« Parole de Dieu » dans les Actes des Apôtres

 

1. Une mission reçue en Eglise

C’est la mission confiée aux apôtres que d’annoncer la parole de Dieu. A certains, elle est confiée par l’imposition des mains. C’est une charge reçue de Dieu et en Eglise et qui doit être assumée gratuitement, pour attacher au Christ et non à soi

  • En ouverture, la parole de Dieu est Parole qui raconte la vie de Jésus, ses gestes, paroles, « instructions ». Il se présente comme celui qui a fait connaître la promesse du Père, le don du Saint Esprit (Ac 1,1-5)
  • La parole de Dieu est confiée aux disciples pour qu’ils soient apôtres, témoins, jusqu’aux extrémités de la terre. (Ac 1,6-8)
  • Etre apôtre, c’est, par don de l’Esprit-Saint, se mettre à parler dans la langue des hommes, comme l’Esprit leur donne de s’exprimer. (Ac 2,1-8)
  • Il ne convient pas que nous délaissions la parole de Dieu… nous continuerons à assurer la prière et le service de la Parole… On leur imposa les mains (Ac 6,1-6)
  • Il ne suffit pas de réaliser des prodiges, ni même au nom du Christ. Il faut recevoir la mission en Eglise, attacher au Christ et non à soi, exercer gratuitement son ministère (Cf. Simon le magicien dans Ac 8,9-24)
  • Ananie transmet à Paul le contenu de son appel : répondre et souffrir pour le nom de Jésus et lui impose les mains. (Ac 9,15-17)
  • La charge d’annoncer la parole de Dieu est une charge reçue de Dieu et de l’Eglise (Paul en Ac 9,27)
  • Barnabé est envoyé à Antioche, il va chercher Paul pour l’y rejoindre (Ac 11,22-26)
  • La charge d’annoncer la parole de Dieu est une charge reçue de Dieu et de l’Eglise Paul, Barnabé, Syméon, Lucius Manaen, puis Paul et Barnabé détachés de manière particulière en Ac 13,1-3)
  • C’est un problème quand on se permet « d’endoctriner » sans en être chargé. Un critère de choix pour déléguer des frères auprès d’une Eglise : « avoir livré sa vie pour le nom de Jésus (Ac 15,23-26)
  • Paul continue de recevoir sa charge en Eglise, d’être remis par les frères à la grâce du Seigneur (Ac 15,-40)
  • Une annonce de la parole de Dieu exercée gratuitement sans convoiter l’or de personne. Mais, si, à certains moments, Paul à travailler pour vivre, à d’autres moments, il est à plein temps au service de la parole de Dieu (Ac 18,1-5 ; Ac 20,33-35)

2. Annoncer la parole de Dieu, ce n’est pas seulement une mission reçue, c’est l’expérience de la rencontre de Dieu qui nous parle, c’est aussi témoigner de cette rencontre

Une Parole qui est d’abord adressée à Paul, une rencontre sur la route de Damas, puis à Damas qui bouleverse sa vie et dont il témoigne

  • Luc en fait le récit (Ac 9,4)
  • Paul, accompagné de Barnabé, témoigne à Jérusalem devant les apôtres (9,27)
  • Paul témoigne devant le peuple à Jérusalem après avoir été arrêté (Ac 22,1-14)
  • Paul témoigne devant Festus de la voix entendue sur le chemin de Damas : « Saoul, Saoul, pourquoi me persécuter ? Il t’est dur de te rebiffer contre l’aiguillon ! » (Ac 26,14)
  • C’est encore l’extase à Jérusalem juste après la conversion à Damas que Paul raconte devant la foule à Jérusalem après avoir été arrêté (Ac 22,17-21)

Un parlant que Paul peut questionner, qui lui répond et lui indique le chemin (Ac 9,5-6 ; Ac 22,10)

  • Je suis Jésus, c’est moi que tu persécutes. Mais relève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire… Je t’ai destiné à être serviteur et témoin de la vision où tu viens de me voir, ainsi que des visions où je t’apparaîtrai encore. (Ac 9,5-6 ; Ac 22,10 ; Ac 26,14-18)
  • Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, à voir le Juste et à entendre sa propre voix. Tu dois en effet être témoin pour lui, devant tous les hommes, de ce que tu auras vu et entendu (Ac 22,14-16)
  • Vite, quitte Jérusalem sans tarder, car ils n’accueilleront pas le témoignage que tu me rendras… Va, c’est au loin, vers les nations païennes, que je vais, moi, t’envoyer. (Ac 22,18-21)
  • A Antioche : « Réservez-moi donc Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les destine. » (Ac 13,2-4)
  • En Asie, en Bithynie, mention de l’Esprit Saint qui les empêche de se rendre en certains lieux (Ac 16,6-7)
  • A Troas, vision d’un macédonien appelant au secours (Ac 16,9-10)
  • A Corinthe, « Sois sans crainte, continue de parler, dans cette ville, un peuple nombreux m’est destiné. » : (Ac 18,9-11)
  • A Milet, « l’Esprit Saint me l’atteste de ville en ville, chaînes et détresses m’attendent » (Ac 20,22-24)
  • A Jérusalem : « Courage ! Tu viens de rendre témoignage à ma cause à Jérusalem, il faut qu’à Rome aussi tu témoignes de même. » (Ac 23,11)
  • Sur le bateau: « Sois sans crainte, Paul ; il faut que tu comparaisses devant l’empereur et Dieu t’accorde aussi la vie de tous tes compagnons de traversée ! » (Ac 27,23-25)

Une expérience de rencontre du Ressuscité, bien plus, de mort et de résurrection (Ac 9)

  • Jésus parle à Paul, les autres entendent mais ne voient pas. Paul ne peut comprendre tout seul. Il doit être conduit pas ses compagnons, puis aidé par Ananie. Il faut 3 jours…

Pour Paul, la parole de Dieu est aussitôt reçue, aussitôt annoncée, et il est aussitôt menacé de mort (Ac 9,18-23)

3. Etre apôtre, être témoin de la parole de Dieu, c’est être témoin avec les autres apôtres de la résurrection, que Jésus est le Fils de Dieu, qu’il est le Messie, c’est annoncer le plan de Dieu tout entier

  • A l’époque, cela nécessitait d’avoir accompagné Jésus tout au long de sa vie et d’avoir été témoin de la résurrection, aujourd’hui aussi, bien que d’une autre manière, par les heures à faire étude d’Evangile, cahier de vie, en se liant aux pauvres au milieu desquels il se dit, en regardant et écoutant avant de parler (Ac 1,15-22)
  • Le discours de Pierre à la Pentecôte : Jésus que vous avez livré et supprimé, Dieu l’a ressuscité (Ac 2,14-36)
  • Dieu a ressuscité le Prince de la vie et nous en sommes témoins. (Ac 3,15)
  • Le discours de Pierre devant le Sanhédrin après la guérison du paralytique (Ac 4,10-12)
  • Pas une théorie, témoigner de ce que nous avons vu et entendu : la résurrection de Jésus, la puissance de sa résurrection dans le paralytique de la Belle Porte, celle dont nous sommes témoins aujourd’hui (Ac 4,20)
  • Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus que vous aviez exécuté en le pendant au bois. (Ac 5,30-32)
  • Ils étaient tout heureux d’avoir souffert pour annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus Messie. (Ac 5,41-42)
  • Etienne contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu (Ac 7,55-56)
  • Philippe annonce à l’Eunuque Ethiopien la Bonne Nouvelle de Jésus (Ac 8,35)
  • Paul, aussitôt après sa conversion proclame que Jésus est le Fils de Dieu, prouvant qu’il était bien le Messie (Ac 9,19-22)
  • Nous sommes témoins de toute son oeuvre sur le territoire des Juifs comme à Jérusalem. Lui qu’ils ont supprimé en le pendant au bois, Dieu l’a ressuscité le troisième jour et il s’est manifesté à nous (Ac 10,39-43)
  • A Antioche, Paul et Barnabé annoncent le Ressuscité (Ac 13,16-40)
  • A Lystre où ils sont en difficultés, où on les prend pour des dieux avant de lapider Paul, il ne va pas jusqu’à annoncer le Ressuscité, mais seulement le Dieu vivant Créateur (Ac 14,8-18)
  • A Thessalonique, à partir des Ecritures, 3il expliquait et établissait que le Messie devait souffrir, ressusciter des morts et « le Messie, disait-il, c’est ce Jésus que je vous annonce (Ac 17,2-3)
  • A Athènes, Paul annonce le Ressuscité et provoque la moquerie et quelques adhésions (Ac 17,30-33)
  • A Corinthe, Paul atteste devant les Juifs que le Messie, c’est Jésus (Ac 18,4-6)
  • A Ephèse, Apollos établit à partir des Ecritures que Jésus est le Messie (Ac 18,24-28)
  • Appeler à se convertir à Dieu et à croire en notre Seigneur Jésus, annoncer le plan de Dieu tout entier, mener à bien ma course et le service que le Seigneur Jésus m’a confié : rendre témoignage à l’Evangile de la grâce de Dieu. (Ac 20,18-27)
  • « C’est pour notre espérance, la résurrection des morts, que je suis mis en jugement. » (Ac 23,6-8)
  • Devant Félix et les Juifs à Césarée : « J’ai cette espérance en Dieu, et eux aussi la partagent, qu’il y aura une résurrection des justes et des injustes. » « C’est pour la résurrection des morts que je passe aujourd’hui en jugement devant vous » (Ac 24,10-21)
  • L’annonce du Ressuscité implique d’annoncer aussi l’appel la justice, la maîtrise des instincts et le jugement à venir (Ac 24,23-25)
  • Festus : « Un certain Jésus est mort, mais Paul prétend qu’il est toujours en vie » (Ac 25,18-19)
  • C’est pour cette espérance que je suis mis en accusation : croire que Dieu ressuscite les morts. (Ac 26,6-8)
  • Appeler les païens à croire en Dieu et recevoir le pardon des péchés (Ac 26,17-20)
  • Le Christ a souffert et lui, le premier à ressusciter d’entre les morts, il doit annoncer la lumière au Peuple et aux nations païennes.
  • Pour Paul, au cours du naufrage, annoncer la parole de Dieu, c’est témoigner de sa confiance dans le Christ qui agit aujourd’hui (Ac 27,21-26)
  • A Rome, Paul rendait témoignage au Règne de Dieu et, du matin au soir, il s’efforça de les convaincre, en parlant de Jésus à partir de la loi de Moïse et des Prophètes. (Ac 28,23-31)

4. Annoncer la parole de Dieu, c’est aussi dénoncer ce qui est mort, appeler à la conversion y compris en actes, annoncer le Salut en Jésus-Christ

  • Convertissez-vous : que chacun de vous reçoive le baptême au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses péchés, et vous recevrez le don du Saint Esprit… Sauvez-vous, disait-il, de cette génération dévoyée (Ac 2,36-40)
  • Le Prince de la vie que vous aviez fait mourir, Dieu l’a ressuscité… 19Convertissez-vous donc et revenez à Dieu, afin que vos péchés soient effacés (Ac 3,13-19)
  • Jésus est le seul qui peut nous sauver, lui que vous avez cloué sur une croix (Ac 4,10-12)
  • Ce n’est pas à nous que tu as menti, mais c’est à l’Esprit-Saint, à Dieu… tu vas mourir (Ac 5,1-11)
  • Recevoir le pardon des péchés en mettant sa foi en Jésus (Ac 10,43)
  • Annoncer la parole de Dieu, c’est dénoncer les faux prophètes comme Bar-Jésus ou Elymas (Ac 13,6-12)
  • A Lystre où ils sont pris pour des dieux : appel à abandonner ces sottises (Ac 14,8-18)
  • Un appel à renoncer à l’idolâtrie, de l’immoralité, de la viande étouffée et du sang. (Ac 15,19-20)
  • La foi au Ressuscité implique d’annoncer aussi l’appel la justice, la maîtrise des instincts et le jugement à venir (Ac 24,23-25)
  • Appeler les païens à croire en Dieu et recevoir le pardon des péchés (Ac 26,17-20)

5. Annoncer la parole de Dieu, c’est un travail, c’est aussi édifier des communautés, appeler et former des apôtres, en lien avec Pierre

  • Ils passèrent une année entière à travailler ensemble dans cette Eglise d’Antioche et à instruire une foule considérable (Ac 11,22-29)
  • A Antioche, ils encouragent ceux qui croient à rester attachés à la grâce de Dieu (Ac 13,43)
  • A Lystre, Iconium et Antioche, ils affermissent les disciples en annonçant les épreuves. Ils désignent des anciens. (Ac 14,20-23)
  • C’est toute l’assemblée de Jérusalem qui permet d’édifier l’Eglise ainsi que l’envoi d’une lettre et de délégués pour la porter (Ac 15,22-35)
  • Paul veut repartir visiter les Eglises fondées, voir où ils en sont (Ac 15,36)
  • A Lystre, Paul appelle Timothée et le circoncit pour ne pas mettre d’obstacle à l’annonce de la parole de Dieu (Ac 16,1-5)
  • A Philippe, à sa sortie de prison, avant de partir, Paul va trouver Lydie pour l’encourager (Ac 16,40)
  • Paul monte « saluer l’Eglise à Jérusalem », à Antioche, et affermit tous les disciples en Galatie et en Phrygie (Ac 18,21-23)
  • Avant de quitter Ephèse, Paul encourage les disciples et va conforter l’Eglise de Corinthe (Ac 20,1-2)
  • Paul salue les Eglises de Tyr, Ptolémaïs, Césarée, avant d’arriver chez les frères à Jérusalem (Ac 21,1-25)
  • Lors du voyage vers Rome, Paul salue les frères de Sidon (Ac 27,3)
  • Paul séjourne aussi chez les frères de Pouzzoles et est accueilli par des frères de Rome à Trois Tavernes (Ac 28,11-15)

6. Annoncer la parole de Dieu, c’est aussi parler de la part de Dieu dans une circonstance particulière

  • Eclairé par l’Esprit, le prophète Agabus parle de la part de Dieu dans une circonstance particulière (famine) et amène la communauté à prendre des décisions concrètes (Ac 12,27-29)
  • Agabus vient annoncer à Paul son arrestation à Jérusalem (Ac 21,10-14)

7. Un lien entre l’accueil de la parole et le baptême

  • Accueillir la Parole des Apôtres et recevoir le baptême (Ac 2,40-41)
  • Convertissez-vous donc et revenez à Dieu, afin que vos péchés soient effacés : (Ac 3,19-21)
  • Grâce au Serviteur envoyé par Dieu, détournez-vous de vos méfaits (Ac 3,26)
  • Philippe annonce la parole de Dieu et baptise, les Samaritains, Simon le magicien, l’Eunuque (Ac 8,12-13.35-39)
  • Pierre donne l’ordre de baptiser Corneille et toute sa maison : étais-je quelqu’un, moi, qui pouvait empêcher Dieu d’agir ? » (Ac 10,44-48 ; Ac 11,15-17)
  • A Philippe, Lydie est baptisée (Ac 16,14-15)
  • Paul répond à la question de son geôlier à Philippe et le baptise (Ac 16,29-34)
  • A Corinthe, Crispus, le chef de la synagogue reçoit le baptême
  • A Ephèse, Paul donne le baptême à ceux qu’Apollos avait évangélisé sans leur donner d’autre baptême que celui de Jean
  • Paul lui-même, quand il a accueilli la parole de Dieu, a reçu le baptême (Ac 22,11-14)

8. Annoncer la parole de Dieu au cours de l’eucharistie

  • A Troas, Paul annonce la parole de Dieu au cours de l’eucharistie (Ac 20,6-12)
  • Sur le bateau, au cours du naufrage, le 14ème jour… au milieu de non-croyants, après s’être dépouillés de tout, avant d’être effectivement sauvés (Ac 27,32-38)

9. Annoncer la Parole de Dieu, c’est aussi relire en Eglise ce qui a été vécu, prier, rendre grâce et demander la force, discerner à partir de cette relecture

  • Quand Pierre et Jean sont libérés, ils vont voir leurs amis et ils leur racontent tout… Alors tous se mettent à prier Dieu d’un seul cœur… Étends la main pour qu’il y ait des guérisons, des choses étonnantes et extraordinaires, par le nom de Jésus, ton serviteur saint (Ac 4,23-31)
  • Toute la relecture de la visite chez Corneille devant la communauté chrétienne (Ac 11,1-19)
  • La relecture de ce qui se passe à Antioche qui amène à envoyer Barnabé puis Paul (Ac 11,19-26)
  • Alors que la communauté chrétienne était en prière ardente, Pierre est libéré de prison. Il relit avec la communauté l’événement et les charge de l’annoncer à Jacques (Ac 12,1-17)
  • A Antioche, ils relisent le premier voyage missionnaire, tout ce que Dieu avait réalisé avec eux (Ac 14,26-27)
  • Sur le chemin de Jérusalem, Paul et Barnabé relisent devant les frères ce que Dieu avait réalisé avec eux, la conversion des nations païennes (Ac 15,3-6)
  • En relisant sa propre expérience auprès des païens, Pierre appelle à entendre l’expérience de Paul et Barnabé. Le critère : s’ajuster à ce que Dieu fait. (Ac 15,7-12)
  • Jacques reprend cette relecture et l’éclaire par la parole de Dieu avant de proposer une décision (Ac 15,13-21)
  • A Jérusalem au décours du 3ème voyage, Paul raconte en détail tout ce que, par son service, Dieu avait accompli chez les païens. Les auditeurs de Paul rendaient gloire à Dieu et l’alertent sur des complots contre lui (Ac 21,17-20)

10. Ce qui caractérise la communauté chrétienne c’est d’accueillir la parole de Dieu, de célébrer, de partager… et d’être aussi marquée par le péché

Une communauté qui vit en enfants de lumière

  • La communauté idéale (Ac 2,41-47)
  • La communauté idéale (Ac 4,32-37)
  • Un partage entre Antioche et Jérusalem (Ac 11,27-30)

Une communauté pas si idéale que ça…

  • Ananie et Saphira (Ac 5,1-11)
  • Les tensions entre les chrétiens d’origine hébraïque et ceux d’origine grecque. (Ac 6,1)
  • Difficultés de la communauté chrétienne à accueillir le don de Dieu en Paul à Damas, puis à Jérusalem au point qu’il doit fuir (Ac 9,29)
  • Incompréhension de la communauté chrétienne après que Pierre ait demeuré chez Corneille et l’ait baptisé (Ac 11,1-2)
  • Un différent assez grave à propos de la circoncision provoquent la réunion de Jérusalem (Ac 15,1-2)
  • Un grave différent entre Paul et Barnabé à propos de Jean Marc qui les amène à partir chacun de leur côté et à évangéliser en même temps Chypre et la Turquie (Ac 15,37-40)

11. Annoncer la parole et réaliser des signes, faire des guérisons, oser prendre la parole au nom du Christ pour que se réalisent des prodiges

  • Beaucoup de prodiges et de signes s’accomplissaient par les apôtres (Ac 2,43)
  • Parmi ces signes : l’amour, la simplicité, dans la communauté (Ac 2,41-47)
  • La guérison du boiteux de la Belle Porte. Regarde en nous le Christ… au nom de Jésus Christ, le Nazôréen, marche ! (Ac 3,1-11)
  • Annoncer la parole de Dieu et réaliser des prodiges, une grâce à demander dans la prière (Ac 4,29-30)
  • Un signe étonnant : susciter la mort de ceux qui mentent dans la communauté: Vous avez provoqué l’Esprit du Seigneur, tu vas mourir toi aussi… (Cf. Ananias et Saphira, Ac 5,1-11)
  • On sort les malades dans les rues… (Ac 5,14-16)
  • Ils sont délivrés miraculeusement de prison avec l’ordre d’annoncer la parole de Dieu (Ac 5,23-25)
  • Etienne réalise des signes et des prodiges (Ac 6,8)
  • Philippe en Samarie (Ac 8,5-8.13)
  • Tout acte extraordinaire n’est pas prodige et peut être un sortilège quand il est fait sans mission et pour attacher à soi comme Simon en Samarie (Ac 8,9-23)
  • Pierre guérit Enée à Lydda. Aussitôt, la population se tourna vers le Seigneur (Ac 9,32-35)
  • Pierre ressuscite Taibtha à Joppé et beaucoup crurent au Seigneur (Ac 9,36-43)
  • Paul qui réduit Bar-Jésus alias Elymas, le faux prophète à la cécité (Ac 13,6-12)
  • Signes et prodiges à Iconium (Ac 14,3)
  • Guérison à Lystre qui les amène à être pris pour des dieux (Ac 14,8-18)
  • Paul chasse les esprits d’une femme qui faisait de la divination et procurait de gros gains à ses maîtres. Ça le conduit en prison (Ac 16,16-24)
  • A Ephèse, Dieu accomplissait par les mains de Paul des miracles peu banals, à tel point qu’on prenait, pour les appliquer aux malades, des mouchoirs ou des linges qui avaient touché sa peau. (Ac 19,11-12)
  • Des exorcistes Juifs non croyants s’essayent aux mêmes prodiges et sont agressés par les esprits qu’ils ont chassés. (Ac 19,13-20)
  • A Troas, Paul ressuscite Eutyque tombé par la fenêtre tandis qu’il prêchait (Ac 20,6-12)
  • A Malte, le signe du serpent qui amène Paul à être pris pour un dieu (Ac 28,1-6)
  • A Malte, la guérison du père de Publius, le Premier Magistrat de l’île (Ac 28,7-10)

12. Les apôtres prennent leurs décisions et comprennent ce qui arrive et ce qu’ils ont à faire en relisant les Ecritures

  • Pour remplacer Judas (Ac 1,16-20)
  • Pour relire ce qui se passe au jour de la Pentecôte : discours de Pierre citant le prophète Joël et David (Ac 2,14-28)
  • Pour relire la guérison du paralytique devant la foule (Ac 3,12-26)
  • Devant le Sanhédrin, après la guérison du paralytique (Ac 4,8-11)
  • Etienne relit toute l’histoire sainte pour annoncer le Christ ressuscité (Ac 7)
  • Philippe rejoint l’Eunuque dans sa lecture d’Isaïe pour annoncer le Christ (Ac 8,29-39)
  • Pierre devant Corneille s’appuie sur les Ecritures pour refuser les viandes impures. Mais le songe l’amène à enfreindre l’interdit d’aller chez Corneille. Il se réfère aux Ecriture pour annoncer le Christ à Corneille (Ac 10,43), et à la parole du Christ pour justifier le baptême donné (Ac 11,15-17)
  • A Antioche, Paul s’appuie sur les Ecritures pour annoncer le Christ (Ac 13,16-41)
  • A Antioche, Paul se réfère aux Ecritures pour comprendre le rejet des Juifs (Ac 13,44-47)
  • Pour décider quoi faire par rapport à la circoncision, Jacques relit l’action de Dieu aujourd’hui à la lumière de l’Ecriture (Ac 15,13-21)
  • A Thessalonique, à partir des Ecritures, 3il expliquait et établissait que le Messie devait souffrir, ressusciter des morts et « le Messie, disait-il, c’est ce Jésus que je vous annonce (Ac 17,2-3)
  • Ceux de Bérée accueillirent la Parole avec une entière bonne volonté, et chaque jour ils examinaient les Ecritures pour voir s’il en était bien ainsi. (Ac 17,11-12)
  • A Ephèse, Apollos prouvait par les Ecritures que le Messie, c’était Jésus (Ac 18,24-28)
  • Les prophètes et Moïse ont prédit ce qui devait arriver, et je ne dis rien de plus : le Christ a souffert et lui, le premier à ressusciter d’entre les morts… (Ac 26,22-23)
  • A Rome, Paul rendait témoignage au Règne de Dieu et, du matin au soir, il s’efforça de les convaincre, en parlant de Jésus à partir de la loi de Moïse et des Prophètes. (Ac 28,23-31)

13. Annoncer la parole de Dieu, c’est susciter l’étonnement, l’adhésion, ou le rejet, la persécution. Mais on n’arrête pas la parole de Dieu

  • L’adhésion et la moquerie à la Pentecôte à Jérusalem (Ac 2,12-13)
  • Le cœur bouleversé après le discours de Pierre et l’ouverture à l’appel de Dieu (Ac 2,36-37)
  • Un accueil favorable auprès du peuple à la Pentecôte (Ac 2,47)
  • La parole efficace de Pierre provoque l’exultation du paralytique (Ac 3,8)
  • Tout le peuple fut stupéfait, désorienté, de voir le paralytique marcher (Ac 3,9-10)
  • Les chefs des prêtres arrêtent Pierre et Jean, tandis que 5 000 personnes deviennent croyantes
  • Les membres du Tribunal religieux sont très étonnés. Ils voient que Pierre et Jean parlent avec assurance. Ils décident de les menacer pour qu’ils ne parlent plus à personne du nom de Jésus, mais ils préfèrent écouter Dieu et ne peuvent taire ce qu’ils ont vu et entendu. Tout le peuple chante la gloire de Dieu. (Ac 4,13-22)
  • La parole des apôtres qui fait la vérité dans l’affaire d’Ananias et Saphira suscite aussi la peur (Ac 5,11)
  • Une foule croit au Seigneur et sort les malades dans les rues, tandis que les Saducéens font arrêter Pierre et Jean
  • Gamaliel alerte : « Si c’est de Dieu, vous ne pourrez pas les faire disparaître. N’allez pas risquer de vous trouver en guerre avec Dieu ! » (Ac 5,33-39)
  • Pierre et Jean sont tout heureux d’avoir été trouvés dignes de subir des outrages pour le Nom et ne cessent d’annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus Messie (Ac 5,41-42)
  • Etienne meurt en annonçant la parole de Dieu et en s’identifiant au Christ (Ac 7,55-60)
  • Une violente persécution éclata… Quant à Saul, il ravageait l’Eglise (Ac 8,1-3)
  • Des foules unanimes s’attachent aux paroles de Philippe (Ac 8,5-8)
  • Pour Paul, la parole de Dieu est aussitôt reçue, aussitôt annoncée, et il est aussitôt menacé de mort mais traverse la muraille pour aller ailleurs (Ac 9,18-25)
  • A Jérusalem, Paul doit encore fuir pour Césarée puis Tarse (Ac 9,29-30)
  • La persécution à Jérusalem est occasion d’annonce à Antioche où une foule considérable se joint au Seigneur (Ac 11,19-26)
  • Jacques est exécuté par le glaive par Hérode, et, comme ça plaît, Pierre est arrêté avant d’être miraculeusement libéré (Ac 12,1-4)
  • Le Proconsul, vivement impressionné devient croyant quand il voit Paul réduire Bar-Jésus à la cécité (Ac 13,6-12)
  • A Antioche toute la ville se presse pour entendre la parole de Dieu avant que les responsables chassent Paul et Barnabé (Ac 13,42-50)
  • A Iconium il se passa la même chose : accueil puis rejet ; ils commencent par rester un certain temps avant de fuir pour ne pas être lapidés. (Ac 14,1-5)
  • A Lystre : accueil très favorable quand ils guérissent un paralysé, mais on les prend pour Zeus et Hermès. (Ac 14,8-18)
  • Immédiatement après avoir été adulés comme des dieux, Paul est lapidé jusqu’à paraître mort. Ça ne l’empêche pas de repartir annoncer la parole de Dieu, de revenir à Lystre, d’affermir les disciples en disant : « Il nous faut passer par beaucoup de détresses, pour entrer dans le Royaume de Dieu. » (Ac 14,1-22)
  • En libérant une servante de ses esprits et en faisant perdre à ses maîtres leur source de gains, Paul se retrouve en prison. Il en est miraculeusement libéré par un tremblement de terre et en profite pour convertir le geôlier réussissant même à obtenir des excuses en tant que citoyen romain (Ac 16,16-39)
  • A Thessalonique, accueil et rejet surtout, fuite vers Bérée (Ac 17,4-9)
  • A Bérée accueil courtois et intéressé. Beaucoup devinrent certains croyants avant que ceux de Thessalonique ne viennent semer le trouble et obliger Paul à fuir. (Ac 17,10-13)
  • A Athènes, Paul annonce le Ressuscité et provoque la moquerie et quelques adhésions (Ac 17,18-21.30-33)
  • A Corinthe, l’opposition des Juifs amène Paul à se tourner vers les païens. Il se retrouve devant le tribunal, mais, comme promis dans une vision, il peut continuer son ministère sans être inquiété (Ac 18,4-6 ; Ac 18,9-16)
  • A Ephèse : émeute provoquée par Démétrius qui a peur pour son commerce de statuettes (Ac 19,24-41)
  • En repartant de Corinthe, Paul doit faire un détour par la Macédoine à cause d’un complot (Ac 20,3-5)
  • A Milet : J’ai servi le Seigneur en toute humilité, dans les larmes et au milieu des épreuves que m’ont values les complots des Juifs… l’Esprit Saint me l’atteste de ville en ville, chaînes et détresses m’attendent… des loups féroces qui n’épargneront pas le troupeau… (Ac 20,18-32)
  • A Tyr, puis à Césarée : « Qu’avez-vous à pleurer et à me briser le coeur ? Je suis prêt, moi, non seulement à être lié mais à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus. » (Ac 21,4-14)
  • A Jérusalem : l’arrestation de Paul (Ac 21,26 et suivants jusqu’à Rome) « A mort ! » crie la foule

14. Annoncer la Parole de Dieu en se laissant conduire par l’Esprit-Saint

  • Jésus lui-même donne ses instructions, annonce la parole de Dieu dans l’Esprit-Saint (Ac 1,1-2)
  • L’Esprit-Saint s’était exprimé dans l’Ecriture elle-même (Ac 1,16)
  • Vous recevrez l’Esprit-Saint, alors vous serez mes témoins (Ac 1,8)
  • C’est le don de l’Esprit-Saint à la Pentecôte qui amène les apôtres à annoncer la parole de Dieu (Ac 2,4)
  • C’est ce que le prophète Joël avait annoncé : ils recevront l’Esprit et seront prophètes (Ac 2,16-18)
  • Le don de l’Esprit-Saint, ça se voit et ça s’entend : des apôtres qui proclament la Bonne Nouvelle (Ac 2,33)
  • Dieu, par l’Esprit-Saint avait mis dans la bouche de David des paroles qui se réalisent aujourd’hui (Ac 4,24-25)
  • La proclamation de la louange de Dieu devant ce qu’il réalise quand les apôtres, sous l’action de l’Esprit-Saint annoncent la Parole, provoque le don de l’Esprit-Saint et permet de nouveau l’annonce de la Parole de Dieu avec assurance (Ac 4,31)
  • Le fait d’être témoin, d’avoir vu et de parler, n’est pas de la seule force de l’homme, c’est en collaboration avec l’Esprit-Saint (Ac 5,32) (Cf. le témoignage véridique chez St Jean pour Jésus Jn 3,33-34)
  • Ils annoncent la parole de Dieu sur ordre de l’ange qui les libère de la prison (Ac 5,19-21)
  • Gamaliel appelle à ne pas risquer de se trouver en guerre avec Dieu, à voir s’ils parlent d’eux-mêmes ou de la part de Dieu (Ac 5,38-40)
  • Plein de grâce et de puissance, Etienne dit des paroles marquées par la sagesse et l’Esprit auxquelles des hommes ne peuvent s’opposer à la régulière (Ac 6,8-11)
  • Etienne : « Résister à l’Esprit-Saint, c’est être incapable d’écouter les apôtres, se situer dans la lignes des pères qui ont persécuté les prophètes, laissé de côté la loi, la parole de Dieu » (Ac 7,51-53)
  • Annoncer la Parole de Dieu à la suite d’Etienne, c’est, rempli de l’Esprit-Saint, dire la gloire de Dieu que l’on voit, là, les cieux ouverts, ailleurs dire ce que Dieu fait dans le cœur des hommes quand les cieux s’ouvrent pour quelqu’un (Ac 7,55-56)
  • Philippe conduit par l’Ange du Seigneur puis par l’Esprit-Saint sur la route de Gaza pour rejoindre l’Eunuque et le rejoindre dans sa recherche, puis pour aller plus loin (Ac 8,26-30)
  • Grâce à l’appui du Saint Esprit, l’Eglise s’accroissait (Ac 9,31)
  • Se laisser conduire par l’Esprit-Saint, c’est se laisser aussi conduire par des hommes, comme Pierre qui accueille l’ordre de venir à Joppé (Ac 9,36-39), puis à Césarée en accueillant les envoyés de Corneille comme envoyés de Dieu :
  • Se laisser conduire par l’Esprit-Saint pour annoncer la parole de Dieu, c’est commence par accueillir ce qu’il a fait dans le cœur de l’auditeur avant de prendre la parole pour annoncer le Messie. Pierre commence par écouter les envoyés raconter ce qui est arrivé à Corneille, puis par demander à Corneille de raconter ce qui lui est arrivé avant de catéchiser (Ac 10,17-23; 10,29-33)
  • L’annonce de la Parole de Dieu et son écoute par les auditeurs, peut provoquer le don de l’Esprit-Saint. (Cf Pierre et Corneille, Ac 10,44 ; Ac 11,13-14)
  • Il y a un lien absolu entre « recevoir l’Esprit-Saint » et « recevoir la Parole de Dieu » : on ne peut pas recevoir l’un sans l’autre (Ac 10,44 et Ac 11,1)
  • On choisit Barnabé, homme droit, rempli d’Esprit Saint et de foi pour voir ce qui se passait à Antioche, comment la parole de Dieu était annoncée aux Grecs (Ac 11,19-26)
  • Eclairé par l’Esprit, le prophète Agabus parle de la part de Dieu dans une circonstance particulière (famine) et amène la communauté à prendre des décisions concrètes (Ac 11,27-29)
  • Tandis que la communauté est en prière ardente pour Pierre, l’ange intervient pour le libérer de sa prison (Ac 12,1-18)
  • Alors que la communauté d’Antioche prie, l’Esprit-Saint dit de détacher Paul et Barnabé pour l’oeuvre à laquelle il les destine. Ils se trouvent ainsi envoyés par l’Esprit-Saint. (Ac 13,2-4)
  • Ceux qui ont accueilli la parole de Dieu à Antioche, malgré la persécution qui a poussé Paul et Barnabé à fuir, restaient remplis de joie et d’Esprit Saint (Ac 13,50-51)
  • Pierre à l’assemblée de Jérusalem exprime sa conviction que Dieu a donné l’Esprit-Saint aux nations païennes comme aux Juifs (Ac 15,7-11)
  • L’Esprit-Saint et nous-mêmes avons décidé… Parler et décider dans la mouvance de l’Esprit-Saint, avoir conscience que l’Esprit-Saint ne fait pas sans nous, qu’on ne peut être sûr de décider complètement dans l’Esprit-Saint (Ac 15,28)
  • L’Esprit-Saint peut empêcher d’annoncer la parole de Dieu quelque part et appeler ailleurs. Il n’y a pas de preuve que c’est l’Esprit qui appelle, mais une conviction forte (Ac 16,6-10)
  • S’il y a un lien entre recevoir la parole de Dieu, devenir croyant, recevoir l’Esprit-Saint, il faut aussi recevoir l’Esprit-Saint dans les sacrements, ce qui transforme encore la capacité à annoncer la parole de Dieu (Ac 19,1-6; Cf. Apollos à Ephèse)
  • Paul prit la décision, dans l’Esprit, de se rendre à Jérusalem (Ac 19,21)
  • Discours de Paul à Milet, Paul, « prisonnier de l’Esprit » « qui lui atteste de ville en ville, chaînes et détresses l’attendent à Jérusalem et qui appelle les responsables des Eglises d’Asie à prendre soin d’eux-mêmes et de tout le troupeau dont l’Esprit Saint les a établis les gardiens (Ac 20,22-28)
  • L’Esprit-Saint semble parler de manière contradictoire aux uns et aux autres : certains, inspirés par l’Esprit-Saint disent à Paul de ne pas aller à Jérusalem, Paul y va poussé par l’Esprit-Saint
  • L’Esprit-Saint qui a parlé en Esaïe et dont on peut lire la parole dans l’Ecriture (Ac 28,23-28)

15. C’est Dieu, sa Parole qui agit

  • Une promesse destinée à tous ceux qui sont au loin, tous ceux que le Seigneur notre Dieu appellera (Ac 2,39)
  • Le Seigneur adjoignait chaque jour à la communauté ceux qui trouvaient le salut (Ac 2,47)
  • Pas par notre force que cet homme marche, mais par la foi au nom de Jésus (Ac 3,12-16 ; 4,7-12)
  • Un devenir croyant réalisé par la force de la parole de Dieu entendue (Ac 4,4)
  • Ailleurs, ce sont les gens qui deviennent croyants (Ac 5,14-16)
  • C’est la grâce de Dieu qui est à l’œuvre et qu’il s’agit de rejoindre (Ac 11,19-26)
  • On n’enchaîne pas la parole de Dieu que les apôtres disent sur ordre de l’ange (Ac 5,19-21)
  • La parole de Dieu croissait et le nombre des disciples augmentait considérablement (Ac 6,7)
  • Le Seigneur leur prêtait main forte à Antioche (Ac 11,19-21)
  • Hérode, qui paraît parler comme un dieu meurt. La parole de Dieu, cependant, croissait et se multipliait. (Ac 12,20-24)
  • A Antioche, point de départ où ils avaient été remis à la grâce de Dieu pour l’oeuvre qu’ils venaient d’accomplir, Paul et Barnabé racontaient tout ce que Dieu avait réalisé avec eux et surtout comment il avait ouvert aux païens la porte de la foi. (Ac 14,26-27)
  • Pierre à l’assemblée de Jérusalem exprime sa conviction que c’est Dieu qui agit selon son choix et qui donne d’accueillir ou non la parole de Dieu, le salut par grâce (Ac 15,7-11)
  • Personne ne mettra la main sur toi pour te maltraiter car, dans cette ville, un peuple nombreux m’est destiné (Ac 18,9-11)
  • Par la force du Seigneur, la Parole croissait et gagnait en puissance (Ac 19,20)
  • Rendre témoignage à l’Evangile de la grâce de Dieu… remettre à Dieu et à sa parole de grâce, qui a la puissance de bâtir l’édifice et d’assurer l’héritage à tous les sanctifiés (Ac 20,32)

16. Une parole destinée à tous

  • Tous, tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons annoncer dans nos langues les merveilles de Dieu. (Ac 2,7-11)
  • Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait et Seigneur et Christ, ce Jésus que vous, vous aviez crucifié. (Ac 2,36)
  • Car c’est à vous qu’est destinée la promesse, et à vos enfants ainsi qu’à tous ceux qui sont au loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera (Ac 2,39)
  • Un parole destinée à beaucoup (Ac 4,4)
  • Barnabé de Chypre se joint aux apôtres et donne ses biens (Ac 4,36)
  • Gamaliel, le pharisien du Sanhédrin se lève et appelle à ne pas risquer de s’opposer à Dieu (Ac 5,34-39)
  • Des foules unanimes et dans la joie en Samarie en voyant les miracles faits par Philippe (Ac 8,6)
  • Pierre et Jean annonçaient la Bonne Nouvelle à de nombreux villages samaritains (Ac 8,25-26)
  • L’Eunuque éthiopien, haut fonctionnaire de Candace, la reine d’Ethiopie, et administrateur général de son trésor, est aussi destinataire (Ac 8,27-39)
  • Même Paul le persécuteur est destinataire de la parole et devient apôtre (Ac 9)
  • Même Corneille le centurion romain, l’envahisseur, l’impur, le païen et toute sa maison reçoit l’Esprit-Saint et l’on ne peut pas empêcher Dieu d’agir (Ac 10 et 11)
  • Une foule considérable se joignit au Seigneur à Antioche y compris des Grecs (Ac 11,19-26)
  • Ceux de Salamine et Paphos à Chypre, dont Sergius Paulus, le Proconsul (Ac 13,5-12)
  • A l’assemblée de Jérusalem, Pierre rappelle le choix de Dieu de se dire aux païens comme aux Juifs. (Ac 15,7-11)
  • Les gens de Pergé, Antioche de Pisidie, Iconium, Derbé, Lystre, Attalia, Juifs, d’abord, puis païens : « Tel est bien l’ordre que nous tenons du Seigneur : Je t’ai établi lumière des nations, pour que tu apportes le salut aux extrémités de la terre » (tout Ac 13 et 14 en particulier Ac 13,44-49)
  • Jacques appelle à ne pas mettre d’obstacles devant ceux des païens qui se tournent vers Dieu. (Ac 15,19)
  • Timothée à Lystre (Ac 16,1-3)
  • Phrygie, Galatie, Mysie, Troas, Macédoine (Ac 16,6-12)
  • Lydie, la marchande de Pourpre à Philippe, et le geôlier (Ac 16,13-40)
  • Thessalonique, Bérée, Athènes, où c’est difficile : « Certains pourtant s’étaient attachés à lui et étaient devenus croyants : parmi eux il y avait Denys l’Aréopagite, une femme nommée Damaris, et d’autres encore » (Ac 17)
  • Priscille et Aquilas, originaires de Rome, Titius Justus, voisin de la synagogue et Crispus, responsable de la synagogue à Athènes, peu de gens de biens parmi eux… (1 Co 1,22-29)
  • A Ephèse, pendant 2 ans, dans les synagogues et dans l’école de Tyrannos « si bien que toute la population de l’Asie, Juifs et Grecs, put entendre la parole du Seigneur » (Ac 19,8-12)
  • Paul à Milet : 21mon témoignage en public et en privé appelait et les Juifs et les Grecs à se convertir à Dieu et à croire en notre Seigneur Jésus. (Ac 20,21)

17. L’accueil de la parole de Dieu provoque la joie, la stupeur, l’allégresse. Son rejet conduit à la mort.

  • Les gens ont le cœur bouleversé d’entendre les paroles de Pierre à la Pentecôte (Ac 2,37-39)
  • La première communauté vit dans l’allégresse et la louange (Ac 2,46-47)
  • Le paralytique de la Belle Porte, remis debout par la parole de Dieu loue Dieu et bondit de joie (Ac 3,6-9)
  • La conversion, l’accueil de la parole de Dieu, du Christ, fait connaître des moments de fraîcheur accordés par le Seigneur (Ac 3,19-21)
  • Le peuple chante la gloire de Dieu en voyant le paralytique guéri (Ac 4,21-22)
  • La joie se reçoit dans la relecture et la prière après avoir annoncé la parole de Dieu en actes et en paroles et avoir affronté la persécution (Ac 4,23-31)
  • Ananie et Saphira qui trichent avec la parole de Dieu en meurent (Ac 5,1-10)
  • Les apôtres tout heureux d’avoir été trouvés dignes de subir des outrages pour le Nom. (Ac 5,41-42)
  • Philippe annonce la parole de Dieu en Samarie et provoque une grande joie (Ac 8,5-8)
  • Les sortilèges de Simon le magicien provoquent « l’émerveillement », mais pas la joie (Ac 8,9-13)
  • Vouloir acheter le don de Dieu, la capacité à donner l’Esprit-Saint met dans l’amertume et le fiel (Ac 8,20-23)
  • D’avoir accueilli la parole de Dieu et reçu le baptême ne transforme pas l’itinéraire de l’Eunuque, « mais lui permet de poursuivre son chemin dans la joie » (Ac 8,38-39)
  • Tant que Paul n’a pas rencontré et accueilli le Christ, il ne connaît pas la joie, il respire menaces et meurtres (Ac 9,1)
  • L’écoute du récit de ce que Dieu a fait chez Corneille, de sa parole à l’œuvre aujourd’hui produit la joie, la stupeur (Ac 10,34-36 ; Ac 10,42-46 ; Ac 11,15-18)
  • Le message du Christ : la bonne nouvelle de la paix par Jésus Christ
  • L’accueil de la parole de Dieu par les Grecs met le cœur de Barnabé en joie (Ac 11,19-26)
  • Ceux qui prennent la place de Dieu et dont les gens croient qu’ils parlent comme des dieux, tel Hérode, en meurent (Ac 12,20-23)
  • Bar-Jésus alias Elymas s’oppose à la prédication de Paul et se retrouve aveugle (Ac 13,6-12)
  • A Antioche, les païens sont tout heureux d’entendre la Bonne Nouvelle (Ac 13,44-49)
  • Ceux qui ont accueilli la parole de Dieu à Antioche, malgré la persécution qui a poussé Paul et Barnabé à fuir, restaient remplis de joie et d’Esprit Saint (Ac 13,50-51)
  • A Lystre, la joie des gens devant la guérison du paralysé se trompe d’objet en prenant Paul et Barnabé pour Zeus et Hermès (Ac 14,10-20)
  • Sur le chemin de Jérusalem, le récit des conversions païennes procure une grande joie à tous les frères. (Ac 15,3-4)
  • La lettre de l’assemblée ce Jérusalem lue à Antioche provoque la joie par l’encouragement qu’elle apportait dans l’accueil des païens convertis (Ac 15,31)
  • Joie du geôlier de Philippe et de sa famille d’avoir cru en Dieu (Ac 16,32-34)
  • Tristesse aussi de ceux de Milet qui ne verront plus Paul (Ac 20,36-38)

18. Dans un certain nombre de cas, l’annonce de la parole de Dieu rejoint une attente.

  • A la Pentecôte, devant le signe étonnant, les gens attendent une explication (Ac 2,1-14)
  • A la Pentecôte, après avoir écouté Pierre, les gens demandent que faire en réponse à cette annonce du Ressuscité (Ac 2,37-41)
  • Après la guérison du paralytique, Pierre s’adresse à la foule en attente d’une explication (Ac 3,9-12)
  • Philippe avec L’Eunuque éthiopien (Ac 8,30-39)
  • Pierre appelé à Joppé pour venir au chevet de Tabitha
  • Pierre appelé par Corneille (Ac 10,19-24 ; Ac 10,29-34)
  • Paul et Barnabé à Antioche (Ac 11,22-26)
  • A Paphos (Chypre), le Proconsul Sergius Paulus manifesta le désir d’entendre la parole de Dieu (Ac 13,6-7)
  • A Antioche on les invite à se lever après la lecture, et à revenir le sabbat suivant (Ac 13,14-16 ; Ac 13,42-44)
  • A Philippe, Lydie était toute oreille car le Seigneur avait ouvert son coeur pour la rendre attentive aux paroles de Paul (Ac 16,14-15)
  • Paul répond à la question de son geôlier à Philippe et le baptise (Ac 16,29-34)
  • Paul rejoint la recherche des gens de Bérée (Ac 17,11-12)
  • Paul rejoint la recherche des gens à Athènes, mais cela bloque sur la résurrection (Ac 17,22-32)
  • Paul essaye de rejoindre la recherche de Festus : « Tu crois aux prophètes, roi Agrippa ? Je suis sûr que tu y crois. » « Il te faut peu, d’après ton raisonnement, pour faire de moi un chrétien ! » (Ac 26,24-29)

19. On distingue annonce de la parole de Dieu avec mission reçue et qui respecte l’auditeur et « endoctrinement qui sème le trouble »

  • Certaines gens descendirent alors de Judée à Antioche qui voulaient endoctriner les frères (Ac 15,; 15,23-24)

20. Des prédications plus développées

  • Pierre à la Pentecôte (Ac 2,14-40)
  • Pierre expliquant la guérison de l’infirme de la Belle Porte à la foule (Ac 3,12-26)
  • Pierre devant le Sanhédrin après avoir guéri le paralytique et annoncé le Christ à la foule étonnée (Ac 4,8-12)
  • Pierre devant le Sanhédrin après avoir de nouveau été arrêté (Ac 5,29-32)
  • Etienne avant de mourir martyr (Ac 7)
  • Pierre devant Corneille (Ac 10,34-48)
  • Paul à la synagogue d’Antioche (Ac 13,16-41)
  • Paul à Lystre qui annonce le Dieu Créateur (Ac 14,15-17)
  • Paul à Athènes (Ac 17,14-33)
  • Une prédication particulière à Milet : l’itinéraire de l’apôtre (Ac 20,17-35)
  • Annoncer la parole de Dieu en relisant son chemin de Damas devant la foule à Jérusalem (Ac 22,1-22)
  • Annoncer la parole de Dieu en relisant son chemin de Damas, en annonçant la résurrection des morts, et celle du Christ devant Festus, Agrippa et Bérénice à Césarée (Ac 26)
Ce contenu a été publié dans Parole de Dieu. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *