être pour lui des fils adoptifs par Jésus Christ ; ainsi l’a voulu sa bienveillance 6à la louange de sa gloire, et de la grâce dont il nous a comblés en son Bien-aimé : 7en lui, par son sang, nous sommes délivrés, en lui, nos fautes sont pardonnées, selon la richesse de sa grâce. 8Dieu nous l’a prodiguée, nous ouvrant à toute sagesse et intelligence. 9Il nous a fait connaître le mystère de sa volonté, le dessein bienveillant qu’il a d’avance arrêté en lui-même 10pour mener les temps à leur accomplissement : réunir l’univers entier sous un seul chef, le Christ, ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. 11En lui aussi, nous avons reçu notre part : suivant le projet de celui qui mène tout au gré de sa volonté, nous avons été prédestinés 12pour être à la louange de sa gloire ceux qui ont d’avance espéré dans le Christ. 13En lui, encore, vous avez entendu la parole de vérité, l’Evangile qui vous sauve. En lui, encore, vous avez cru et vous avez été marqués du sceau de l’Esprit promis, l’Esprit Saint, 14acompte de notre héritage jusqu’à la délivrance finale où nous en prendrons possession, à la louange de sa gloire.”

Que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père à qui appartient la gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître (Eph 1, 15-22)

“15 ¶Voilà pourquoi, moi aussi, depuis que j’ai appris votre foi dans le Seigneur Jésus et votre amour pour tous les saints, 16je ne cesse de rendre grâce à votre sujet, lorsque je fais mention de vous dans mes prières. 17Que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père à qui appartient la gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître ; 18qu’il ouvre votre cœur à sa lumière, pour que vous sachiez quelle espérance vous donne son appel, quelle est la richesse de sa gloire, de l’héritage qu’il vous fait partager avec les saints, 19quelle immense puissance il a déployée en notre faveur à nous les croyants ; son énergie, sa force toute-puissante, 20il les a mises en œuvre dans le Christ, lorsqu’il l’a ressuscité des morts et fait asseoir à sa droite dans les cieux, 21bien au-dessus de toute Autorité, Pouvoir, Puissance, Souveraineté et de tout autre nom qui puisse être nommé, non seulement dans ce monde, mais encore dans le monde à venir. 22Oui, il a tout mis sous ses pieds et il l’a donné, au sommet de tout, pour tête à l’Eglise 23qui est son corps, la plénitude de celui que Dieu remplit lui-même totalement.”

Que le Père fasse habiter le Christ dans vos cœurs… vous aurez ainsi la force de connaître l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance… (Eph 3, 14-21)

14C’est pourquoi je fléchis les genoux devant le Père, 15de qui toute famille tient son nom, au ciel et sur la terre ; 16qu’il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance, par son Esprit, pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, 17qu’il fasse habiter le Christ en vos cœurs par la foi ; enracinés et fondés dans l’amour, 18vous aurez ainsi la force de comprendre, avec tous les saints, ce qu’est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur… 19et de connaître l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance, afin que vous soyez comblés jusqu’à recevoir toute la plénitude de Dieu. 20A celui qui peut, par sa puissance qui agit en nous, faire au-delà, infiniment au-delà de ce que nous pouvons demander et imaginer, 21à lui la gloire dans l’Eglise et en Jésus Christ, pour toutes les générations, aux siècles des siècles. Amen.

Je considère que tout est perte en regard de ce bien suprême qu’est la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur… Il s’agit de le connaître, lui, et la puissance de sa résurrection, et la communion à ses souffrances, de devenir semblable à lui dans sa mort, afin de parvenir, s’il est possible, à la résurrection d’entre les morts (Ph 3, 4-14)

“4 ¶Pourtant, j’ai des raisons d’avoir aussi confiance en moi-même. Si un autre croit pouvoir se confier en lui-même, je le peux davantage, moi, 5circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu fils d’Hébreux ; pour la loi, Pharisien ; 6pour le zèle, persécuteur de l’Eglise ; pour la justice qu’on trouve dans la loi, devenu irréprochable. 7Or toutes ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai considérées comme une perte à cause du Christ. 8Mais oui, je considère que tout est perte en regard de ce bien suprême qu’est la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur. A cause de lui j’ai tout perdu, et je considère tout cela comme ordures afin de gagner Christ” 9et d’être trouvé en lui, non plus avec une justice à moi, qui vient de la loi, mais avec celle qui vient par la foi au Christ, la justice qui vient de Dieu et s’appuie sur la foi. 10Il s’agit de le connaître, lui, et la puissance de sa résurrection, et la communion à ses souffrances, de devenir semblable à lui dans sa mort, 11afin de parvenir, s’il est possible, à la résurrection d’entre les morts. 12Non que j’aie déjà obtenu tout cela ou que je sois déjà devenu parfait ; mais je m’élance pour tâcher de le saisir, parce que j’ai été saisi moi-même par Jésus Christ. 13Frères, je n’estime pas l’avoir déjà saisi. Mon seul souci : oubliant le chemin parcouru et tout tendu en avant, 14je m’élance vers le but, en vue du prix attaché à l’appel d’en haut que Dieu nous adresse en Jésus Christ.”

Nous demandons à Dieu que vous ayez pleine connaissance de sa volonté en toute sagesse et pénétration spirituelle, 10pour que vous meniez une vie digne du Seigneur, recherchant sa totale approbation. Par tout ce que vous ferez de bien, vous porterez du fruit et progresserez dans la vraie connaissance de Dieu (Col 1, 3-29)

Cf. en tête du document

Faire connaître les richesses et la gloire de ce mystère parmi les païens : Christ au milieu de vous, l’espérance de la gloire… rude combat que je mène… qu’ainsi unis dans l’amour, ils accèdent, en toute sa richesse, à la plénitude de l’intelligence, à la connaissance du mystère de Dieu : Christ, 3en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. (Col 1, 25-2, 2)

25j’en suis devenu le ministre en vertu de la charge que Dieu m’a confiée à votre égard : achever l’annonce de la parole de Dieu, 26le mystère tenu caché tout au long des âges et que Dieu a manifesté maintenant à ses saints. 27Il a voulu leur faire connaître quelles sont les richesses et la gloire de ce mystère parmi les païens : Christ au milieu de vous, l’espérance de la gloire ! 28C’est lui que nous annonçons, avertissant chacun, instruisant chacun en toute sagesse, afin de rendre chacun parfait en Christ. 29C’est le but de mon labeur, du combat mené avec sa force qui agit puissamment en moi.”

“2 :1 ¶Je veux en effet que vous sachiez quel rude combat je mène pour vous, pour ceux de Laodicée, et pour tant d’autres qui ne m’ont jamais vu personnellement ; 2je veux qu’ainsi leurs cœurs soient encouragés et qu’étroitement unis dans l’amour, ils accèdent, en toute sa richesse, à la plénitude de l’intelligence, à la connaissance du mystère de Dieu : Christ, 3en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.”

Annoncer en actes et en paroles, en donnant l’exemple

Conduire les païens à l’obéissance, par la parole et par l’action, par la puissance des signes et des prodiges, par la puissance de l’Esprit (Rm 15, 15-18)

Pour raviver vos souvenirs, je vous ai écrit par endroits avec une certaine hardiesse, en vertu de la grâce que Dieu m’a donnée 16d’être un officiant de Jésus Christ auprès des païens, consacré au ministère de l’Evangile de Dieu, afin que les païens deviennent une offrande qui, sanctifiée par l’Esprit Saint, soit agréable à Dieu” 17 ¶J’ai donc lieu de m’enorgueillir en Jésus Christ, au sujet de l’œuvre de Dieu. 18Car je n’oserais rien mentionner, sinon ce que Christ a fait par moi pour conduire les païens à l’obéissance, par la parole et par l’action, 19par la puissance des signes et des prodiges, par la puissance de l’Esprit.

Tous ensemble, imitez-moi, frères, et fixez votre regard sur ceux qui se conduisent suivant l’exemple que vous avez en nous… Ne vous conduisez pas en ennemis de la croix… (Ph 3, 17-21)

“17 ¶Tous ensemble imitez-moi, frères, et fixez votre regard sur ceux qui se conduisent suivant l’exemple que vous avez en nous. 18Beaucoup, en effet, je vous le disais souvent et le redis maintenant en pleurant, se conduisent en ennemis de la croix du Christ. 19Leur fin sera la perdition ; leur dieu, c’est leur ventre, et leur gloire, ils la mettent dans leur honte, eux qui n’ont à cœur que les choses de la terre. 20Car notre cité, à nous, est dans les cieux, d’où nous attendons, comme sauveur, le Seigneur Jésus Christ, 21qui transfigurera notre corps humilié pour le rendre semblable à son corps de gloire, avec la force qui le rend capable aussi de tout soumettre à son pouvoir.”

Témoigner de sa propre rencontre du ressuscité

Etre un officiant de Jésus-Christ auprès de des païens, consacré au ministère de l’Evangile de Dieu pour que les païens deviennent une offrande agréable à Dieu, conduire les païens à l’obéissance, par la parole et par l’action, par la puissance des signes et des prodiges, par la puissance de l’Esprit (Rm 15, 17-18)

17 ¶J’ai donc lieu de m’enorgueillir en Jésus Christ, au sujet de l’œuvre de Dieu. 18Car je n’oserais rien mentionner, sinon ce que Christ a fait par moi pour conduire les païens à l’obéissance, par la parole et par l’action, 19par la puissance des signes et des prodiges, par la puissance de l’Esprit.

Un Evangile reçu par révélation de Jésus-Christ sur la route de Damas (Ga 1, 11-19)

11Car, je vous le déclare, frères : cet Evangile que je vous ai annoncé n’est pas de l’homme ; 12et d’ailleurs, ce n’est pas par un homme qu’il m’a été transmis ni enseigné, mais par une révélation de Jésus Christ. 13Car vous avez entendu parler de mon comportement naguère dans le judaïsme : avec quelle frénésie je persécutais l’Eglise de Dieu et je cherchais à la détruire ; 14je faisais des progrès dans le judaïsme, surpassant la plupart de ceux de mon âge et de ma race par mon zèle débordant pour les traditions de mes pères. 15Mais, lorsque celui qui m’a mis à part depuis le sein de ma mère et m’a appelé par sa grâce a jugé bon 16de révéler en moi son Fils afin que je l’annonce parmi les païens, aussitôt, loin de recourir à aucun conseil humain 17ou de monter à Jérusalem auprès de ceux qui étaient apôtres avant moi, je suis parti pour l’Arabie, puis je suis revenu à Damas. 18Ensuite, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas et je suis resté quinze jours auprès de lui, 19sans voir cependant aucun autre apôtre, mais seulement Jacques, le frère du Seigneur.

L’Evangile est parvenu jusqu’à vous… et méditation sur Dieu qui nous a arrachés au péché par la mort et la résurrection de son Fils, lui, la tête du corps qu’est l’Eglise, le Christ qui veut vous faire paraître saints (Col 1, 3-29)

Cf. en tête du document

Evangile et Esprit-Saint

Se laisser conduire par l’Esprit-Saint pour l’annoncer

Je demande continuellement dans mes prières d’avoir enfin, par sa volonté, l’occasion de me rendre chez vous (Rm 1, 9-10

« Car Dieu m’en est témoin, lui à qui je rends un culte en mon esprit en annonçant l’Evangile de son Fils : je fais sans relâche mention de vous, demandant continuellement dans mes prières d’avoir enfin, par sa volonté, l’occasion de me rendre chez vous. »

J’arrivai alors à Troas pour y prêcher l’Evangile du Christ et, bien que le Seigneur m’ouvrît grande la porte, ne trouvant pas Tite, je repartais… (2 Co 2, 12-17)

“12 ¶J’arrivai alors à Troas pour y prêcher l’Evangile du Christ et, bien que le Seigneur m’ouvrît grande la porte, 13je n’eus pas l’esprit en repos, car je ne trouvai pas Tite, mon frère. J’ai donc pris congé d’eux et je suis parti pour la Macédoine. 14Grâce soit rendue à Dieu qui, par le Christ, nous emmène en tout temps dans son triomphe et qui, par nous, répand en tout lieu le parfum de sa connaissance. 15De fait, nous sommes pour Dieu la bonne odeur du Christ, pour ceux qui se sauvent et pour ceux qui se perdent ; 16pour les uns, odeur de mort qui conduit à la mort, pour les autres, odeur de vie qui conduit à la vie. Et qui est à la hauteur d’une telle mission ? 17Nous ne sommes pas en effet comme tant d’autres qui trafiquent de la parole de Dieu ; c’est avec sincérité, c’est de la part de Dieu, à la face de Dieu, dans le Christ, que nous parlons.”

Une maladie occasion d’annoncer aux Galates la « Bonne Nouvelle » (Ga 4, 13)

Que Dieu ouvre une porte à notre prédication (Col 4, 2-4)

“2 ¶Tenez-vous à la prière ; qu’elle vous garde sur le qui-vive dans l’action de grâce. 3En même temps, priez aussi pour nous : que Dieu ouvre une porte à notre prédication afin que j’annonce le mystère du Christ, pour lequel je suis en prison ; 4que je le publie comme je suis tenu d’en parler.”

Nous prions, nuit et jour, avec insistance, pour qu’il nous soit donné de vous revoir et de compléter ce qui manque à votre foi (1 Th 3, 10)

Agir par la force de l’Esprit-Saint, et Evangile outil de l’action de l’Esprit-Saint, glaive de l’Esprit-Saint

Officiant consacré au ministère de l’Evangile de Dieu, afin que les païens deviennent une offrande qui, sanctifiée par l’Esprit Saint, soit agréable à Dieu (Rm 15, 14-18)

“14 ¶En ce qui vous concerne, mes frères, je suis personnellement convaincu que vous êtes vous-mêmes pleins de bonnes dispositions, comblés d’une parfaite connaissance et capables de vous avertir mutuellement. 15Cependant, pour raviver vos souvenirs, je vous ai écrit par endroits avec une certaine hardiesse, en vertu de la grâce que Dieu m’a donnée 16d’être un officiant de Jésus Christ auprès des païens, consacré au ministère de l’Evangile de Dieu, afin que les païens deviennent une offrande qui, sanctifiée par l’Esprit Saint, soit agréable à Dieu” 17 ¶J’ai donc lieu de m’enorgueillir en Jésus Christ, au sujet de l’œuvre de Dieu. 18Car je n’oserais rien mentionner, sinon ce que Christ a fait par moi pour conduire les païens à l’obéissance, par la parole et par l’action, 19par la puissance des signes et des prodiges, par la puissance de l’Esprit.

Une prédication qui ne soit pas un discours mais une démonstration par la puissance de l’Esprit (1 Co 2, 4)

“2 :1 ¶Moi-même, quand je suis venu chez vous, frères, ce n’est pas avec le prestige de la parole ou de la sagesse que je suis venu vous annoncer le mystère de Dieu. 2Car j’ai décidé de ne rien savoir parmi vous, sinon Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié. 3Aussi ai-je été devant vous faible, craintif et tout tremblant : 4ma parole et ma prédication n’avaient rien des discours persuasifs de la sagesse, mais elles étaient une démonstration faite par la puissance de l’Esprit, 5afin que votre foi ne soit pas fondée sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.”

Evangile, glaive de l’Esprit-Saint (Eph 6, 17)

17Recevez enfin le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. 18Que l’Esprit suscite votre prière sous toutes ses formes, vos requêtes, en toutes circonstances ; employez vos veilles à une infatigable intercession pour tous les saints, ”

Parole qui purifie l’Eglise et la rend sans tâche (Eph 5, 25-27)

25Maris, aimez vos femmes comme le Christ a aimé l’Eglise et s’est livré lui-même pour elle ; 26il a voulu ainsi la rendre sainte en la purifiant avec l’eau qui lave, et cela par la Parole ; 27il a voulu se la présenter à lui-même splendide, sans tache ni ride, ni aucun défaut ; il a voulu son Eglise sainte et irréprochable.

Esprit-Saint qui anime d’amour la communauté qui accueille l’Evangile, Evangile qui met l’espérance et l’amour au cœur des croyants (Col 1, 5)

“3 ¶Nous rendons grâce à Dieu, Père de notre Seigneur Jésus Christ, dans la prière que nous ne cessons de lui adresser pour vous ; 4nous avons entendu parler de votre foi en Jésus Christ et de votre amour pour tous les saints, 5dans l’espérance qui vous attend aux cieux ; cette espérance vous a été annoncée par la parole de vérité, l’Evangile 6qui est parvenu jusqu’à vous ; tout comme il porte du fruit et progresse dans le monde entier, de même fait-il parmi vous depuis le jour où vous avez reçu et connu dans sa vérité la grâce de Dieu, 7selon l’enseignement que vous a donné Epaphras ; notre ami et compagnon de service, qui nous supplée fidèlement comme ministre du Christ, 8nous a décrit de quel amour l’Esprit vous anime.”

Achever l’annonce de la parole de Dieu… C’est le but de mon labeur, du combat mené avec sa force qui agit puissamment en moi (Col 1, 25-29)

25j’en suis devenu le ministre en vertu de la charge que Dieu m’a confiée à votre égard : achever l’annonce de la parole de Dieu, 26le mystère tenu caché tout au long des âges et que Dieu a manifesté maintenant à ses saints. 27Il a voulu leur faire connaître quelles sont les richesses et la gloire de ce mystère parmi les païens : Christ au milieu de vous, l’espérance de la gloire ! 28C’est lui que nous annonçons, avertissant chacun, instruisant chacun en toute sagesse, afin de rendre chacun parfait en Christ. 29C’est le but de mon labeur, du combat mené avec sa force qui agit puissamment en moi.”

Souffre avec moi pour l’Evangile, comptant sur la puissance de Dieu… Garde le bon dépôt par l’Esprit Saint qui habite en nous (2 Tm 1, 1-14)

“1 :1 ¶Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie qui est dans le Christ Jésus, 2à Timothée, mon enfant bien-aimé : grâce, miséricorde, paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. 3Je suis plein de reconnaissance envers Dieu, que je sers à la suite de mes ancêtres avec une conscience pure, lorsque sans cesse, nuit et jour, je fais mention de toi dans mes prières. 4En me rappelant tes larmes, j’ai un très vif désir de te revoir, afin d’être rempli de joie. 5J’évoque le souvenir de la foi sincère qui est en toi, foi qui habita d’abord en Loïs ta grand-mère et en Eunice ta mère, et qui, j’en suis convaincu, réside aussi en toi. 6C’est pourquoi je te rappelle d’avoir à raviver le don de Dieu qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. 7Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de maîtrise de soi. 8N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur et n’aie pas honte de moi, prisonnier pour lui. Mais souffre avec moi pour l’Evangile, comptant sur la puissance de Dieu, 9qui nous a sauvés et appelés par un saint appel, non en vertu de nos œuvres, mais en vertu de son propre dessein et de sa grâce. Cette grâce, qui nous avait été donnée avant les temps éternels dans le Christ Jésus, 10a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur, le Christ Jésus. C’est lui qui a détruit la mort et fait briller la vie et l’immortalité par l’Evangile 11pour lequel j’ai été, moi, établi héraut, apôtre et docteur. 12Voilà pourquoi j’endure ces souffrances. Mais je n’en ai pas honte, car je sais en qui j’ai mis ma foi et j’ai la certitude qu’il a le pouvoir de garder le dépôt qui m’est confié jusqu’à ce Jour-là. 13Prends pour norme les saines paroles que tu as entendues de moi, dans la foi et l’amour qui sont dans le Christ Jésus. 14Garde le bon dépôt par l’Esprit Saint qui habite en nous.”

Evangile révélé par l’Esprit-Saint et Esprit-Saint qui se reçoit en accueillant l’Evangile

Une parole enseignée par l’Esprit de Dieu (1 Co 2, 6-15)

“6 ¶Pourtant, c’est bien une sagesse que nous enseignons aux chrétiens adultes, sagesse qui n’est pas de ce monde ni des princes de ce monde, voués à la destruction. 7Nous enseignons la sagesse de Dieu, mystérieuse et demeurée cachée, que Dieu, avant les siècles, avait d’avance destinée à notre gloire. 8Aucun des princes de ce monde ne l’a connue, car s’ils l’avaient connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire. 9Mais, comme il est écrit, c’est ce que l’oeil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment. 10En effet, c’est à nous que Dieu l’a révélé par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. 11Qui donc parmi les hommes connaît ce qui est dans l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, ce qui est en Dieu, personne ne le connaît, sinon l’Esprit de Dieu. 12Pour nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les dons de la grâce de Dieu. 13Et nous n’en parlons pas dans le langage qu’enseigne la sagesse humaine, mais dans celui qu’enseigne l’Esprit, exprimant ce qui est spirituel en termes spirituels. 14L’homme laissé à sa seule nature n’accepte pas ce qui vient de l’Esprit de Dieu. C’est une folie pour lui, il ne peut le connaître, car c’est spirituellement qu’on en juge. 15L’homme spirituel, au contraire, juge de tout et n’est lui-même jugé par personne. 16Car qui a connu la pensée du Seigneur pour l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée du Christ.”

Esprit reçu par celui qui accueille le message de la foi (Ga 3, 1-5)

“3 :1 ¶O Galates stupides, qui vous a envoûtés alors que, sous vos yeux, a été exposé Jésus Christ crucifié ? 2Eclairez-moi simplement sur ce point : Est-ce en raison de la pratique de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou parce que vous avez écouté le message de la foi ? 3Etes-vous stupides à ce point ? Vous qui d’abord avez commencé par l’Esprit, est-ce la chair maintenant qui vous mène à la perfection ? 4Avoir fait tant d’expériences en vain ! Et encore, si c’était en vain ! 5Celui qui vous dispense l’Esprit et opère parmi vous des miracles, le fait-il donc en raison de la pratique de la loi ou parce que vous avez écouté le message de la foi ?”

Notre annonce de l’Evangile chez vous n’a pas été seulement discours, mais puissance, action de l’Esprit Saint (1 Th 1, 5)

5En effet, notre annonce de l’Evangile chez vous n’a pas été seulement discours, mais puissance, action de l’Esprit Saint, et merveilleux accomplissement. Et c’est bien ainsi, vous le savez, que cela nous est arrivé chez vous, en votre faveur.”

Vous avez accueilli la Parole en pleine détresse, avec la joie de l’Esprit Saint (1 Th 1, 6)

“6 ¶Et vous, vous nous avez imités, nous et le Seigneur, accueillant la Parole en pleine détresse, avec la joie de l’Esprit Saint : 7ainsi, vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de Macédoine et d’Achaïe.

Evangile et foi

Tout prêt de toi est la parole de foi… Et comment croiraient-ils sans avoir entendu la parole ? (Rm 10, 8-21)

8Que dit-elle (la loi) donc ? Tout près de toi est la parole, dans ta bouche et dans ton cœur. Cette parole, c’est la parole de la foi que nous proclamons. 9Si, de ta bouche, tu confesses que Jésus est Seigneur et si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10En effet, croire dans son cœur conduit à la justice et confesser de sa bouche conduit au salut. 11Car l’Ecriture dit : Quiconque croit en lui ne sera pas confondu. 12 Ainsi, il n’y a pas de différence entre Juif et Grec : tous ont le même Seigneur, riche envers tous ceux qui l’invoquent. 13En effet, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. 14Or, comment l’invoqueraient-ils, sans avoir cru en lui ? Et comment croiraient-ils en lui, sans l’avoir entendu ? Et comment l’entendraient-ils, si personne ne le proclame ? 15Et comment le proclamer, sans être envoyé ? Aussi est-il écrit : Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! 16Mais tous n’ont pas obéi à l’Evangile. Esaïe dit en effet : Seigneur, qui a cru à notre prédication ? 17Ainsi la foi vient de la prédication et la prédication, c’est l’annonce de la parole du Christ. 18Je demande alors : N’auraient-ils pas entendu ? Mais si ! Par toute la terre a retenti leur voix et jusqu’aux extrémités du monde leurs paroles. 19Je demande alors : Israël n’aurait-il pas compris ? Déjà Moïse dit : Je vous rendrai jaloux de ce qui n’est pas une nation ; contre une nation inintelligente j’exciterai votre dépit. 20Esaïe, lui, va jusqu’à dire : J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, je me suis révélé à ceux qui ne me demandaient rien. 21Mais au sujet d’Israël, il dit : Tout le jour j’ai tendu les mains vers un peuple indocile et rebelle.”

Recevoir l’Evangile tel qu’il a été transmis pour ne pas croire en vain : Jésus-Christ mort et ressuscité (1 Co 15, 1-11)

“15 :1 ¶Je vous rappelle, frères, l’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, auquel vous restez attachés, 2et par lequel vous serez sauvés si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain. 3Je vous ai transmis en premier lieu ce que j’avais reçu moi-même : Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures. 4Il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures. 5Il est apparu à Céphas, puis aux Douze. 6Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois ; la plupart sont encore vivants et quelques-uns sont morts. 7Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. 8En tout dernier lieu, il m’est aussi apparu, à moi l’avorton. 9Car je suis le plus petit des apôtres, moi qui ne suis pas digne d’être appelé apôtre parce que j’ai persécuté l’Eglise de Dieu. 10Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu et sa grâce à mon égard n’a pas été vaine. Au contraire, j’ai travaillé plus qu’eux tous : non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. 11Bref, que ce soit moi, que ce soit eux, voilà ce que nous proclamons et voilà ce que vous avez cru.”

Evangile qui reste voilé pour ceux qui se perdent, pour les incrédules (2 Co 4, 1-7)

“4 :1 ¶Aussi puisque, par miséricorde, nous détenons ce ministère, nous ne perdons pas courage. 2Nous avons dit non aux procédés secrets et honteux, nous nous conduisons sans fourberie, et nous ne falsifions pas la parole de Dieu, bien au contraire, c’est en manifestant la vérité que nous cherchons à gagner la confiance de tous les hommes en présence de Dieu. 3Si cependant notre Evangile demeure voilé, il est voilé pour ceux qui se perdent, 4pour les incrédules, dont le dieu de ce monde a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne perçoivent pas l’illumination de l’Evangile de la gloire du Christ, lui qui est l’image de Dieu. 5Non, ce n’est pas nous-mêmes, mais Jésus Christ Seigneur que nous proclamons. Quant à nous-mêmes, nous nous proclamons vos serviteurs à cause de Jésus. 6Car le Dieu qui a dit : que la lumière brille au milieu des ténèbres, c’est lui-même qui a brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ. 7Mais ce trésor, nous le portons dans des vases d’argile, pour que cette incomparable puissance soit de Dieu et non de nous.”

Il faut que, par la foi, vous teniez, solides et fermes, sans vous laisser déporter hors de l’espérance de l’Evangile (Col 1, 23)

23Mais il faut que, par la foi, vous teniez, solides et fermes, sans vous laisser déporter hors de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été proclamé à toute créature sous le ciel, et dont moi, Paul, je suis devenu le ministre.

Que personne ne vous abuse par de beaux discours… Restez solides dans votre foi au Christ (Col 2, 4-8)

que personne ne vous abuse par de beaux discours. 5Sans doute, je suis absent de corps, mais d’esprit je suis avec vous, heureux de vous voir tenir votre poste et rester solides dans votre foi au Christ. 6Poursuivez donc votre route dans le Christ, Jésus le Seigneur, tel que vous l’avez reçu ; 7soyez enracinés et fondés en lui, affermis ainsi dans la foi telle qu’on vous l’a enseignée, et débordants de reconnaissance. 8Veillez à ce que nul ne vous prenne au piège de la philosophie, cette creuse duperie à l’enseigne de la tradition des hommes, des forces qui régissent l’univers et non plus du Christ.

Nous gardons le souvenir de votre foi active… notre annonce de l’Evangile chez vous n’a pas été seulement discours, mais puissance, action de l’Esprit Saint (1 Th 1, 2-5)

“2 ¶Nous rendons continuellement grâce à Dieu pour vous tous quand nous faisons mention de vous dans nos prières ; sans cesse, 3nous gardons le souvenir de votre foi active, de votre amour qui se met en peine, et de votre persévérante espérance, qui nous viennent de notre Seigneur Jésus Christ, devant Dieu notre Père, 4sachant bien, frères aimés de Dieu, qu’il vous a choisis. 5En effet, notre annonce de l’Evangile chez vous n’a pas été seulement discours, mais puissance, action de l’Esprit Saint, et merveilleux accomplissement. Et c’est bien ainsi, vous le savez, que cela nous est arrivé chez vous, en votre faveur.”

Vous avez accueilli la parole de Dieu en pleine détresse… la nouvelle de votre foi s’est répandue partout (1 Th 1, 6-8)

“6 ¶Et vous, vous nous avez imités, nous et le Seigneur, accueillant la Parole en pleine détresse, avec la joie de l’Esprit Saint : 7ainsi, vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de Macédoine et d’Achaïe. 8De chez vous, en effet, la parole du Seigneur a retenti non seulement en Macédoine et en Achaïe, mais la nouvelle de votre foi en Dieu s’est si bien répandue partout que nous n’avons pas besoin d’en parler”

Qualificatifs donnés à la parole de Dieu, à l’Evangile

Evangile puissance de Dieu (Rm 1, 16-17)

“16 ¶Car je n’ai pas honte de l’Evangile : il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif d’abord, puis du Grec. 17C’est en lui en effet que la justice de Dieu est révélée, par la foi et pour la foi… »

Evangile de Dieu

(Rm 15, 16)

15Cependant, pour raviver vos souvenirs, je vous ai écrit par endroits avec une certaine hardiesse, en vertu de la grâce que Dieu m’a donnée 16d’être un officiant de Jésus Christ auprès des païens, consacré au ministère de l’Evangile de Dieu, …

1 Th 1, 9

9Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues : c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun de vous, que nous vous avons annoncé l’Evangile de Dieu.

Evangile de la gloire du Dieu bienheureux (1 Tm 1, 11)

9En effet, comprenons bien ceci : la loi n’est pas là pour le juste, mais pour les gens insoumis et rebelles, impies et pécheurs, sacrilèges et profanateurs, parricides et matricides, meurtriers, 10débauchés, pédérastes, marchands d’esclaves, menteurs, parjures, et pour tout ce qui s’oppose à la saine doctrine. 11Voilà ce qui est conforme à l’Evangile de gloire du Dieu bienheureux, qui m’a été confié.”

Evangile du Fils du Père (Rm 1, 9)

9Car Dieu m’en est témoin, lui à qui je rends un culte en mon esprit en annonçant l’Evangile de son Fils

Evangile du Christ

Rm 15, 19

18Car je n’oserais rien mentionner, sinon ce que Christ a fait par moi pour conduire les païens à l’obéissance, par la parole et par l’action, 19par la puissance des signes et des prodiges, par la puissance de l’Esprit. Ainsi, depuis Jérusalem, en rayonnant jusqu’à l’Illyrie, j’ai pleinement assuré l’annonce de l’Evangile du Christ.

1 Co 9, 11

11Si nous avons semé pour vous les biens spirituels, serait-il excessif de récolter vos biens matériels ? 12Si d’autres exercent ce droit sur vous, pourquoi pas nous à plus forte raison ? Cependant, nous n’avons pas usé de ce droit. Nous supportons tout, au contraire, pour ne créer aucun obstacle à l’Evangile du Christ.

2 Co 10, 14

Nous sommes vraiment arrivé le premier jusqu’à vous avec l’Evangile du Christ. 15Nous n’avons pas une fierté démesurée, fondée sur les travaux d’autrui, mais nous avons l’espoir, avec les progrès de votre foi, de grandir de plus en plus en vous selon notre règle, 16en portant l’Evangile au-delà de chez vous, sans tirer fierté de travaux tout faits sur le terrain des autres. 17Que celui qui s’enorgueillit mette son orgueil dans le Seigneur. 18Ce n’est pas celui qui se recommande lui-même qui a fait ses preuves, mais celui que le Seigneur recommande.”

Des gens qui veulent renverser l’Evangile du Christ (Ga 1, 6-9)

“6 ¶J’admire avec quelle rapidité vous vous détournez de celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, pour passer à un autre évangile. 7Non pas qu’il y en ait un autre ; il y a seulement des gens qui jettent le trouble parmi vous et qui veulent renverser l’Evangile du Christ. 8Mais si quelqu’un, même nous ou un ange du ciel, vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème ! 9Nous l’avons déjà dit, et je le redis maintenant : si quelqu’un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !”

1 Th 3, 1

“3 :1 ¶Aussi, n’y tenant plus, nous avons pensé que le mieux était de rester seuls à Athènes, 2et nous vous avons envoyé Timothée, notre frère, le collaborateur de Dieu dans la prédication de l’Evangile du Christ, pour vous affermir et vous encourager dans votre foi, 3afin que personne ne soit ébranlé au milieu des épreuves présentes, car vous savez bien que nous y sommes destinés. 4Quand nous étions chez vous, nous vous prévenions qu’il faudrait subir des épreuves, et c’est ce qui est arrivé, vous le savez. 5C’est pour cela que, n’y tenant plus, j’ai envoyé prendre des nouvelles de votre foi, dans la crainte que le Tentateur ne vous ait tentés et que notre peine ne soit perdue.”

Evangile de Notre Seigneur Jésus (2 Th 1, 8)

Evangile de la gloire du Christ… Evangile puissance de Dieu porté dans des vases d’argile (2 Co 4, 1-7)

“4 :1 ¶Aussi puisque, par miséricorde, nous détenons ce ministère, nous ne perdons pas courage. 2Nous avons dit non aux procédés secrets et honteux, nous nous conduisons sans fourberie, et nous ne falsifions pas la parole de Dieu, bien au contraire, c’est en manifestant la vérité que nous cherchons à gagner la confiance de tous les hommes en présence de Dieu. 3Si cependant notre Evangile demeure voilé, il est voilé pour ceux qui se perdent, 4pour les incrédules, dont le dieu de ce monde a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne perçoivent pas l’illumination de l’Evangile de la gloire du Christ, lui qui est l’image de Dieu. 5Non, ce n’est pas nous-mêmes, mais Jésus Christ Seigneur que nous proclamons. Quant à nous-mêmes, nous nous proclamons vos serviteurs à cause de Jésus. 6Car le Dieu qui a dit : que la lumière brille au milieu des ténèbres, c’est lui-même qui a brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ. 7Mais ce trésor, nous le portons dans des vases d’argile, pour que cette incomparable puissance soit de Dieu et non de nous.”

Parole de Dieu à l’œuvre chez vous les croyants et non parole d’homme (1 Th 2, 13)

“13 ¶Voici pourquoi, de notre côté, nous rendons sans cesse grâce à Dieu : quand vous avez reçu la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, vous l’avez accueillie, non comme une parole d’homme, mais comme ce qu’elle est réellement, la parole de Dieu, qui est aussi à l’œuvre en vous, les croyants.

Parole du Seigneur

Parole du Seigneur qui retentit (1 Th 1, 8)

8De chez vous, en effet, la parole du Seigneur a retenti non seulement en Macédoine et en Achaïe, mais la nouvelle de votre foi en Dieu s’est si bien répandue partout que nous n’avons pas besoin d’en parler.

Parole du Seigneur appelée à poursuivre sa course (2 Th 3, 1-5)

“3 :1 ¶Au demeurant, frères, priez pour nous, afin que la parole du Seigneur poursuive sa course, qu’elle soit glorifiée comme elle l’est chez vous, 2et que nous échappions aux hommes méchants et mauvais : car tous n’ont pas la foi. 3Le Seigneur est fidèle : il vous affermira et vous gardera du Mauvais. 4Pour vous, nous en sommes persuadés dans le Seigneur : ce que nous vous ordonnons, vous le faites, et vous continuerez à le faire. 5Que le Seigneur conduise vos cœurs à l’amour de Dieu et à la persévérance du Christ.”

Parole de réconciliation (2 Co 5, 18-21)

18Tout vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par le Christ et nous a confié le ministère de la réconciliation. 19Car de toute façon, c’était Dieu qui en Christ réconciliait le monde avec lui-même, ne mettant pas leurs fautes au compte des hommes, et mettant en nous la parole de réconciliation. 20C’est au nom du Christ que nous sommes en ambassade, et par nous, c’est Dieu lui-même qui, en fait, vous adresse un appel. Au nom du Christ, nous vous en supplions, laissez-vous réconcilier avec Dieu. 21Celui qui n’avait pas connu le péché, il l’a, pour nous, identifié au péché, afin que, par lui, nous devenions justice de Dieu.”

Parole de vérité

(2 Co 6, 7)

“6 :1 ¶Puisque nous sommes à l’œuvre avec lui, nous vous exhortons à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de Dieu. 2Car il dit : Au moment favorable, je t’exauce, et au jour du salut, je viens à ton secours. Voici maintenant le moment tout à fait favorable. Voici maintenant le jour du salut. 3Nous ne voulons d’aucune façon scandaliser personne, pour que notre ministère soit sans reproche. 4Au contraire, nous nous recommandons nous-mêmes en tout comme ministres de Dieu par une grande persévérance dans les détresses, les contraintes, les angoisses, 5les coups, les prisons, les émeutes, les fatigues, les veilles, les jeûnes, 6par la pureté, la science, la patience, la bonté, par l’Esprit Saint, l’amour sans feinte, 7la parole de vérité, la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice, 8dans la gloire et le mépris, dans la mauvaise et la bonne réputation, tenus pour imposteurs et pourtant véridiques, 9inconnus et pourtant bien connus, moribonds et pourtant nous vivons, châtiés sans être exécutés, 10attristés mais toujours joyeux, pauvres, et faisant bien des riches, n’ayant rien, nous qui pourtant possédons tout !”

Col 1, 5 :

“3 ¶Nous rendons grâce à Dieu, Père de notre Seigneur Jésus Christ, dans la prière que nous ne cessons de lui adresser pour vous ; 4nous avons entendu parler de votre foi en Jésus Christ et de votre amour pour tous les saints, 5dans l’espérance qui vous attend aux cieux ; cette espérance vous a été annoncée par la parole de vérité, l’Evangile 6qui est parvenu jusqu’à vous ; tout comme il porte du fruit et progresse dans le monde entier, de même fait-il parmi vous depuis le jour où vous avez reçu et connu dans sa vérité la grâce de Dieu, 7selon l’enseignement que vous a donné Epaphras ; notre ami et compagnon de service, qui nous supplée fidèlement comme ministre du Christ, 8nous a décrit de quel amour l’Esprit vous anime.”

Parole de vie… pour laquelle ne n’ai pas peur de donner ma vie (Ph 2, 14-18)

“14 ¶Agissez en tout sans murmures ni réticences, 15afin d’être sans reproche et sans compromission, enfants de Dieu sans tache au milieu d’une génération dévoyée et pervertie, où vous apparaissez comme des sources de lumière dans le monde, 16vous qui portez la parole de vie : c’est ma gloire pour le jour de Christ, puisque je n’aurai pas couru pour rien ni peiné pour rien. 17Et même si mon sang doit être versé en libation dans le sacrifice et le service de votre foi, j’en suis joyeux et m’en réjouis avec vous tous ; 18de même, vous aussi, soyez joyeux et réjouissez-vous avec moi.

Parole de Dieu : glaive de l’Esprit-Saint (Eph 6, 17)

17Recevez enfin le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. 18Que l’Esprit suscite votre prière sous toutes ses formes, vos requêtes, en toutes circonstances ; employez vos veilles à une infatigable intercession pour tous les saints, ”

Parole digne de confiance

1 Tm 1, 15

“12 ¶Je suis plein de reconnaissance envers celui qui m’a donné la force, Christ Jésus notre Seigneur : c’est lui qui m’a jugé digne de confiance en me prenant à son service, 13moi qui étais auparavant blasphémateur, persécuteur et violent. Mais il m’a été fait miséricorde, parce que j’ai agi par ignorance, n’ayant pas la foi. 14Oui, elle a surabondé pour moi, la grâce de notre Seigneur, ainsi que la foi et l’amour qui est dans le Christ Jésus. 15Elle est digne de confiance, cette parole, et mérite d’être pleinement accueillie par tous : Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs dont je suis, moi, le premier. 16Mais s’il m’a été fait miséricorde, c’est afin qu’en moi, le premier, Christ Jésus démontrât toute sa générosité, comme exemple pour ceux qui allaient croire en lui, en vue d’une vie éternelle. 17Au roi des siècles, au Dieu immortel, invisible et unique, honneur et gloire pour les siècles des siècles. Amen.”

2 Tm 2, 8-13

“8 ¶Souviens-toi de Jésus Christ ressuscité d’entre les morts, issu de la race de David, selon l’Evangile que j’annonce 9et pour lequel je souffre jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n’est pas enchaînée ! 10C’est pourquoi je supporte tout à cause des élus, afin qu’eux aussi obtiennent le salut, qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle. 11Elle est digne de confiance, cette parole : Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons. 12Si nous souffrons avec lui, avec lui nous régnerons. Si nous le renions, lui aussi nous reniera. 13Si nous lui sommes infidèles, lui demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même.”

Dieu qui ne ment pas a manifesté sa Parole dans un message confié à l’apôtre (Tt 1, 1-4)

“1 :1 ¶Paul, serviteur de Dieu, apôtre de Jésus Christ pour amener les élus de Dieu à la foi et à la connaissance de la vérité conforme à la piété, 2dans l’espérance de la vie éternelle promise avant les temps éternels par le Dieu qui ne ment pas, 3et qui, aux temps fixés, a manifesté sa Parole dans un message qui m’a été confié, suivant l’ordre de Dieu notre Sauveur, 4à Tite, mon véritable enfant dans la foi qui nous est commune : grâce et paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Sauveur.

Episcope appelé à être irréprochable fermement attaché à la Parole digne de foi (Tt 1, 5-9)

5Si je t’ai laissé en Crète, c’est pour que tu y achèves l’organisation et que tu établisses dans chaque ville des anciens, suivant mes instructions. 6Chacun d’eux doit être irréprochable, mari d’une seule femme, avoir des enfants croyants qu’on ne puisse accuser d’inconduite ou d’insoumission. 7Il faut en effet que l’épiscope soit irréprochable en sa qualité d’intendant de Dieu : ni arrogant, ni coléreux, ni buveur, ni batailleur, ni avide de gains honteux. 8Il doit être hospitalier, ami du bien, pondéré, juste, saint, maître de soi, 9fermement attaché à la Parole digne de foi, qui est conforme à l’enseignement. Ainsi sera-t-il capable d’exhorter dans la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

Elle est digne de confiance, cette parole (Tt 3, 1-8)

“3 :1 ¶Rappelle à tous qu’ils doivent être soumis aux magistrats, aux autorités, qu’ils doivent obéir, être prêts à toute œuvre bonne, 2n’injurier personne, éviter les querelles, se montrer bienveillants, faire preuve d’une continuelle douceur envers tous les hommes. 3Car nous aussi, autrefois, nous étions insensés, rebelles, égarés, asservis à toutes sortes de désirs et de plaisirs, vivant dans la méchanceté et l’envie, odieux et nous haïssant les uns les autres. 4Mais lorsque se sont manifestés la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes, 5il nous a sauvés non en vertu d’œuvres que nous aurions accomplies nous-mêmes dans la justice, mais en vertu de sa miséricorde, par le bain de la nouvelle naissance et de la rénovation que produit l’Esprit Saint. 6Cet Esprit, il l’a répandu sur nous avec abondance par Jésus Christ notre Sauveur, 7afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, selon l’espérance, héritiers de la vie éternelle. 8Elle est digne de confiance, cette parole, et je veux que tu sois tout à fait attentif à ce sujet, afin que tous ceux qui ont mis leur foi en Dieu s’appliquent à exceller dans les belles œuvres. Voilà qui est beau et utile pour les hommes.”

Evangile et éthique

Les païens se sont livrés à la débauche… Pour vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris le Christ, si du moins c’est bien de lui que vous avez entendu parler, si c’est lui qui vous a été enseigné, conformément à la vérité qui est en Jésus… Il vous faut revêtir l’homme nouveau… Imitez Dieu… (Eph 4 à 6)

“17 ¶Voici donc ce que je dis et atteste dans le Seigneur : ne vivez plus comme vivent les païens que leur intelligence conduit au néant. 18Leur pensée est la proie des ténèbres, et ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qu’entraîne chez eux l’endurcissement de leur cœur. 19Dans leur inconscience, ils se sont livrés à la débauche, au point de s’adonner à une impureté effrénée. 20Pour vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris le Christ, 21si du moins c’est bien de lui que vous avez entendu parler, si c’est lui qui vous a été enseigné, conformément à la vérité qui est en Jésus : 22il vous faut, renonçant à votre existence passée, vous dépouiller du vieil homme qui se corrompt sous l’effet des convoitises trompeuses ; 23il vous faut être renouvelés par la transformation spirituelle de votre intelligence 24et revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans la justice et la sainteté qui viennent de la vérité. 25Vous voilà donc débarrassés du mensonge : que chacun dise la vérité à son prochain, car nous sommes membres les uns des autres. 26Etes-vous en colère ? ne péchez pas ; que le soleil ne se couche pas sur votre ressentiment. 27Ne donnez aucune prise au diable. 28Celui qui volait, qu’il cesse de voler ; qu’il prenne plutôt la peine de travailler honnêtement de ses mains, afin d’avoir de quoi partager avec celui qui est dans le besoin. 29Aucune parole pernicieuse ne doit sortir de vos lèvres, mais, s’il en est besoin, quelque parole bonne, capable d’édifier et d’apporter une grâce à ceux qui l’entendent. 30N’attristez pas le Saint Esprit, dont Dieu vous a marqués comme d’un sceau pour le jour de la délivrance. 31Amertume, irritation, colère, éclats de voix, injures, tout cela doit disparaître de chez vous, comme toute espèce de méchanceté. 32Soyez bons les uns pour les autres, ayez du cœur ; pardonnez-vous mutuellement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.”

Seulement, menez une vie digne de l’Evangile du Christ… luttant ensemble d’un même cœur selon la foi de l’Evangile (Ph 1, 27-29)

“27 ¶Seulement, menez une vie digne de l’Evangile du Christ, afin que, si je viens vous voir, ou si, absent, j’entends parler de vous, j’apprenne que vous tenez ferme dans un même esprit, luttant ensemble d’un même cœur selon la foi de l’Evangile, 28sans vous laisser intimider en rien par les adversaires, ce qui est pour eux le signe manifeste de leur ruine et de votre salut : et cela vient de Dieu. 29Car il vous a fait la grâce, à l’égard de Christ, non seulement de croire en lui mais encore de souffrir pour lui, 30en livrant le même combat que vous m’avez vu mener et que, vous le savez, je mène encore.”

L’Evangile est parvenu jusqu’à vous… nous demandons à Dieu que vous ayez pleine connaissance de sa volonté en toute sagesse et pénétration spirituelle, pour que vous meniez une vie digne du Seigneur… Par tout ce que vous ferez de bien, vous porterez du fruit et progresserez dans la vraie connaissance de Dieu (Col 1, 3-29)

Cf. En tête du document

Chacun raconte comment vous vous êtes tournés vers Dieu en vous détournant des idoles (1 Th 1, 9)

9Car chacun raconte, en parlant de nous, quel accueil vous nous avez fait, et comment vous vous êtes tournés vers Dieu en vous détournant des idoles, pour servir le Dieu vivant et véritable 10et pour attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous arrache à la colère qui vient.

Annoncer l’Evangile en étant pour vous comme une mère, en se conduisant de manière irréprochable et digne de Dieu (1 Th 2, 7-11)

“7 ¶alors que nous aurions pu nous imposer, en qualité d’apôtres du Christ. Au contraire, nous avons été au milieu de vous pleins de douceur, comme une mère réchauffe sur son sein les enfants qu’elle nourrit. 8Nous avions pour vous une telle affection que nous étions prêts à vous donner non seulement l’Evangile de Dieu, mais même notre propre vie, tant vous nous étiez devenus chers. 9Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues : c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun de vous, que nous vous avons annoncé l’Evangile de Dieu. 10Vous êtes témoins, et Dieu aussi, que nous nous sommes conduits envers vous, les croyants, de manière sainte, juste, irréprochable. 11Et vous le savez : traitant chacun de vous comme un père ses enfants, 12nous vous avons exhortés, encouragés et adjurés de vous conduire d’une manière digne de Dieu qui vous appelle à son Royaume et à sa gloire.”

Appelés à la sainteté dans la perspective de la résurrection en vous soutenant mutuellement (1 Th 4 et 5)

Tout ce que Dieu a créé est bon, et rien n’est à rejeter si on le prend avec action de grâce. En effet, la parole de Dieu et la prière le sanctifient (1 Tm 4, 1-5)

“4 :1 ¶L’Esprit le dit expressément : dans les derniers temps, certains renieront la foi, s’attacheront à des esprits séducteurs et à des doctrines inspirées par les démons, 2égarés qu’ils seront par l’hypocrisie des menteurs marqués au fer rouge dans leur conscience : 3ils interdiront le mariage ; ils proscriront l’usage de certains aliments, alors que Dieu les a créés pour que les fidèles, eux qui connaissent pleinement la vérité, les prennent avec action de grâce. 4Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien n’est à rejeter si on le prend avec action de grâce. 5En effet, la parole de Dieu et la prière le sanctifient.”

Episcope appelé à être irréprochable fermement attaché à la Parole digne de foi (Tt 1, 5-9)

5Si je t’ai laissé en Crète, c’est pour que tu y achèves l’organisation et que tu établisses dans chaque ville des anciens, suivant mes instructions. 6Chacun d’eux doit être irréprochable, mari d’une seule femme, avoir des enfants croyants qu’on ne puisse accuser d’inconduite ou d’insoumission. 7Il faut en effet que l’épiscope soit irréprochable en sa qualité d’intendant de Dieu : ni arrogant, ni coléreux, ni buveur, ni batailleur, ni avide de gains honteux. 8Il doit être hospitalier, ami du bien, pondéré, juste, saint, maître de soi, 9fermement attaché à la Parole digne de foi, qui est conforme à l’enseignement. Ainsi sera-t-il capable d’exhorter dans la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

Se comporter comme il sied à des personnes saintes pour que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée (Tt 2, 1-10)

“2 :1 ¶Pour toi, enseigne ce qui est conforme à la saine doctrine. 2Que les vieillards soient sobres, dignes, pondérés, pleins d’une foi saine, d’amour, de persévérance. 3Les femmes âgées, pareillement, doivent se comporter comme il sied à des personnes saintes : ni médisantes, ni adonnées aux excès de vin. Qu’elles enseignent le bien, 4qu’elles apprennent ainsi aux jeunes femmes à aimer leur mari et leurs enfants, 5à être modestes, chastes, dévouées à leur maison, bonnes, soumises à leur mari, pour que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée. 6Exhorte aussi les jeunes gens à la pondération 7en toutes choses. Montre en ta personne un modèle de belles œuvres : pureté de doctrine, dignité, 8parole saine et inattaquable, afin que l’adversaire, ne trouvant aucun mal à dire à notre sujet, soit couvert de confusion. 9Que les esclaves soient soumis à leurs maîtres en toutes choses ; qu’ils se rendent agréables en évitant de les contredire, 10et en ne commettant aucun détournement. Qu’ils fassent continuellement preuve d’une parfaite fidélité ; ainsi feront-ils honneur en tout à la doctrine de Dieu notre Sauveur.”

Evangile comme acteur que l’on ne peut pas arrêter

Evangile puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit dans lequel la justice de Dieu est manifestée (Rm 1, 16-17)

“16 ¶Car je n’ai pas honte de l’Evangile : il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif d’abord, puis du Grec. 17C’est en lui en effet que la justice de Dieu est révélée, par la foi et pour la foi… »

La parole de Dieu peut-elle être en échec ? Non ! (Rm 9, 1-8)

“9 :1 ¶En Christ je dis la vérité, je ne mens pas, par l’Esprit Saint ma conscience m’en rend témoignage : 2j’ai au cœur une grande tristesse et une douleur incessante. 3Oui, je souhaiterais être anathème, être moi-même séparé du Christ pour mes frères, ceux de ma race selon la chair, 4eux qui sont les Israélites, à qui appartiennent l’adoption, la gloire, les alliances, la loi, le culte, les promesses 5et les pères, eux enfin de qui, selon la chair, est issu le Christ qui est au-dessus de tout, Dieu béni éternellement. Amen. 6Non que la parole de Dieu ait été mise en échec : en effet, tous ceux qui sont de la postérité d’Israël ne sont pas Israël 7et, pour être la descendance d’Abraham, tous ne sont pas ses enfants. Non : C’est la postérité d’Isaac qui sera appelée ta descendance. 8Ce qui signifie : ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu ; »

Le Seigneur accomplira pleinement et promptement sa parole sur la terre (Rm 9, 27)

« Esaïe, de son côté, s’écrie au sujet d’Israël : Quand bien même le nombre des fils d’Israël serait comme le sable de la mer, c’est le reste qui sera sauvé ; 28car le Seigneur accomplira pleinement et promptement sa parole sur la terre. »

Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables… Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde (Rm 11, 25-32)

25Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, de peur que vous ne vous preniez pour des sages : l’endurcissement d’une partie d’Israël durera jusqu’à ce que soit entré l’ensemble des païens. 26Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : De Sion viendra le libérateur, il écartera de Jacob les impiétés. 27Et voilà quelle sera mon alliance avec eux, quand j’enlèverai leurs péchés. 28Par rapport à l’Evangile, les voilà ennemis, et c’est en votre faveur ; mais du point de vue de l’élection, ils sont aimés, et c’est à cause des pères. 29Car les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables. 30Jadis, en effet, vous avez désobéi à Dieu et maintenant, par suite de leur désobéissance, il vous a été fait miséricorde ; 31de même eux aussi ont désobéi maintenant, par suite de la miséricorde exercée envers vous, afin qu’ils soient maintenant eux aussi objet de la miséricorde. 32Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde.”

Les païens sont admis au même héritage, membres du même corps, associés à la même promesse, en Jésus Christ, par le moyen de l’Evangile (Eph 3, 1-6)

 « C’est pourquoi moi, Paul, le prisonnier de Jésus Christ pour vous, les païens… 2si du moins vous avez appris la grâce que Dieu, pour réaliser son plan, m’a accordée à votre intention, 3comment, par révélation, j’ai eu connaissance du mystère, tel que je l’ai esquissé rapidement. 4Vous pouvez constater, en me lisant, quelle intelligence j’ai du mystère du Christ. 5Ce mystère, Dieu ne l’a pas fait connaître aux hommes des générations passées comme il vient de le révéler maintenant par l’Esprit à ses saints apôtres et prophètes : 6les païens sont admis au même héritage, membres du même corps, associés à la même promesse, en Jésus Christ, par le moyen de l’Evangile. »

Parole de Dieu à l’œuvre chez vous les croyants (1 Th 2, 13)

“13 ¶Voici pourquoi, de notre côté, nous rendons sans cesse grâce à Dieu : quand vous avez reçu la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, vous l’avez accueillie, non comme une parole d’homme, mais comme ce qu’elle est réellement, la parole de Dieu, qui est aussi à l’œuvre  en vous, les croyants.

Priez pour que la parole du Seigneur poursuive sa course, qu’elle soit glorifiée comme elle l’est chez vous, et que nous échappions aux hommes méchants et mauvais (2 Th 3, 1-5)

“3 :1 ¶Au demeurant, frères, priez pour nous, afin que la parole du Seigneur poursuive sa course, qu’elle soit glorifiée comme elle l’est chez vous, 2et que nous échappions aux hommes méchants et mauvais : car tous n’ont pas la foi. 3Le Seigneur est fidèle : il vous affermira et vous gardera du Mauvais. 4Pour vous, nous en sommes persuadés dans le Seigneur : ce que nous vous ordonnons, vous le faites, et vous continuerez à le faire. 5Que le Seigneur conduise vos cœurs à l’amour de Dieu et à la persévérance du Christ.”

La parole de Dieu n’est pas enchaînée (2 Tm 1, 8-13)

“8 ¶Souviens-toi de Jésus Christ ressuscité d’entre les morts, issu de la race de David, selon l’Evangile que j’annonce 9et pour lequel je souffre jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n’est pas enchaînée ! 10C’est pourquoi je supporte tout à cause des élus, afin qu’eux aussi obtiennent le salut, qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle. 11Elle est digne de confiance, cette parole : Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons. 12Si nous souffrons avec lui, avec lui nous régnerons. Si nous le renions, lui aussi nous reniera. 13Si nous lui sommes infidèles, lui demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même.”

Les Saintes Ecritures ont le pouvoir de te communiquer la sagesse qui conduit au salut par la foi qui est dans le Christ Jésus… Parole de Dieu équipement de l’homme de Dieu pour toute œuvre bonne (2 Tm 3, 10-17)

“10 ¶Mais toi, tu m’as suivi avec empressement dans l’enseignement, la conduite, les projets, la foi, la patience, l’amour, la persévérance, 11les persécutions, les souffrances que j’ai connues à Antioche, à Iconium, à Lystres. Quelles persécutions j’ai subies ! Et de toutes le Seigneur m’a délivré ! 12D’ailleurs tous ceux qui veulent vivre avec piété dans le Christ Jésus seront persécutés. 13Quant aux hommes mauvais et aux imposteurs, ils progresseront dans le mal, trompant les autres et trompés eux-mêmes. 14Mais toi, demeure ferme dans ce que tu as appris et accepté comme certain : tu sais de qui tu l’as appris. 15Depuis ta tendre enfance tu connais les Saintes Ecritures ; elles ont le pouvoir de te communiquer la sagesse qui conduit au salut par la foi qui est dans le Christ Jésus. 16Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour réfuter, pour redresser, pour éduquer dans la justice, 17afin que l’homme de Dieu soit accompli, équipé pour toute œuvre bonne.”

Evangile du Christ mort et ressuscité venu sauver les pécheurs

Cet Evangile concerne son Fils établi, selon l’Esprit Saint, Fils de Dieu avec puissance par sa résurrection d’entre les morts, Jésus Christ notre Seigneur (Rm 1, 2-4)

« Cet Evangile, qu’il avait déjà promis par ses prophètes dans les Ecritures saintes, 3 concerne son Fils, issu selon la chair de la lignée de David, 4 établi, selon l’Esprit Saint, Fils de Dieu avec puissance par sa résurrection d’entre les morts, Jésus Christ notre Seigneur. »

Annoncer l’Evangile, langage de la croix, sans recourir à la sagesse du discours, pour ne pas réduire à néant la croix du Christ (1 Co 1, 17-18)

“17 ¶Car Christ ne m’a pas envoyé baptiser, mais annoncer l’Evangile, et sans recourir à la sagesse du discours, pour ne pas réduire à néant la croix du Christ. 18Le langage de la croix, en effet, est folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui sont en train d’être sauvés, pour nous, il est puissance de Dieu.

J’ai décidé de ne rien savoir parmi vous, sinon Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié (1 Co 2, 2)

“2 :1 ¶Moi-même, quand je suis venu chez vous, frères, ce n’est pas avec le prestige de la parole ou de la sagesse que je suis venu vous annoncer le mystère de Dieu. 2Car j’ai décidé de ne rien savoir parmi vous, sinon Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié. 3Aussi ai-je été devant vous faible, craintif et tout tremblant : 4ma parole et ma prédication n’avaient rien des discours persuasifs de la sagesse, mais elles étaient une démonstration faite par la puissance de l’Esprit, 5afin que votre foi ne soit pas fondée sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.”

Voici ce que moi j’ai reçu du Seigneur, et ce que je vous ai transmis : le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain… (1 Co 11, 23-26)

“23 ¶En effet, voici ce que moi j’ai reçu du Seigneur, et ce que je vous ai transmis : le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, 24et après avoir rendu grâce, il le rompit et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous, faites cela en mémoire de moi. » 25Il fit de même pour la coupe, après le repas, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang ; faites cela, toutes les fois que vous en boirez, en mémoire de moi. » 26Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

Evangile qui ne nous appartient pas, que l’on reçoit et transmet tel qu’on l’a reçu : Christ mort et ressuscité et nous en sommes témoins (1 Co 14, 36-38 et 15, 1-11)

“36 ¶La parole de Dieu a-t-elle chez vous son point de départ ? Etes-vous les seuls à l’avoir reçue ? 37Si quelqu’un croit être prophète ou inspiré, qu’il reconnaisse dans ce que je vous écris un commandement du Seigneur. 38Si quelqu’un ne le reconnaît pas, c’est que Dieu ne le connaît pas. 39Ainsi, mes frères, ayez pour ambition d’être prophètes et n’empêchez pas qu’on parle en langues, 40mais que tout se fasse convenablement et avec ordre.”

“15 :1 ¶Je vous rappelle, frères, l’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, auquel vous restez attachés, 2et par lequel vous serez sauvés si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain. 3Je vous ai transmis en premier lieu ce que j’avais reçu moi-même : Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures. 4Il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures. 5Il est apparu à Céphas, puis aux Douze. 6Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois ; la plupart sont encore vivants et quelques-uns sont morts. 7Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. 8En tout dernier lieu, il m’est aussi apparu, à moi l’avorton. 9Car je suis le plus petit des apôtres, moi qui ne suis pas digne d’être appelé apôtre parce que j’ai persécuté l’Eglise de Dieu. 10Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu et sa grâce à mon égard n’a pas été vaine. Au contraire, j’ai travaillé plus qu’eux tous : non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. 11Bref, que ce soit moi, que ce soit eux, voilà ce que nous proclamons et voilà ce que vous avez cru.”

Si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide, et vide aussi votre foi (1 Co 15, 12-19)

“12 ¶Si l’on proclame que Christ est ressuscité des morts, comment certains d’entre vous disent-ils qu’il n’y a pas de résurrection des morts ? 13S’il n’y a pas de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité, 14et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide, et vide aussi votre foi. 15Il se trouve même que nous sommes de faux témoins de Dieu, car nous avons porté un contre-témoignage en affirmant que Dieu a ressuscité le Christ alors qu’il ne l’a pas ressuscité, s’il est vrai que les morts ne ressuscitent pas. 16Si les morts ne ressuscitent pas, Christ non plus n’est pas ressuscité. 17Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est illusoire, vous êtes encore dans vos péchés. 18Dès lors, même ceux qui sont morts en Christ sont perdus. 19Si nous avons mis notre espérance en Christ pour cette vie seulement, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes.”

Non, ce n’est pas nous-mêmes, mais Jésus Christ Seigneur que nous proclamons (2 Co 4, 5-7)

Non, ce n’est pas nous-mêmes, mais Jésus Christ Seigneur que nous proclamons. Quant à nous-mêmes, nous nous proclamons vos serviteurs à cause de Jésus. 6Car le Dieu qui a dit : que la lumière brille au milieu des ténèbres, c’est lui-même qui a brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ. 7Mais ce trésor, nous le portons dans des vases d’argile, pour que cette incomparable puissance soit de Dieu et non de nous.”

Toute la méditation du mystère de Dieu dans Colossiens 1 et 2

Accueil de la parole de Dieu qui amène à servir le Dieu vivant et véritable et à attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité des morts,  (1 Th 1, 9)

9Car chacun raconte, en parlant de nous, quel accueil vous nous avez fait, et comment vous vous êtes tournés vers Dieu en vous détournant des idoles, pour servir le Dieu vivant et véritable 10et pour attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous arrache à la colère qui vient.

Elle est digne de confiance, cette parole, et mérite d’être pleinement accueillie par tous : Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs dont je suis, moi, le premier (1 Tm 1, 15)

“12 ¶Je suis plein de reconnaissance envers celui qui m’a donné la force, Christ Jésus notre Seigneur : c’est lui qui m’a jugé digne de confiance en me prenant à son service, 13moi qui étais auparavant blasphémateur, persécuteur et violent. Mais il m’a été fait miséricorde, parce que j’ai agi par ignorance, n’ayant pas la foi. 14Oui, elle a surabondé pour moi, la grâce de notre Seigneur, ainsi que la foi et l’amour qui est dans le Christ Jésus. 15Elle est digne de confiance, cette parole, et mérite d’être pleinement accueillie par tous : Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs dont je suis, moi, le premier. 16Mais s’il m’a été fait miséricorde, c’est afin qu’en moi, le premier, Christ Jésus démontrât toute sa générosité, comme exemple pour ceux qui allaient croire en lui, en vue d’une vie éternelle. 17Au roi des siècles, au Dieu immortel, invisible et unique, honneur et gloire pour les siècles des siècles. Amen.”

C’est Christ Jésus.qui a détruit la mort et fait briller la vie et l’immortalité par l’Evangile (2 Tm 1, 10)

8N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur et n’aie pas honte de moi, prisonnier pour lui. Mais souffre avec moi pour l’Evangile, comptant sur la puissance de Dieu, 9qui nous a sauvés et appelés par un saint appel, non en vertu de nos œuvres, mais en vertu de son propre dessein et de sa grâce. Cette grâce, qui nous avait été donnée avant les temps éternels dans le Christ Jésus, 10a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur, le Christ Jésus. C’est lui qui a détruit la mort et fait briller la vie et l’immortalité par l’Evangile 11pour lequel j’ai été, moi, établi héraut, apôtre et docteur. 12Voilà pourquoi j’endure ces souffrances. Mais je n’en ai pas honte, car je sais en qui j’ai mis ma foi et j’ai la certitude qu’il a le pouvoir de garder le dépôt qui m’est confié jusqu’à ce Jour-là. 13Prends pour norme les saines paroles que tu as entendues de moi, dans la foi et l’amour qui sont dans le Christ Jésus. 14Garde le bon dépôt par l’Esprit Saint qui habite en nous.”

Souviens-toi de Jésus Christ ressuscité d’entre les morts, issu de la race de David, selon l’Evangile que j’annonce et pour lequel je souffre jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n’est pas enchaînée !… Elle est digne de confiance, cette parole : Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons (2 Tm 2, 8-13

“8 ¶Souviens-toi de Jésus Christ ressuscité d’entre les morts, issu de la race de David, selon l’Evangile que j’annonce 9et pour lequel je souffre jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n’est pas enchaînée ! 10C’est pourquoi je supporte tout à cause des élus, afin qu’eux aussi obtiennent le salut, qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle. 11Elle est digne de confiance, cette parole : Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons. 12Si nous souffrons avec lui, avec lui nous régnerons. Si nous le renions, lui aussi nous reniera. 13Si nous lui sommes infidèles, lui demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même.”

Evangile pour tous

Je me dois aux Grecs comme aux barbares, aux gens cultivés comme aux ignorants ; de là, mon désir de vous annoncer l’Evangile, à vous aussi qui êtes à Rome. (Rm 1, 9-16)

« Car Dieu m’en est témoin, lui à qui je rends un culte en mon esprit en annonçant l’Evangile de son Fils : je fais sans relâche mention de vous, 10 demandant continuellement dans mes prières d’avoir enfin, par sa volonté, l’occasion de me rendre chez vous. 11 J’ai en effet un très vif désir de vous voir, afin de vous communiquer quelque don spirituel pour que vous en soyez affermis, 12 ou plutôt pour être réconforté avec vous et chez vous par la foi qui nous est commune à vous et à moi. 13 Je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que j’ai souvent projeté de me rendre chez vous–jusqu’ici j’en ai été empêché, afin de recueillir quelque fruit chez vous, comme chez les autres peuples païens. 14 Je me dois aux Grecs comme aux barbares, aux gens cultivés comme aux ignorants ; 15 de là, mon désir de vous annoncer l’Evangile, à vous aussi qui êtes à Rome. 16 ¶ Car je n’ai pas honte de l’Evangile : il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif d’abord, puis du Grec. »

Il n’y a pas de différence entre juifs et grecs, tous ont le même Seigneur, riche envers tous ceux qui l’invoquent (Rm 10, 11-13)

Car l’Ecriture dit : Quiconque croit en lui ne sera pas confondu. 12 Ainsi, il n’y a pas de différence entre Juif et Grec : tous ont le même Seigneur, riche envers tous ceux qui l’invoquent. 13En effet, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Par toute la terre a retenti leur voix (Rm 10, 18)

18Je demande alors : N’auraient-ils pas entendu ? Mais si ! Par toute la terre a retenti leur voix et jusqu’aux extrémités du monde leurs paroles.

L’endurcissement d’une partie d’Israël durera jusqu’à ce que soit entré l’ensemble des païens. Et ainsi tout Israël sera sauvé (Rm 11, 25-32)

25Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, de peur que vous ne vous preniez pour des sages : l’endurcissement d’une partie d’Israël durera jusqu’à ce que soit entré l’ensemble des païens. 26Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : De Sion viendra le libérateur, il écartera de Jacob les impiétés. 27Et voilà quelle sera mon alliance avec eux, quand j’enlèverai leurs péchés. 28Par rapport à l’Evangile, les voilà ennemis, et c’est en votre faveur ; mais du point de vue de l’élection, ils sont aimés, et c’est à cause des pères. 29Car les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables. 30Jadis, en effet, vous avez désobéi à Dieu et maintenant, par suite de leur désobéissance, il vous a été fait miséricorde ; 31de même eux aussi ont désobéi maintenant, par suite de la miséricorde exercée envers vous, afin qu’ils soient maintenant eux aussi objet de la miséricorde. 32Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde.”

Depuis Jérusalem, en rayonnant jusqu’à l’Illyrie, j’ai pleinement assuré l’annonce de l’Evangile du Christ (Rm 16, 19)

Ainsi, depuis Jérusalem, en rayonnant jusqu’à l’Illyrie, j’ai pleinement assuré l’annonce de l’Evangile du Christ.

Je me suis fait un point d’honneur de n’annoncer l’Evangile que là où le nom de Christ n’avait pas encore été prononcé (Rm 16, 20-21)

20Mais je me suis fait un point d’honneur de n’annoncer l’Evangile que là où le nom de Christ n’avait pas encore été prononcé, pour ne pas bâtir sur les fondations qu’un autre avait posées. 21Ainsi je me conforme à ce qui est écrit : Ils verront, ceux à qui on ne l’avait pas annoncé, et ceux qui n’en avaient pas entendu parler comprendront.”

Nous sommes vraiment arrivé le premier jusqu’à vous avec l’Evangile du Christ… sans tirer fierté de travaux tout faits sur le terrain des autres (2 Co 10, 12-17)

“12 ¶Car nous n’avons pas l’audace de nous égaler ou de nous comparer à certaines gens qui se recommandent eux-mêmes ; en se prenant eux-mêmes comme unité de mesure et de comparaison, ils perdent la tête ! 13Pour nous, nous ne passerons pas la mesure dans la fierté que nous montrons, mais nous nous servirons comme mesure de la règle même que Dieu nous a attribuée, en nous faisant parvenir jusqu’à vous. 14Car nous ne dépassons pas notre limite, comme si nous n’étions pas venu chez vous. Nous sommes vraiment arrivé le premier jusqu’à vous avec l’Evangile du Christ. 15Nous n’avons pas une fierté démesurée, fondée sur les travaux d’autrui, mais nous avons l’espoir, avec les progrès de votre foi, de grandir de plus en plus en vous selon notre règle, 16en portant l’Evangile au-delà de chez vous, sans tirer fierté de travaux tout faits sur le terrain des autres. 17Que celui qui s’enorgueillit mette son orgueil dans le Seigneur. 18Ce n’est pas celui qui se recommande lui-même qui a fait ses preuves, mais celui que le Seigneur recommande.”

Les païens sont admis au même héritage, membres du même corps, associés à la même promesse, en Jésus Christ, par le moyen de l’Evangile (Eph 3, 1-6)

 « C’est pourquoi moi, Paul, le prisonnier de Jésus Christ pour vous, les païens… 2si du moins vous avez appris la grâce que Dieu, pour réaliser son plan, m’a accordée à votre intention, 3comment, par révélation, j’ai eu connaissance du mystère, tel que je l’ai esquissé rapidement. 4Vous pouvez constater, en me lisant, quelle intelligence j’ai du mystère du Christ. 5Ce mystère, Dieu ne l’a pas fait connaître aux hommes des générations passées comme il vient de le révéler maintenant par l’Esprit à ses saints apôtres et prophètes : 6les païens sont admis au même héritage, membres du même corps, associés à la même promesse, en Jésus Christ, par le moyen de l’Evangile. »

Evangile qui progresse dans le monde entier (Col 1, 5)

“3 ¶Nous rendons grâce à Dieu, Père de notre Seigneur Jésus Christ, dans la prière que nous ne cessons de lui adresser pour vous ; 4nous avons entendu parler de votre foi en Jésus Christ et de votre amour pour tous les saints, 5dans l’espérance qui vous attend aux cieux ; cette espérance vous a été annoncée par la parole de vérité, l’Evangile 6qui est parvenu jusqu’à vous ; tout comme il porte du fruit et progresse dans le monde entier, de même fait-il parmi vous depuis le jour où vous avez reçu et connu dans sa vérité la grâce de Dieu, 7selon l’enseignement que vous a donné Epaphras ; notre ami et compagnon de service, qui nous supplée fidèlement comme ministre du Christ, 8nous a décrit de quel amour l’Esprit vous anime.”

Il n’y a plus Grec et Juif, circoncis et incirconcis, barbare, Scythe, esclave, homme libre, mais Christ : il est tout et en tous (Col 3, 11)

Trouvez la juste attitude à l’égard des non-chrétiens ; saisissez l’occasion. Que vos propos soient toujours bienveillants, relevés de sel, avec l’art de répondre à chacun comme il faut. (Col 4, 5-6)

La parole du Seigneur a retenti non seulement en Macédoine et en Achaïe mais la nouvelle de votre foi en Dieu s’est si bien répandue partout que nous n’avons pas besoin d’en parler (1 Th 1, 8)

Elle est digne de confiance, cette parole, et mérite d’être pleinement accueillie par tous (1 Tm 1, 15)

“12 ¶Je suis plein de reconnaissance envers celui qui m’a donné la force, Christ Jésus notre Seigneur : c’est lui qui m’a jugé digne de confiance en me prenant à son service, 13moi qui étais auparavant blasphémateur, persécuteur et violent. Mais il m’a été fait miséricorde, parce que j’ai agi par ignorance, n’ayant pas la foi. 14Oui, elle a surabondé pour moi, la grâce de notre Seigneur, ainsi que la foi et l’amour qui est dans le Christ Jésus. 15Elle est digne de confiance, cette parole, et mérite d’être pleinement accueillie par tous : Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs dont je suis, moi, le premier. 16Mais s’il m’a été fait miséricorde, c’est afin qu’en moi, le premier, Christ Jésus démontrât toute sa générosité, comme exemple pour ceux qui allaient croire en lui, en vue d’une vie éternelle. 17Au roi des siècles, au Dieu immortel, invisible et unique, honneur et gloire pour les siècles des siècles. Amen.”

Evangile qui n’est pas accueilli, Evangile et persécution

Je n’ai pas honte de l’Evangile : il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit (Rm 1, 16)

16 ¶ Car je n’ai pas honte de l’Evangile : il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif d’abord, puis du Grec.”

Tous n’ont pas obéi à l’Evangile… Tout le jour, j’ai tendu les mais vers un peuple imbécile et rebelle (Rm 10, 16-21)

16Mais tous n’ont pas obéi à l’Evangile. Esaïe dit en effet : Seigneur, qui a cru à notre prédication ? 17Ainsi la foi vient de la prédication et la prédication, c’est l’annonce de la parole du Christ. 18Je demande alors : N’auraient-ils pas entendu ? Mais si ! Par toute la terre a retenti leur voix et jusqu’aux extrémités du monde leurs paroles. 19Je demande alors : Israël n’aurait-il pas compris ? Déjà Moïse dit : Je vous rendrai jaloux de ce qui n’est pas une nation ; contre une nation inintelligente j’exciterai votre dépit. 20Esaïe, lui, va jusqu’à dire : J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, je me suis révélé à ceux qui ne me demandaient rien. 21Mais au sujet d’Israël, il dit : Tout le jour j’ai tendu les mains vers un peuple indocile et rebelle.”

Par rapport à l’Evangile, les (une partie d’Israël) voilà ennemis… afin qu’ils soient maintenant eux aussi objet de la miséricorde (Rm 11, 25-32)

25Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, de peur que vous ne vous preniez pour des sages : l’endurcissement d’une partie d’Israël durera jusqu’à ce que soit entré l’ensemble des païens. 26Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : De Sion viendra le libérateur, il écartera de Jacob les impiétés. 27Et voilà quelle sera mon alliance avec eux, quand j’enlèverai leurs péchés. 28Par rapport à l’Evangile, les voilà ennemis, et c’est en votre faveur ; mais du point de vue de l’élection, ils sont aimés, et c’est à cause des pères. 29Car les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables. 30Jadis, en effet, vous avez désobéi à Dieu et maintenant, par suite de leur désobéissance, il vous a été fait miséricorde ; 31de même eux aussi ont désobéi maintenant, par suite de la miséricorde exercée envers vous, afin qu’ils soient maintenant eux aussi objet de la miséricorde. 32Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde.”

Persécutions qui contribuent au progrès de l’Evangile… il est maintenant bien connu que je suis en captivité pour Christ, pour la défense de l’Evangile et la plupart des frères, encouragés dans le Seigneur par ma captivité, redoublent d’audace pour annoncer sans peur la Parole. (Ph 1, 12-21)

“12 ¶Je veux que vous le sachiez, frères : ce qui m’est arrivé a plutôt contribué au progrès de l’Evangile. 13Dans tout le prétoire, en effet, et partout ailleurs, il est maintenant bien connu que je suis en captivité pour Christ, 14et la plupart des frères, encouragés dans le Seigneur par ma captivité, redoublent d’audace pour annoncer sans peur la Parole. 15Certains, il est vrai, le font par envie et par rivalité, mais d’autres proclament le Christ dans une intention bonne. 16Ceux-ci agissent par amour. Ils savent que je suis ici pour la défense de l’Evangile. 17Ceux-là, c’est par esprit de rivalité qu’ils annoncent le Christ. Leurs motifs ne sont pas purs ; ils pensent rendre ma captivité encore plus pénible. 18Mais qu’importe ? Il reste que de toute manière, avec des arrière-pensées ou dans la vérité, Christ est annoncé. Et je m’en réjouis ; et même je continuerai à m’en réjouir. 19Car je sais que cela aboutira à mon salut grâce à votre prière et à l’assistance de l’Esprit de Jésus Christ ; 20suivant ma vive attente et mon espérance, je n’aurai pas à rougir de honte, mais mon assurance restant totale, maintenant comme toujours, Christ sera exalté dans mon corps, soit par ma vie soit par ma mort. 21Car pour moi, vivre, c’est Christ, et mourir m’est un gain.”

Luttez ensemble d’un même cœur selon la foi de l’Evangile sans vous laisser intimider en rien par les adversaires… Car il vous a fait la grâce, à l’égard de Christ, non seulement de croire en lui mais encore de souffrir pour lui en livrant le même combat que vous m’avez vu mener et que, vous le savez, je mène encore (Ph 1, 27-29)

“27 ¶Seulement, menez une vie digne de l’Evangile du Christ, afin que, si je viens vous voir, ou si, absent, j’entends parler de vous, j’apprenne que vous tenez ferme dans un même esprit, luttant ensemble d’un même cœur selon la foi de l’Evangile, 28sans vous laisser intimider en rien par les adversaires, ce qui est pour eux le signe manifeste de leur ruine et de votre salut : et cela vient de Dieu. 29Car il vous a fait la grâce, à l’égard de Christ, non seulement de croire en lui mais encore de souffrir pour lui, 30en livrant le même combat que vous m’avez vu mener et que, vous le savez, je mène encore.”

Parole de vie… pour laquelle ne n’ai pas peur de donner ma vie (Ph 2, 14-18)

“14 ¶Agissez en tout sans murmures ni réticences, 15afin d’être sans reproche et sans compromission, enfants de Dieu sans tache au milieu d’une génération dévoyée et pervertie, où vous apparaissez comme des sources de lumière dans le monde, 16vous qui portez la parole de vie : c’est ma gloire pour le jour de Christ, puisque je n’aurai pas couru pour rien ni peiné pour rien. 17Et même si mon sang doit être versé en libation dans le sacrifice et le service de votre foi, j’en suis joyeux et m’en réjouis avec vous tous ; 18de même, vous aussi, soyez joyeux et réjouissez-vous avec moi.

Tous ensemble, imitez-moi, frères, et fixez votre regard sur ceux qui se conduisent suivant l’exemple que vous avez en nous… Ne vous conduisez pas en ennemis de la croix… (Ph 3, 17-21)

“17 ¶Tous ensemble imitez-moi, frères, et fixez votre regard sur ceux qui se conduisent suivant l’exemple que vous avez en nous. 18Beaucoup, en effet, je vous le disais souvent et le redis maintenant en pleurant, se conduisent en ennemis de la croix du Christ. 19Leur fin sera la perdition ; leur dieu, c’est leur ventre, et leur gloire, ils la mettent dans leur honte, eux qui n’ont à cœur que les choses de la terre. 20Car notre cité, à nous, est dans les cieux, d’où nous attendons, comme sauveur, le Seigneur Jésus Christ, 21qui transfigurera notre corps humilié pour le rendre semblable à son corps de gloire, avec la force qui le rend capable aussi de tout soumettre à son pouvoir.”

Accueille Evodie et Syntiche qui ont lutté avec moi pour l’Evangile, en même temps que Clément et tous mes autres collaborateurs, dont les noms figurent au livre de vie (Ph 4, 1-3)

“4 :1 ¶Ainsi donc, frères bien-aimés que je désire tant revoir, vous, ma joie et ma couronne, tenez ferme de cette façon dans le Seigneur, mes bien-aimés. 2J’exhorte Evodie et j’exhorte Syntyche à vivre en plein accord dans le Seigneur. 3Et toi, Compagnon véritable, je te le demande, viens-leur en aide, car elles ont lutté avec moi pour l’Evangile, en même temps que Clément et tous mes autres collaborateurs, dont les noms figurent au livre de vie.

Je trouve maintenant ma joie dans les souffrances que j’endure pour vous, et ce qui manque aux détresses du Christ, je l’achève dans ma chair en faveur de son corps qui est l’Eglise (Col 1, 24-25)

24Je trouve maintenant ma joie dans les souffrances que j’endure pour vous, et ce qui manque aux détresses du Christ, je l’achève dans ma chair en faveur de son corps qui est l’Eglise ; 25j’en suis devenu le ministre en vertu de la charge que Dieu m’a confiée à votre égard : achever l’annonce de la parole de Dieu,

Que j’annonce le mystère du Christ, pour lequel je suis en prison comme je suis tenu d’en parler (Col 4, 2-4)

“2 ¶Tenez-vous à la prière ; qu’elle vous garde sur le qui-vive dans l’action de grâce. 3En même temps, priez aussi pour nous : que Dieu ouvre une porte à notre prédication afin que j’annonce le mystère du Christ, pour lequel je suis en prison ; 4que je le publie comme je suis tenu d’en parler.”

La salutation de ma main, à moi Paul, la voici : Souvenez-vous de mes chaînes. (Col 4, 18)

Vous nous avez imités, nous et le Seigneur, accueillant la Parole en pleine détresse, avec la joie de l’Esprit Saint (1 Th 1, 6)

Nous avons trouvé en notre Dieu l’assurance qu’il fallait pour vous prêcher son Evangile à travers bien des luttes… Nous ne cherchons pas à plaire aux hommes (1 Th 2, 1-6)

“2 :1 ¶Vous-mêmes le savez bien, frères, ce n’est pas en vain que vous nous avez accueillis. 2Mais, alors que nous venions de souffrir et d’être insultés à Philippes, comme vous le savez, nous avons trouvé en notre Dieu l’assurance qu’il fallait pour vous prêcher son Evangile à travers bien des luttes. 3C’est que notre prédication ne repose pas sur l’erreur, elle ne s’inspire pas de motifs impurs, elle n’a pas recours à la ruse. 4Mais Dieu nous ayant éprouvés pour nous confier l’Evangile, nous prêchons en conséquence ; nous ne cherchons pas à plaire aux hommes, mais à Dieu qui éprouve nos cœurs. 5C’est ainsi que jamais nous n’avons eu de paroles flatteuses, vous le savez, jamais d’arrière-pensée de profit, Dieu en est témoin, 6et jamais nous n’avons recherché d’honneurs auprès des hommes, ni chez vous, ni chez d’autres, ”

Prêts à vous donner non seulement l’Evangile de Dieu, mais même notre propre vie… Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues… en travaillant nuit et jour… (1 Th 2, 7-11)

“7 ¶alors que nous aurions pu nous imposer, en qualité d’apôtres du Christ. Au contraire, nous avons été au milieu de vous pleins de douceur, comme une mère réchauffe sur son sein les enfants qu’elle nourrit. 8Nous avions pour vous une telle affection que nous étions prêts à vous donner non seulement l’Evangile de Dieu, mais même notre propre vie, tant vous nous étiez devenus chers. 9Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues : c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun de vous, que nous vous avons annoncé l’Evangile de Dieu. 10Vous êtes témoins, et Dieu aussi, que nous nous sommes conduits envers vous, les croyants, de manière sainte, juste, irréprochable. 11Et vous le savez : traitant chacun de vous comme un père ses enfants, 12nous vous avons exhortés, encouragés et adjurés de vous conduire d’une manière digne de Dieu qui vous appelle à son Royaume et à sa gloire.”

Vous aussi vous avez souffert en accueillant la parole de Dieu (1 Th 2, 13-16)

“13 ¶Voici pourquoi, de notre côté, nous rendons sans cesse grâce à Dieu : quand vous avez reçu la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, vous l’avez accueillie, non comme une parole d’homme, mais comme ce qu’elle est réellement, la parole de Dieu, qui est aussi à l’œuvre en vous, les croyants. 14En effet, frères, vous avez imité les Eglises de Dieu qui sont en Judée, dans le Christ Jésus, puisque vous aussi avez souffert, de vos propres compatriotes, ce qu’elles ont souffert de la part des Juifs ; 15eux qui ont tué le Seigneur Jésus et les prophètes, ils nous ont aussi persécutés, ils ne plaisent pas à Dieu et sont ennemis de tous les hommes, 16ils nous empêchent de prêcher aux païens pour les sauver, et mettent ainsi, en tout temps, le comble à leur péché. Mais la colère est tombée sur eux, à la fin.”

Timothée envoyé prêcher l’Evangile du Christ pour encourager la foi des Thessaloniciens et les prévenir qu’il faudrait subi des épreuves (1 Th 3, 1-5)

“3 :1 ¶Aussi, n’y tenant plus, nous avons pensé que le mieux était de rester seuls à Athènes, 2et nous vous avons envoyé Timothée, notre frère, le collaborateur de Dieu dans la prédication de l’Evangile du Christ, pour vous affermir et vous encourager dans votre foi, 3afin que personne ne soit ébranlé au milieu des épreuves présentes, car vous savez bien que nous y sommes destinés. 4Quand nous étions chez vous, nous vous prévenions qu’il faudrait subir des épreuves, et c’est ce qui est arrivé, vous le savez. 5C’est pour cela que, n’y tenant plus, j’ai envoyé prendre des nouvelles de votre foi, dans la crainte que le Tentateur ne vous ait tentés et que notre peine ne soit perdue.”

Châtiment promis à ceux qui vous oppriment et n’obéissent pas à l’Evangile de Notre Seigneur Jésus (2 Th 1, 5-9)

“5 ¶Elles sont le signe du juste jugement de Dieu, leur but est de vous rendre dignes du Royaume de Dieu pour lequel vous souffrez. 6Il est juste, en effet, que Dieu rende détresse pour détresse à vos oppresseurs 7et qu’il vous donne, à vous les opprimés, le repos avec nous, lors de la révélation du Seigneur Jésus, qui viendra du ciel avec les anges de sa puissance, 8dans un feu flamboyant, pour tirer vengeance de ceux qui ne connaissent pas Dieu et qui n’obéissent pas à l’Evangile de notre Seigneur Jésus. 9Leur châtiment sera la ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de l’éclat de sa majesté, 10lorsqu’il viendra, en ce jour-là, pour être glorifié en la personne de ses saints et pour être admiré en la personne de tous ceux qui auront cru : or vous, vous avez cru à notre témoignage.”

Priez pour que la parole du Seigneur poursuive sa course, qu’elle soit glorifiée comme elle l’est chez vous, et que nous échappions aux hommes méchants et mauvais (2 Th 3, 1-5)

“3 :1 ¶Au demeurant, frères, priez pour nous, afin que la parole du Seigneur poursuive sa course, qu’elle soit glorifiée comme elle l’est chez vous, 2et que nous échappions aux hommes méchants et mauvais : car tous n’ont pas la foi. 3Le Seigneur est fidèle : il vous affermira et vous gardera du Mauvais. 4Pour vous, nous en sommes persuadés dans le Seigneur : ce que nous vous ordonnons, vous le faites, et vous continuerez à le faire. 5Que le Seigneur conduise vos cœurs à l’amour de Dieu et à la persévérance du Christ.”

N’aie pas honte de moi, prisonnier pour lui. Mais souffre avec moi pour l’Evangile, comptant sur la puissance de Dieu (2 Tm 1, 1-14)

“1 :1 ¶Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie qui est dans le Christ Jésus, 2à Timothée, mon enfant bien-aimé : grâce, miséricorde, paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. 3Je suis plein de reconnaissance envers Dieu, que je sers à la suite de mes ancêtres avec une conscience pure, lorsque sans cesse, nuit et jour, je fais mention de toi dans mes prières. 4En me rappelant tes larmes, j’ai un très vif désir de te revoir, afin d’être rempli de joie. 5J’évoque le souvenir de la foi sincère qui est en toi, foi qui habita d’abord en Loïs ta grand-mère et en Eunice ta mère, et qui, j’en suis convaincu, réside aussi en toi. 6C’est pourquoi je te rappelle d’avoir à raviver le don de Dieu qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. 7Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de maîtrise de soi. 8N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur et n’aie pas honte de moi, prisonnier pour lui. Mais souffre avec moi pour l’Evangile, comptant sur la puissance de Dieu, 9qui nous a sauvés et appelés par un saint appel, non en vertu de nos œuvres, mais en vertu de son propre dessein et de sa grâce. Cette grâce, qui nous avait été donnée avant les temps éternels dans le Christ Jésus, 10a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur, le Christ Jésus. C’est lui qui a détruit la mort et fait briller la vie et l’immortalité par l’Evangile 11pour lequel j’ai été, moi, établi héraut, apôtre et docteur. 12Voilà pourquoi j’endure ces souffrances. Mais je n’en ai pas honte, car je sais en qui j’ai mis ma foi et j’ai la certitude qu’il a le pouvoir de garder le dépôt qui m’est confié jusqu’à ce Jour-là. 13Prends pour norme les saines paroles que tu as entendues de moi, dans la foi et l’amour qui sont dans le Christ Jésus. 14Garde le bon dépôt par l’Esprit Saint qui habite en nous.”

Souviens-toi de Jésus Christ ressuscité d’entre les morts, issu de la race de David, selon l’Evangile que j’annonce et pour lequel je souffre jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n’est pas enchaînée !… Elle est digne de confiance, cette parole : Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons (2 Tm 2, 8-13

“8 ¶Souviens-toi de Jésus Christ ressuscité d’entre les morts, issu de la race de David, selon l’Evangile que j’annonce 9et pour lequel je souffre jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n’est pas enchaînée ! 10C’est pourquoi je supporte tout à cause des élus, afin qu’eux aussi obtiennent le salut, qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle. 11Elle est digne de confiance, cette parole : Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons. 12Si nous souffrons avec lui, avec lui nous régnerons. Si nous le renions, lui aussi nous reniera. 13Si nous lui sommes infidèles, lui demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même.”

Proclame la Parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, menace, exhorte… supporte la souffrance, fais œuvre d’évangéliste, remplis ton ministère… J’ai combattu le beau combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi (2 Tm 4, 1-8)

“4 :1 ¶Je t’adjure en présence de Dieu et du Christ Jésus, qui viendra juger les vivants et les morts, au nom de sa manifestation et de son Règne : 2proclame la Parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, menace, exhorte, toujours avec patience et souci d’enseigner. 3Viendra un temps, en effet, où certains ne supporteront plus la saine doctrine, mais, au gré de leurs propres désirs et l’oreille leur démangeant, s’entoureront de quantité de maîtres. 4Ils détourneront leurs oreilles de la vérité, vers les fables ils se retourneront. 5Mais toi cependant, sois sobre en toutes choses, supporte la souffrance, fais œuvre d’évangéliste, remplis ton ministère. 6Pour moi, voici que je suis déjà offert en libation et le temps de mon départ est arrivé. 7J’ai combattu le beau combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. 8Dès maintenant m’est réservée la couronne de justice qu’en retour me donnera le Seigneur, en ce Jour-là, lui le juste juge ; et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront aimé sa manifestation.”

Tous m’ont abandonné… fait preuve de beaucoup de méchanceté contre moi… Le Seigneur, lui, m’a assisté… (2 Tm 4, 9-22)

“9 ¶Efforce-toi de venir me rejoindre au plus vite. 10Car Démas m’a abandonné par amour pour le monde présent. Il est parti pour Thessalonique, Crescens pour la Galatie, Tite pour la Dalmatie. 11Luc seul est avec moi. Prends Marc et amène-le avec toi, car il m’est précieux pour le ministère. 12J’ai envoyé Tychique à Ephèse. 13Le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpos, apporte-le en venant, ainsi que les livres, surtout les parchemins. 14Alexandre le fondeur a fait preuve de beaucoup de méchanceté à mon égard. Le Seigneur lui rendra selon ses œuvres. 15Toi aussi, prends garde à lui, car il s’est violemment opposé à nos paroles. 16La première fois que j’ai présenté ma défense, personne ne m’a assisté, tous m’ont abandonné. Qu’il ne leur en soit pas tenu rigueur. 17Le Seigneur, lui, m’a assisté ; il m’a revêtu de force, afin que par moi le message fût pleinement proclamé et qu’il fût entendu de tous les païens. Et j’ai été délivré de la gueule du lion ! 18Le Seigneur me délivrera de toute entreprise perverse et me sauvera pour son Royaume céleste. A lui la gloire dans les siècles des siècles ! Amen. 19Salue Prisca et Aquilas, ainsi que la famille d’Onésiphore. 20Eraste est demeuré à Corinthe. J’ai laissé Trophime malade à Milet. 21Efforce-toi de venir avant l’hiver. Tu as le salut d’Eubule, de Pudens, de Lin, de Claudia et de tous les frères. 22Le Seigneur soit avec ton esprit. La grâce soit avec vous tous.”

Moi Paul, qui suis un vieillard, moi qui suis maintenant prisonnier de Jésus Christ à cause de l’Evangile, je te prie pour mon enfant, celui que j’ai engendré en prison… (Phi 8-25)

“8 ¶Aussi, bien que j’aie, en Christ, toute liberté de te prescrire ton devoir, 9c’est de préférence au nom de l’amour que je t’adresse une requête. Oui, moi Paul, qui suis un vieillard, moi qui suis maintenant prisonnier de Jésus Christ, 10je te prie pour mon enfant, celui que j’ai engendré en prison, Onésime, 11qui jadis t’a été inutile et qui, maintenant, nous est utile, à toi comme à moi. 12Je te le renvoie, lui qui est comme mon propre cœur. 13Je l’aurais volontiers gardé près de moi, afin qu’il me serve à ta place dans la prison où je suis à cause de l’Evangile ; 14mais je n’ai rien voulu faire sans ton accord, afin que ce bienfait n’ait pas l’air forcé, mais qu’il vienne de ton bon gré. 15Peut-être Onésime n’a-t-il été séparé de toi pour un temps qu’afin de t’être rendu pour l’éternité, 16non plus comme un esclave mais comme bien mieux qu’un esclave : un frère bien-aimé. Il l’est tellement pour moi, combien plus le sera-t-il pour toi, et en tant qu’homme et en tant que chrétien. 17Si donc tu me tiens pour ton frère en la foi, reçois-le comme si c’était moi. 18Et s’il t’a fait quelque tort ou s’il a quelque dette envers toi, porte cela à mon compte. 19-C’est moi, Paul, qui l’écris de ma propre main : c’est moi qui paierai… Et je ne te rappelle pas que toi, tu as aussi une dette envers moi, et c’est toi-même ! 20Allons, frère, rends-moi ce service dans le Seigneur ; donne à mon cœur son réconfort en Christ ! 21C’est en me fiant à ton obéissance que je t’écris : je sais que tu feras plus encore que je ne dis. 22En même temps, prépare-moi un logement : j’espère en effet, grâce à vos prières, vous être rendu. 23Epaphras, mon compagnon de captivité en Jésus Christ, te salue, 24ainsi que Marc, Aristarque, Démas et Luc, mes collaborateurs. 25La grâce du Seigneur Jésus Christ soit avec vous.”

Evangile qui ne peut être trafiqué et doit être présenté dans sa vérité

Je n’oserais rien mentionner, sinon ce que Christ a fait par moi (Rm 16, 17-19)

“17 ¶J’ai donc lieu de m’enorgueillir en Jésus Christ, au sujet de l’œuvre de Dieu. 18Car je n’oserais rien mentionner, sinon ce que Christ a fait par moi pour conduire les païens à l’obéissance, par la parole et par l’action, 19par la puissance des signes et des prodiges, par la puissance de l’Esprit.

Evangile qui ne nous appartient pas, que l’on reçoit et transmet tel qu’on l’a reçu : Christ mort et ressuscité et nous en sommes témoins (1 Co 15, 1-11)

“15 :1 ¶Je vous rappelle, frères, l’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, auquel vous restez attachés, 2et par lequel vous serez sauvés si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain. 3Je vous ai transmis en premier lieu ce que j’avais reçu moi-même : Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures. 4Il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures. 5Il est apparu à Céphas, puis aux Douze. 6Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois ; la plupart sont encore vivants et quelques-uns sont morts. 7Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. 8En tout dernier lieu, il m’est aussi apparu, à moi l’avorton. 9Car je suis le plus petit des apôtres, moi qui ne suis pas digne d’être appelé apôtre parce que j’ai persécuté l’Eglise de Dieu. 10Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu et sa grâce à mon égard n’a pas été vaine. Au contraire, j’ai travaillé plus qu’eux tous : non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. 11Bref, que ce soit moi, que ce soit eux, voilà ce que nous proclamons et voilà ce que vous avez cru.”

Comment certains d’entre vous disent qu’il n’y a pas de résurrection des morts ? (1 Co 15, 12-19)

“12 ¶Si l’on proclame que Christ est ressuscité des morts, comment certains d’entre vous disent-ils qu’il n’y a pas de résurrection des morts ? 13S’il n’y a pas de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité, 14et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide, et vide aussi votre foi. 15Il se trouve même que nous sommes de faux témoins de Dieu, car nous avons porté un contre-témoignage en affirmant que Dieu a ressuscité le Christ alors qu’il ne l’a pas ressuscité, s’il est vrai que les morts ne ressuscitent pas. 16Si les morts ne ressuscitent pas, Christ non plus n’est pas ressuscité. 17Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est illusoire, vous êtes encore dans vos péchés. 18Dès lors, même ceux qui sont morts en Christ sont perdus. 19Si nous avons mis notre espérance en Christ pour cette vie seulement, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes.”

Nous ne sommes pas en effet comme tant d’autres qui trafiquent de la parole de Dieu ; c’est avec sincérité, c’est de la part de Dieu, à la face de Dieu, dans le Christ, que nous parlons. (2 Co 2, 12-17)

“12 ¶J’arrivai alors à Troas pour y prêcher l’Evangile du Christ et, bien que le Seigneur m’ouvrît grande la porte, 13je n’eus pas l’esprit en repos, car je ne trouvai pas Tite, mon frère. J’ai donc pris congé d’eux et je suis parti pour la Macédoine. 14Grâce soit rendue à Dieu qui, par le Christ, nous emmène en tout temps dans son triomphe et qui, par nous, répand en tout lieu le parfum de sa connaissance. 15De fait, nous sommes pour Dieu la bonne odeur du Christ, pour ceux qui se sauvent et pour ceux qui se perdent ; 16pour les uns, odeur de mort qui conduit à la mort, pour les autres, odeur de vie qui conduit à la vie. Et qui est à la hauteur d’une telle mission ? 17Nous ne sommes pas en effet comme tant d’autres qui trafiquent de la parole de Dieu ; c’est avec sincérité, c’est de la part de Dieu, à la face de Dieu, dans le Christ, que nous parlons.”

Nous avons dit non aux procédés secrets et honteux, nous nous conduisons sans fourberie, et nous ne falsifions pas la parole de Dieu (2 Co 4, 1-7)

“4 :1 ¶Aussi puisque, par miséricorde, nous détenons ce ministère, nous ne perdons pas courage. 2Nous avons dit non aux procédés secrets et honteux, nous nous conduisons sans fourberie, et nous ne falsifions pas la parole de Dieu, bien au contraire, c’est en manifestant la vérité que nous cherchons à gagner la confiance de tous les hommes en présence de Dieu. 3Si cependant notre Evangile demeure voilé, il est voilé pour ceux qui se perdent, 4pour les incrédules, dont le dieu de ce monde a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne perçoivent pas l’illumination de l’Evangile de la gloire du Christ, lui qui est l’image de Dieu. 5Non, ce n’est pas nous-mêmes, mais Jésus Christ Seigneur que nous proclamons. Quant à nous-mêmes, nous nous proclamons vos serviteurs à cause de Jésus. 6Car le Dieu qui a dit : que la lumière brille au milieu des ténèbres, c’est lui-même qui a brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ. 7Mais ce trésor, nous le portons dans des vases d’argile, pour que cette incomparable puissance soit de Dieu et non de nous.”

Corinthiens à qui Paul reprochent de supporter très bien un autre Evangile, un autre Jésus, que Celui qu’il leur a prêché (2 Co 11, 1-4)

“11 :1 ¶Ah ! si vous pouviez supporter de moi un peu de folie ; eh bien oui ! Supportez-moi ! 2J’éprouve à votre égard autant de jalousie que Dieu. Je vous ai fiancés à un époux unique, pour vous présenter au Christ, comme une vierge pure, 3mais j’ai peur que-comme le serpent séduisit Eve par sa ruse-vos pensées ne se corrompent loin de la simplicité due au Christ. 4En effet, si le premier venu vous prêche un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou bien si vous accueillez un esprit différent de celui que vous avez reçu ou un autre évangile que celui que vous avez accueilli-vous le supportez fort bien.”

J’admire avec quelle rapidité vous vous détournez de celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, pour passer à un autre évangile (Ga 1, 6-9)

“6 ¶J’admire avec quelle rapidité vous vous détournez de celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, pour passer à un autre évangile. 7Non pas qu’il y en ait un autre ; il y a seulement des gens qui jettent le trouble parmi vous et qui veulent renverser l’Evangile du Christ. 8Mais si quelqu’un, même nous ou un ange du ciel, vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème ! 9Nous l’avons déjà dit, et je le redis maintenant : si quelqu’un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !”

Un Evangile qui n’est pas de l’homme mais reçu par révélation de Jésus-Christ sur la route de Damas (Ga 1, 11-19)

11Car, je vous le déclare, frères : cet Evangile que je vous ai annoncé n’est pas de l’homme ; 12et d’ailleurs, ce n’est pas par un homme qu’il m’a été transmis ni enseigné, mais par une révélation de Jésus Christ. 13Car vous avez entendu parler de mon comportement naguère dans le judaïsme : avec quelle frénésie je persécutais l’Eglise de Dieu et je cherchais à la détruire ; 14je faisais des progrès dans le judaïsme, surpassant la plupart de ceux de mon âge et de ma race par mon zèle débordant pour les traditions de mes pères. 15Mais, lorsque celui qui m’a mis à part depuis le sein de ma mère et m’a appelé par sa grâce a jugé bon 16de révéler en moi son Fils afin que je l’annonce parmi les païens, aussitôt, loin de recourir à aucun conseil humain 17ou de monter à Jérusalem auprès de ceux qui étaient apôtres avant moi, je suis parti pour l’Arabie, puis je suis revenu à Damas. 18Ensuite, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas et je suis resté quinze jours auprès de lui, 19sans voir cependant aucun autre apôtre, mais seulement Jacques, le frère du Seigneur.

Une vérité de l’Evangile annoncé vérifiée en Eglise (Ga 2, 1-10)

“2 :1 ¶Ensuite, au bout de quatorze ans, je suis monté de nouveau à Jérusalem avec Barnabas ; j’emmenai aussi Tite avec moi. 2Or, j’y montai à la suite d’une révélation et je leur exposai l’Evangile que je prêche parmi les païens ; je l’exposai aussi dans un entretien particulier aux personnes les plus considérées, de peur de courir ou d’avoir couru en vain. 3Mais on ne contraignit même pas Tite, mon compagnon, un Grec, à la circoncision ; 4ç’aurait été à cause des faux frères, intrus qui, s’étant insinués, épiaient notre liberté, celle qui nous vient de Jésus Christ, afin de nous réduire en servitude. 5A ces gens-là nous ne nous sommes pas soumis, même pour une concession momentanée, afin que la vérité de l’Evangile fût maintenue pour vous. 6Mais, en ce qui concerne les personnalités-ce qu’ils étaient alors, peu m’importe : Dieu ne regarde pas à la situation des hommes-ces personnages ne m’ont rien imposé de plus. 7Au contraire, ils virent que l’évangélisation des incirconcis m’avait été confiée, comme à Pierre celle des circoncis, 8-car celui qui avait agi en Pierre pour l’apostolat des circoncis avait aussi agi en moi en faveur des païens- 9et, reconnaissant la grâce qui m’a été donnée, Jacques, Céphas et Jean, considérés comme des colonnes, nous donnèrent la main, à moi et à Barnabas, en signe de communion, afin que nous allions, nous vers les païens, eux vers les circoncis. 10Simplement, nous aurions à nous souvenir des pauvres, ce que j’ai eu bien soin de faire.”

Une correction fraternelle entre Paul et Pierre pour rester à la vérité de l’Evangile (Ga 2, 11-14)

“11 ¶Mais, lorsque Céphas vint à Antioche, je me suis opposé à lui ouvertement, car il s’était mis dans son tort. 12En effet, avant que soient venus des gens envoyés par Jacques, il prenait ses repas avec les païens ; mais, après leur arrivée, il se mit à se dérober et se tint à l’écart, par crainte des circoncis ; 13et les autres Juifs entrèrent dans son jeu, de sorte que Barnabas lui-même fut entraîné dans ce double jeu. 14Mais, quand je vis qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Evangile, je dis à Céphas devant tout le monde : « Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la juive, comment peux-tu contraindre les païens à se comporter en Juifs ? »

Ne pas vous laisser déporter hors de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu (Col 1, 23)

23Mais il faut que, par la foi, vous teniez, solides et fermes, sans vous laisser déporter hors de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été proclamé à toute créature sous le ciel, et dont moi, Paul, je suis devenu le ministre.

Que personne ne vous abuse par de beaux discours… restez solides dans votre foi au Christ… Poursuivez donc votre route dans le Christ, Jésus le Seigneur, tel que vous l’avez reçu… attention au piège de la philosophie (Col 2, 4-8)

Je dis cela pour que personne ne vous abuse par de beaux discours. 5Sans doute, je suis absent de corps, mais d’esprit je suis avec vous, heureux de vous voir tenir votre poste et rester solides dans votre foi au Christ. 6Poursuivez donc votre route dans le Christ, Jésus le Seigneur, tel que vous l’avez reçu ; 7soyez enracinés et fondés en lui, affermis ainsi dans la foi telle qu’on vous l’a enseignée, et débordants de reconnaissance. 8Veillez à ce que nul ne vous prenne au piège de la philosophie, cette creuse duperie à l’enseigne de la tradition des hommes, des forces qui régissent l’univers et non plus du Christ.

Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse (Col 3, 12-17)

“12 ¶Puisque vous êtes élus, sanctifiés, aimés par Dieu, revêtez donc des sentiments de compassion, de bienveillance, d’humilité, de douceur, de patience. 13Supportez-vous les uns les autres, et si l’un a un grief contre l’autre, pardonnez-vous mutuellement ; comme le Seigneur vous a pardonné, faites de même, vous aussi. 14Et par-dessus tout, revêtez l’amour : c’est le lien parfait. 15Que règne en vos cœurs la paix du Christ, à laquelle vous avez été appelés tous en un seul corps. Vivez dans la reconnaissance. 16Que la Parole du Christ habite parmi vous dans toute sa richesse : instruisez-vous et avertissez-vous les uns les autres avec pleine sagesse ; chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance, par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés par l’Esprit. 17Tout ce que vous pouvez dire ou faire, faites-le au nom du Seigneur Jésus, en rendant grâce par lui à Dieu le Père.”

Que j’annonce le mystère du Christ, que je le publie comme je suis tenu d’en parler (Col 4, 2-4)

“2 ¶Tenez-vous à la prière ; qu’elle vous garde sur le qui-vive dans l’action de grâce. 3En même temps, priez aussi pour nous : que Dieu ouvre une porte à notre prédication afin que j’annonce le mystère du Christ, pour lequel je suis en prison ; 4que je le publie comme je suis tenu d’en parler.”

Appelés par notre Evangile, à posséder la gloire de notre Seigneur Jésus Christ… tenez bon et gardez fermement les traditions que nous vous avons enseignées (2 Th 2, 13-15)

“13 ¶Quant à nous, nous devons continuellement rendre grâce à Dieu pour vous, frères aimés du Seigneur, car Dieu vous a choisis dès le commencement pour être sauvés par l’Esprit qui sanctifie et par la foi en la vérité. 14C’est à cela qu’il vous a appelés par notre Evangile, à posséder la gloire de notre Seigneur Jésus Christ. 15Ainsi donc, frères, tenez bon et gardez fermement les traditions que nous vous avons enseignées, de vive voix ou par lettre.”

Le but de cette injonction, c’est l’amour qui vient d’un cœur pur… Pour s’être écartés de cette ligne, certains se sont égarés en un bavardage creux ; ils prétendent être docteurs de la loi, alors qu’ils ne savent ni ce qu’ils disent, ni ce qu’ils affirment si fortement… Voilà ce qui est conforme à l’Evangile de gloire du Dieu bienheureux, qui m’a été confié (1 Tm 1, 1-11)

“1 :1 ¶Paul, apôtre du Christ Jésus, selon l’ordre de Dieu notre Sauveur et du Christ Jésus notre espérance, 2à Timothée, mon véritable enfant dans la foi : grâce, miséricorde, paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. 3Selon ce que je t’ai recommandé à mon départ pour la Macédoine, demeure à Ephèse pour enjoindre à certains de ne pas enseigner une autre doctrine, 4et de ne pas s’attacher à des légendes et à des généalogies sans fin ; cela favorise les discussions plutôt que le dessein de Dieu, qui se réalise dans la foi. 5Le but de cette injonction, c’est l’amour qui vient d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sincère. 6Pour s’être écartés de cette ligne, certains se sont égarés en un bavardage creux ; 7ils prétendent être docteurs de la loi, alors qu’ils ne savent ni ce qu’ils disent, ni ce qu’ils affirment si fortement. 8La loi, nous le savons en effet, est bonne, dans la mesure où on la prend comme loi. 9En effet, comprenons bien ceci : la loi n’est pas là pour le juste, mais pour les gens insoumis et rebelles, impies et pécheurs, sacrilèges et profanateurs, parricides et matricides, meurtriers, 10débauchés, pédérastes, marchands d’esclaves, menteurs, parjures, et pour tout ce qui s’oppose à la saine doctrine. 11Voilà ce qui est conforme à l’Evangile de gloire du Dieu bienheureux, qui m’a été confié.”

Certains renieront la foi et s’attacheront à des doctrines inspirées pas des séducteurs (1 Tm 4, 1-5)

“4 :1 ¶L’Esprit le dit expressément : dans les derniers temps, certains renieront la foi, s’attacheront à des esprits séducteurs et à des doctrines inspirées par les démons, 2égarés qu’ils seront par l’hypocrisie des menteurs marqués au fer rouge dans leur conscience : 3ils interdiront le mariage ; ils proscriront l’usage de certains aliments, alors que Dieu les a créés pour que les fidèles, eux qui connaissent pleinement la vérité, les prennent avec action de grâce. 4Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien n’est à rejeter si on le prend avec action de grâce. 5En effet, la parole de Dieu et la prière le sanctifient.”

Si quelqu’un enseigne une autre doctrine, s’il ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus Christ et à la doctrine conforme à la piété, c’est qu’il se trouve aveuglé par l’orgueil. C’est un ignorant, un malade en quête de controverses et de querelles de mots (1 Tm 6, 1-4)

“6 :1 ¶Tous ceux qui sont sous le joug de l’esclavage doivent considérer leurs maîtres comme dignes d’un entier respect, afin que le nom de Dieu et la doctrine ne soient pas blasphémés. 2Ceux qui ont des maîtres croyants, qu’ils ne leur manquent pas de considération sous prétexte qu’ils sont frères. Au contraire, qu’ils les servent encore mieux, puisque ce sont des croyants et frères bien-aimés qui bénéficient de leurs bons offices. Voilà ce que tu dois enseigner et recommander. 3Si quelqu’un enseigne une autre doctrine, s’il ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus Christ et à la doctrine conforme à la piété, 4c’est qu’il se trouve aveuglé par l’orgueil. C’est un ignorant, un malade en quête de controverses et de querelles de mots. De là viennent envie, disputes, blasphèmes, malveillants soupçons, 5altercations sans fin entre gens à l’esprit corrompu, privés de la vérité, qui pensent que la piété est source de profit.”

O Timothée, garde le dépôt, évite les bavardages impies et les objections d’une pseudo-science. Pour l’avoir professée, certains se sont écartés de la foi. La grâce soit avec vous !” (1 Tm 6, 20)

Ne méprisez pas les paroles des prophètes

N’éteignez pas l’Esprit, ne méprisez pas les paroles des prophètes (1 Th 5, 20)

“16 ¶Soyez toujours dans la joie, 17priez sans cesse, 18rendez grâce en toute circonstance, car c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus. 19N’éteignez pas l’Esprit, 20ne méprisez pas les paroles des prophètes ; 21examinez tout avec discernement : retenez ce qui est bon ; 22tenez-vous à l’écart de toute espèce de mal.”

Annoncer l’Evangile gratuitement, en sachant aussi recevoir, pas par envie ou rivalité, en vous en remettant au Seigneur

Annoncer l’Evangile gratuitement pour ne pas faire obstacle à l’Evangile du Christ (1 Co 9, 11-23)

11Si nous avons semé pour vous les biens spirituels, serait-il excessif de récolter vos biens matériels ? 12Si d’autres exercent ce droit sur vous, pourquoi pas nous à plus forte raison ? Cependant, nous n’avons pas usé de ce droit. Nous supportons tout, au contraire, pour ne créer aucun obstacle à l’Evangile du Christ. 13Ne savez-vous pas que ceux qui assurent le service du culte sont nourris par le temple, que ceux qui servent à l’autel ont part à ce qui est offert sur l’autel ? 14De même, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’Evangile de vivre de l’Evangile. 15Mais moi, je n’ai usé d’aucun de ces droits et je n’écris pas ces lignes pour les réclamer. Plutôt mourir !… Personne ne me ravira ce motif d’orgueil ! 16Car annoncer l’Evangile n’est pas un motif d’orgueil pour moi, c’est une nécessité qui s’impose à moi : malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile ! 17Si je le faisais de moi-même, j’aurais droit à un salaire ; mais si j’y suis contraint, c’est une charge qui m’est confiée. 18Quel est donc mon salaire ? C’est d’offrir gratuitement l’Evangile que j’annonce, sans user des droits que cet Evangile me confère. 19Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous, pour en gagner le plus grand nombre. 20J’ai été avec les Juifs comme un Juif, pour gagner les Juifs, avec ceux qui sont assujettis à la loi, comme si je l’étais-alors que moi-même je ne le suis pas, pour gagner ceux qui sont assujettis à la loi ; 21avec ceux qui sont sans loi, comme si j’étais sans loi-alors que je ne suis pas sans loi de Dieu, puisque Christ est ma loi, pour gagner ceux qui sont sans loi. 22J’ai partagé la faiblesse des faibles, pour gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous pour en sauver sûrement quelques-uns. 23Et tout cela, je le fais à cause de l’Evangile, afin d’y avoir part.”

Etait-ce une faute de m’abaisser moi-même pour vous élever, en vous annonçant gratuitement l’Evangile de Dieu ? (2 Co 11, 7)

“5 ¶J’estime pourtant n’avoir rien de moins que ces super-apôtres. 6Nul pour l’éloquence, soit ! pour la science, c’est autre chose. En tout et de toutes manières, nous vous l’avons montré. 7Etait-ce une faute de m’abaisser moi-même pour vous élever, en vous annonçant gratuitement l’Evangile de Dieu ?

Ne pas annoncer l’Evangile par envie ou rivalité (Ph 1, 12-20)

“12 ¶Je veux que vous le sachiez, frères : ce qui m’est arrivé a plutôt contribué au progrès de l’Evangile. 13Dans tout le prétoire, en effet, et partout ailleurs, il est maintenant bien connu que je suis en captivité pour Christ, 14et la plupart des frères, encouragés dans le Seigneur par ma captivité, redoublent d’audace pour annoncer sans peur la Parole. 15Certains, il est vrai, le font par envie et par rivalité, mais d’autres proclament le Christ dans une intention bonne. 16Ceux-ci agissent par amour. Ils savent que je suis ici pour la défense de l’Evangile. 17Ceux-là, c’est par esprit de rivalité qu’ils annoncent le Christ. Leurs motifs ne sont pas purs ; ils pensent rendre ma captivité encore plus pénible. 18Mais qu’importe ? Il reste que de toute manière, avec des arrière-pensées ou dans la vérité, Christ est annoncé. Et je m’en réjouis ; et même je continuerai à m’en réjouir. 19Car je sais que cela aboutira à mon salut grâce à votre prière et à l’assistance de l’Esprit de Jésus Christ ; 20suivant ma vive attente et mon espérance, je n’aurai pas à rougir de honte, mais mon assurance restant totale, maintenant comme toujours, Christ sera exalté dans mon corps, soit par ma vie soit par ma mort.”

Je sais vivre dans la gêne, je sais vivre dans l’abondance… Je peux tout en celui qui me rend fort… Philippiens, dans les débuts de l’Evangile, quand j’ai quitté la Macédoine, aucune Eglise ne m’a fait une part dans un compte de doit et avoir, si ce n’est vous seuls… (Ph 4, 10-19)

“10 ¶Je me suis beaucoup réjoui dans le Seigneur de ce que votre intérêt pour moi ait enfin pu refleurir : oui, l’intérêt vous l’aviez, mais l’occasion vous manquait. 11Ce n’est pas le besoin qui me fait parler, car j’ai appris en toute situation à me suffire. 12Je sais vivre dans la gêne, je sais vivre dans l’abondance. J’ai appris, en toute circonstance et de toutes les manières, à être rassasié comme à avoir faim, à vivre dans l’abondance comme dans le besoin. 13Je peux tout en celui qui me rend fort. 14Pourtant, vous avez bien fait de prendre votre part de ma détresse. 15Vous le savez, vous, Philippiens, dans les débuts de l’Evangile, quand j’ai quitté la Macédoine, aucune Eglise ne m’a fait une part dans un compte de doit et avoir, si ce n’est vous seuls, 16vous qui, à Thessalonique déjà, à plus d’une reprise, m’avez envoyé ce dont j’avais besoin. 17Ce n’est pas que je sois à la recherche de cadeaux ; ce que je recherche, c’est le fruit qui s’accroît à votre actif. 18J’ai d’ailleurs en mains tout ce qu’il faut, et même au-delà. Je suis comblé, maintenant que j’ai reçu ce qu’Epaphrodite m’a remis de votre part, parfum de bonne odeur, sacrifice agréé et qui plaît à Dieu. 19Et mon Dieu comblera tous vos besoins, suivant sa richesse, magnifiquement, en Jésus Christ.”

Vous envoyer Timothée qui n’est pas comme ceux qui ont en vue leurs intérêts personnels et non ceux du Christ, qui s’est mis avec moi au service de l’Evangile (Ph 2, 19-22)

19J’espère, dans le Seigneur Jésus, vous envoyer bientôt Timothée, pour être réconforté moi aussi par les nouvelles que j’aurai de vous. 20Je n’ai personne d’autre qui partage mes sentiments, qui prenne réellement souci de ce qui vous concerne : 21tous ont en vue leurs intérêts personnels, non ceux de Jésus Christ. 22Mais lui, vous savez qu’il a fait ses preuves : comme un fils auprès de son père, il s’est mis avec moi au service de l’Evangile.

Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute occasion, par la prière et la supplication accompagnées d’action de grâce, faites connaître vos demandes à Dieu (Ph 4, 1-9)

“4 :1 ¶Ainsi donc, frères bien-aimés que je désire tant revoir, vous, ma joie et ma couronne, tenez ferme de cette façon dans le Seigneur, mes bien-aimés. 2J’exhorte Evodie et j’exhorte Syntyche à vivre en plein accord dans le Seigneur. 3Et toi, Compagnon véritable, je te le demande, viens-leur en aide, car elles ont lutté avec moi pour l’Evangile, en même temps que Clément et tous mes autres collaborateurs, dont les noms figurent au livre de vie. 4Réjouissez-vous dans le Seigneur en tout temps ; je le répète, réjouissez-vous. 5Que votre bonté soit reconnue par tous les hommes. Le Seigneur est proche. 6Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute occasion, par la prière et la supplication accompagnées d’action de grâce, faites connaître vos demandes à Dieu. 7Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ. 8Au reste, frères, tout ce qu’il y a de vrai, tout ce qui est noble, juste, pur, digne d’être aimé, d’être honoré, ce qui s’appelle vertu, ce qui mérite l’éloge, tout cela, portez-le à votre actif. 9Ce que vous avez appris, reçu, entendu de moi, observé en moi, tout cela, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous.”

Annoncer sans parole flatteuse, sans arrière pensée de profit, sans rechercher d’honneur (1 Th 1, 5-6)

5C’est ainsi que jamais nous n’avons eu de paroles flatteuses, vous le savez, jamais d’arrière-pensée de profit, Dieu en est témoin, 6et jamais nous n’avons recherché d’honneurs auprès des hommes, ni chez vous, ni chez d’autres, ”

C’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun de vous, que nous vous avons annoncé l’Evangile de Dieu (1 Th 2, 9)

9Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues : c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun de vous, que nous vous avons annoncé l’Evangile de Dieu.

Ce contenu a été publié dans Parole de Dieu. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *