« Parole de Dieu », « Evangile », « Bonne Nouvelle » chez Luc

Le contenu de la Bonne Nouvelle :

La mission même du Christ que d’annoncer la Bonne Nouvelle

Les serviteurs de la Parole, La tâche de l’évangéliste

Le contenu de la Bonne Nouvelle :

La Bonne Nouvelle de la naissance du Christ Sauveur : (Lc 2,8-18)

  • Une Bonne Nouvelle qui concerne Jésus le Christ Sauveur
  • C’est Dieu qui la fait connaître
  • Elle est source de joie pour tout le peuple et dans le ciel
  • Elle se voit en Jésus
  • Celui qui a vu fait connaître
  • Marie elle retient ces événements en en cherchant le sens

« 8Il y avait dans le même pays des bergers qui vivaient aux champs et montaient la garde pendant la nuit auprès de leur troupeau. 9Un ange du Seigneur se présenta devant eux, la gloire du Seigneur les enveloppa de lumière et ils furent saisis d’une grande crainte. 10L’ange leur dit: « Soyez sans crainte, car voici, je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple: 11Il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur qui est le Christ Seigneur; 12et voici le signe qui vous est donné: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. » 13Tout à coup il y eut avec l’ange l’armée céleste en masse qui chantait les louanges de Dieu et disait: 14« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix pour ses bien-aimés. » 15Or, quand les anges les eurent quittés pour le ciel, les bergers se dirent entre eux: « Allons donc jusqu’à Bethléem et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. » 16Ils y allèrent en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la mangeoire. 17Après avoir vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant. 18Et tous ceux qui les entendirent furent étonnés de ce que leur disaient les bergers. 19Quant à Marie, elle retenait tous ces événements en en cherchant le sens. » (Lc 2,8-18)

Jean-Baptiste qui annonce la Bonne Nouvelle du Christ Messie et appelle à la conversion (Lc 3,15-18)

«15Le peuple était dans l’attente et tous se posaient en eux-mêmes des questions au sujet de Jean: ne serait-il pas le Messie? 16Jean répondit à tous: « Moi, c’est d’eau que je vous baptise; mais il vient, celui qui est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de délier la lanière de ses sandales. Lui, il vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu; 17il a sa pelle à vanner à la main pour nettoyer son aire et pour recueillir le blé dans son grenier; mais la bale, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. » 18Ainsi, avec bien d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle. » (Lc 3,15-18)

La mission même du Christ que d’annoncer la Bonne Nouvelle

Jésus qui annonce la Bonne Nouvelle réalisant la promesse du Père. Il l’annonce aux pauvres. En lui aujourd’hui elle s’accomplit (Lc 4,16-22) (Lc 7,18-23)

«16Il vint à Nazara où il avait été élevé. Il entra suivant sa coutume le jour du sabbat dans la synagogue, et il se leva pour faire la lecture. 17On lui donna le livre du prophète Esaïe, et en le déroulant il trouva le passage où il était écrit: 18L’Esprit du Seigneur est sur moi parce qu’il m’a conféré l’onction pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé proclamer aux captifs la libération et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer les opprimés en liberté, 19proclamer une année d’accueil par le Seigneur. 20Il roula le livre, le rendit au servant et s’assit; tous dans la synagogue avaient les yeux fixés sur lui. 21Alors il commença à leur dire: « Aujourd’hui, cette écriture est accomplie pour vous qui l’entendez. » 22Tous lui rendaient témoignage; ils s’étonnaient du message de la grâce qui sortait de sa bouche, et ils disaient: « N’est-ce pas là le fils de Joseph? » (Lc 4,16-22)

«18Les disciples de Jean rapportèrent tous ces faits à leur maître; et lui, s’adressant à deux de ses disciples, 19les envoya vers le Seigneur pour lui demander: « Es-tu Celui qui vient ou devons-nous en attendre un autre ? » 20Arrivés auprès de Jésus, ces hommes lui dirent: « Jean le Baptiste nous a envoyés vers toi pour te demander: Es-tu Celui qui vient, ou devons-nous en attendre un autre ? » 21A ce moment-là Jésus guérit beaucoup de gens de maladies, d’infirmités et d’esprits mauvais et il donna la vue à beaucoup d’aveugles. 22Puis il répondit aux envoyés: « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent droit, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent, la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres, 23et heureux celui qui ne tombera pas à cause de moi. » (Lc 7,18-23)

Son activité même que d’enseigner en lien avec la prière au Père et la perspective de la passion (Lc 21,37-38)

«37Jésus passait le jour dans le temple à enseigner et il sortait passer la nuit sur le mont dit des Oliviers. 38Et tout le peuple venait à lui dès l’aurore dans le temple pour l’écouter. » (Lc 21,37-38)

C’est vraiment sa mission, ce pour quoi il est sorti que d’annoncer la Bonne Nouvelle du Règne de Dieu (Lc 4,42-5,1-10)

  • Venu pour annoncer la Bonne Nouvelle du Règne de Dieu accompli en lui
  • Une Bonne Nouvelle destinée aux Juifs
  • C’est pour annoncer cette Bonne Nouvelle qu’il appelle des pêcheurs à le suivre
  • Un lien fort entre le temps pris pour prier et l’annonce de la Bonne Nouvelle

«42Quand il fit jour, il sortit et se rendit dans un lieu désert. Les foules le recherchaient; puis, l’ayant rejoint, elles voulaient le retenir de peur qu’il ne s’éloignât d’eux. 43Mais il leur dit: « Aux autres villes aussi il me faut annoncer la bonne nouvelle du Règne de Dieu, car c’est pour cela que j’ai été envoyé. » 44Et il prêchait dans les synagogues de la Judée.

5 1Or, un jour, la foule se serrait contre lui à l’écoute de la parole de Dieu; il se tenait au bord du lac de Gennésareth. 2Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac; les pêcheurs qui en étaient descendus lavaient leurs filets. 3Il monta dans l’une des barques, qui appartenait à Simon, et demanda à celui-ci de quitter le rivage et d’avancer un peu; puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. 4Quand il eut fini de parler, il dit à Simon: « Avance en eau profonde, et jetez vos filets pour attraper du poisson. » 5Simon répondit: « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » 6Ils le firent et capturèrent une grande quantité de poissons; leurs filets se déchiraient. 7Ils firent signe à leurs camarades de l’autre barque de venir les aider; ceux-ci vinrent et ils remplirent les deux barques au point qu’elles enfonçaient. 8A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant: « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un coupable. » 9C’est que l’effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pris; 10de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient les compagnons de Simon. Jésus dit à Simon: « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu auras à capturer. » (Lc 4,42-5,1-10)

Une Bonne Nouvelle qui consiste à appeler non pas les justes, mais les pécheurs, pour qu’ils se convertissent (Lc 5,32)

«32Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs pour qu’ils se convertissent. » (Lc 5,32)

Voici que le Semeur est sorti pour semer… Jésus faisait route à travers villes et villages; il proclamait et annonçait la bonne nouvelle du Règne de Dieu. (Lc 8,1-3)

«8 Or, par la suite, Jésus faisait route à travers villes et villages; il proclamait et annonçait la bonne nouvelle du Règne de Dieu. Les Douze étaient avec lui, 2et aussi des femmes qui avaient été guéries d’esprits mauvais et de maladies: Marie, dite de Magdala, dont étaient sortis sept démons, 3Jeanne, femme de Chouza, intendant d’Hérode, Suzanne et beaucoup d’autres qui les aidaient de leurs biens. » (Lc 8,1-3)

Il ne se contente pas de parler, il se donne lui-même en nourriture et dit aux apôtres : « Donnez-leur vous-mêmes à manger » (Lc 9,10-17)

«10A leur retour, les apôtres racontèrent à Jésus tout ce qu’ils avaient fait. Il les emmena et se retira à l’écart du côté d’une ville appelée Bethsaïda. 11L’ayant su, les foules le suivirent. Jésus les accueillit; il leur parlait du Règne de Dieu et il guérissait ceux qui en avaient besoin. 12Mais le jour commença de baisser. Les Douze s’approchèrent et lui dirent: « Renvoie la foule; qu’ils aillent loger dans les villages et les hameaux des environs et qu’ils y trouvent à manger, car nous sommes ici dans un endroit désert. » 13Mais il leur dit: « Donnez-leur à manger vous-mêmes. » Alors ils dirent: « Nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons… à moins d’aller nous-mêmes acheter des vivres pour tout ce peuple. » 14Il y avait en effet environ cinq mille hommes. Il dit à ses disciples: « Faites-les s’installer par groupes d’une cinquantaine. » 15Ils firent ainsi et les installèrent tous. 16Jésus prit les cinq pains et les deux poissons et, levant son regard vers le ciel, il prononça sur eux la bénédiction, les rompit, et il les donnait aux disciples pour les offrir à la foule. 17Ils mangèrent et furent tous rassasiés; et l’on emporta ce qui leur restait des morceaux: douze paniers. » (Lc 9,10-17)

La parole de Jésus, une parole pleine d’autorité, de force, la parole d’un maître (nombres références dont : Lc 4,33-41 ; 5 ; 7,1-22 ; 8,22-25)

  • Une parole qui étonne par son autorité, qui chasse les démons (Lc 4,33-36 ; 4,41 ; 9,42) même quand ils sont « légion » (Lc 8,26-40), la fièvre (Lc 4,38-39), qui provoque la pêche miraculeuse (Lc 5,6), qui entraîne l’adhésion de Pierre (Lc 5,5), purifie les lépreux (Lc 5,12-13 ; 17,11-19), pardonne les péchés et remet debout le paralysé (Lc 5,18-26 ; 7,48-49), provoque Lévi à le suivre (Lc 5,27-28), redonne la vie à la fille de Jaïr (Lc 7,11-17), commande à la mer et aux vents (Lc 8,25)

«32et ils étaient frappés de son enseignement parce que sa parole était pleine d’autorité. » (Lc 4,32)

«24Ils s’approchèrent et le réveillèrent en disant: « Maître, maître, nous périssons! » Il se réveilla, menaça le vent et les vagues: ils s’apaisèrent et le calme se fit. 25Puis il leur dit: « Où est votre foi? » Saisis de crainte, ils s’émerveillèrent et ils se disaient entre eux: « Qui donc est-il, pour qu’il commande même aux vents et aux flots et qu’ils lui obéissent? »

  • Une parole dans laquelle le centurion romain a une confiance étonnante (Lc 7,3-10)

« dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri… »

  • Une parole qui dans la prière à son Père fait de pécheurs des disciples, de disciples des apôtres (Lc 6,12-13)

« 12En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier et il passa la nuit à prier Dieu ; 13puis, le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze, auxquels il donna le nom d’apôtres : »

  • La parole d’un Maître…

«39Voyant cela, le Pharisien qui l’avait invité se dit en lui-même: « Si cet homme était un prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est: une pécheresse. » 40Jésus prit la parole et lui dit: « Simon, j’ai quelque chose à te dire. » -« Parle, Maître, » dit-il. » (Lc 7,39-40)

Une autorité qu’il tient de son Père et qui fait problème pour ses adversaires (Lc 20,1-8)

«1Or, un de ces jours-là, comme Jésus enseignait au peuple dans le temple et annonçait la Bonne Nouvelle, survinrent les grands prêtres et les scribes avec les anciens. 2Ils lui dirent : « Dis-nous en vertu de quelle autorité tu fais cela, ou quel est celui qui t’a donné cette autorité ? » 3Il leur répondit : « Moi aussi, je vais vous poser une question. Dites-moi : 4Le baptême de Jean, venait-il du ciel ou des hommes ? » 5Ils réfléchirent entre eux : « Si nous disons : Du ciel, il dira : Pourquoi n’avez-vous pas cru en lui ? 6Et si nous disons : Des hommes, tout le peuple nous lapidera, car il est convaincu que Jean était un prophète. » 7Alors ils répondirent qu’ils ne savaient pas d’où il venait. 8Et Jésus leur dit : « Moi non plus, je ne vous dis pas en vertu de quelle autorité je fais cela. » » (Lc 20,1-8)

Une parole enseignement, loi nouvelle qui culmine dans les Béatitudes dites à l’intention des disciples (Lc 6,20-38) et qu’il faut mettre en pratique si l’on veut construire sur le roc du Christ (Lc 6,46-49)

Une parole qui peut être reçue ou non, gardée ou non… le Semeur… (Lc 8,4-15)

4Comme une grande foule se réunissait et que de toutes les villes on venait à lui, il dit en parabole: 5« Le semeur est sorti pour semer sa semence. Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin; on l’a piétiné et les oiseaux du ciel ont tout mangé. 6D’autre grain est tombé sur la pierre; il a poussé et séché, faute d’humidité. 7D’autre grain est tombé au milieu des épines; en poussant avec lui, les épines l’ont étouffé. 8D’autre grain est tombé dans la bonne terre; il a poussé et produit du fruit au centuple. » Sur quoi Jésus s’écria: « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende! »

9Ses disciples lui demandèrent ce que signifiait cette parabole. 10Il dit: « A vous il est donné de connaître les mystères du Royaume de Dieu; mais pour les autres, c’est en paraboles, pour qu’ils voient sans voir et qu’ils entendent sans comprendre. 11« Et voici ce que signifie la parabole: la semence, c’est la parole de Dieu. 12Ceux qui sont au bord du chemin, ce sont ceux qui entendent, puis vient le diable et il enlève la parole de leur coeur, de peur qu’ils ne croient et ne soient sauvés. 13Ceux qui sont sur la pierre, ce sont ceux qui accueillent la parole avec joie lorsqu’ils l’entendent; mais ils n’ont pas de racines: pendant un moment ils croient, mais au moment de la tentation ils abandonnent. 14Ce qui est tombé dans les épines, ce sont ceux qui entendent et qui, du fait des soucis, des richesses et des plaisirs de la vie, sont étouffés en cours de route et n’arrivent pas à maturité. 15Ce qui est dans la bonne terre, ce sont ceux qui entendent la parole dans un coeur loyal et bon, qui la retiennent et portent du fruit à force de persévérance. (Lc 8,4-15)

Une parole qui reste voilée tant qu’il n’est pas ressuscité bien qu’il annonce clairement sa mort et sa résurrection (Lc 10,43-48) ; (Lc 18,31-34)

«43Et tous étaient frappés de la grandeur de Dieu. Comme tous s’émerveillaient de tout ce qu’il faisait, il dit à ses disciples : 44« Ecoutez bien ce que je vais vous dire : le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes. » 45Mais ils ne comprenaient pas cette parole ; elle leur restait voilée pour qu’ils n’en saisissent pas le sens; et ils craignaient de l’interroger sur ce point. 46Une question leur vint à l’esprit : lequel d’entre eux pouvait bien être le plus grand ? 47Jésus, sachant la question qu’ils se posaient, prit un enfant, le plaça près de lui, 48et leur dit : « Qui accueille en mon nom cet enfant, m’accueille moi-même ; et qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé ; car celui qui est le plus petit d’entre vous tous, voilà le plus grand. » (Lc 10,43-48)

«31Prenant les Douze avec lui, Jésus leur dit : « Voici que nous montons à Jérusalem et que va s’accomplir tout ce que les prophètes ont écrit au sujet du Fils de l’homme. 32Car il sera livré aux païens, soumis aux moqueries, aux outrages, aux crachats ; 33après l’avoir flagellé, ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » 34Mais eux n’y comprirent rien. Cette parole leur demeurait cachée et ils ne savaient pas ce que Jésus voulait dire. » (Lc 18,31-34)

Une parole dont la compréhension est donnée aux tout petits par le Père dans l’Esprit Saint (Lc 10,21-24)

«21A l’instant même, il exulta sous l’action de l’Esprit Saint et dit : « Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout petits. Oui, Père, c’est ainsi que tu en as disposé dans ta bienveillance. 22Tout m’a été remis par mon Père, et nul ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut bien le révéler. » 23Puis il se tourna vers les disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! 24Car je vous le déclare, beaucoup de prophètes, beaucoup de rois ont voulu voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu. » » (Lc 10,21-24)

Une parole qui appelle à la conversion (Lc 11,32)

«32Lors du jugement, les hommes de Ninive se lèveront avec cette génération et ils la condamneront, car ils se sont convertis à la prédication de Jonas ; eh bien ! ici il y a plus que Jonas. » (Lc 11,32)

Quelqu’un aurait beau ressusciter des morts, ils ne seront pas convaincus (Lc 16,30-31)

«30L’autre reprit : Non, Abraham, mon père, mais si quelqu’un vient à eux de chez les morts, ils se convertiront. 31Abraham lui dit : S’ils n’écoutent pas Moïse, ni les prophètes, même si quelqu’un ressuscite des morts, ils ne seront pas convaincus. » (Lc 16,30-31)

Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas (Lc 21,25-33)

«25« Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles, et sur la terre les nations seront dans l’angoisse, épouvantées par le fracas de la mer et son agitation, 26tandis que les hommes défailleront de frayeur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde ; car les puissances des cieux seront ébranlées. 27Alors, ils verront le Fils de l’homme venir entouré d’une nuée dans la plénitude de la puissance et de la gloire. 28« Quand ces événements commenceront à se produire, redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche. » 29Et il leur dit une comparaison : « Voyez le figuier et tous les arbres : 30dès qu’ils bourgeonnent vous savez de vous-mêmes, à les voir, que déjà l’été est proche. 31De même, vous aussi, quand vous verrez cela arriver, sachez que le Règne de Dieu est proche. 32En vérité, je vous le déclare, cette génération ne passera pas que tout n’arrive. 33Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. » (Lc 21,25-33)

Les serviteurs de la Parole, La tâche de l’évangéliste

Pas seulement des mots dits par Jésus, tous les événements qui le concernaient et qui ont été vu par des témoins (Lc 1,1-4)

Le fait de voir rend serviteur de la Parole (Lc 1,1-4)

« La parole »… c’est quelqu’un : Jésus (Lc 1,1-4)

 « Puisque beaucoup ont entrepris de composer un récit des événements accomplis parmi nous, d’après ce que nous ont transmis ceux qui furent dès le début témoins oculaires et qui sont devenus serviteurs de la parole, il m’a paru bon, à moi aussi, après m’être soigneusement informé de tout à partir des origines, d’en écrire pour toi un récit ordonné, très honorable Théophile, afin que tu puisses constater la solidité des enseignements que tu as reçus. » (Lc 1,1-4)

Sur ta parole que je vais agir, lancer les filets… (Lc 5,4-10)

«4Quand il eut fini de parler, il dit à Simon: « Avance en eau profonde, et jetez vos filets pour attraper du poisson. » 5Simon répondit: « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » 6Ils le firent et capturèrent une grande quantité de poissons; leurs filets se déchiraient. 7Ils firent signe à leurs camarades de l’autre barque de venir les aider; ceux-ci vinrent et ils remplirent les deux barques au point qu’elles enfonçaient. 8A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant: « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un coupable. » 9C’est que l’effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pris; 10de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient les compagnons de Simon. Jésus dit à Simon: « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu auras à capturer. » (Lc 5,4-10)

La fonction même des apôtres que d’annoncer la Parole de Dieu en accompagnant cette annonce de signes (Lc 9,1-6)

«1Ayant réuni les Douze, il leur donna puissance et autorité sur tous les démons et il leur donna de guérir les maladies. 2Il les envoya proclamer le Règne de Dieu et faire des guérisons, 3et il leur dit: « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent; n’ayez pas chacun deux tuniques. 4Dans quelque maison que vous entriez, demeurez-y. C’est de là que vous repartirez. 5Si l’on ne vous accueille pas, en quittant cette ville secouez la poussière de vos pieds: ce sera un témoignage contre eux. » 6Ils partirent et allèrent de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons. » (Lc 9,1-6)

Annoncez la proximité du Règne de Dieu en ma personne. (Lc 10,8-11)

«8« Dans quelque ville que vous entriez et où l’on vous accueillera, mangez ce qu’on vous offrira. 9Guérissez les malades qui s’y trouveront, et dites-leur : Le Règne de Dieu est arrivé jusqu’à vous. 10Mais dans quelque ville que vous entriez et où l’on ne vous accueillera pas, sortez sur les places et dites : 11Même la poussière de votre ville qui s’est collée à nos pieds, nous l’essuyons pour vous la rendre. Pourtant, sachez-le : le Règne de Dieu est arrivé. (Lc 10,8-11)

Ecouter un messager de la Bonne Nouvelle c’est écouter le Christ et son Père qui l’envoie (Lc 10,16)

« 16Qui vous écoute m’écoute, et qui vous repousse me repousse; mais qui me repousse, repousse celui qui m’a envoyé. » (Lc 10,16)

Ne pas avoir honte du Christ et de sa parole (Lc 9,20-27)

«20Il leur dit: « Et vous, qui dites-vous que je suis ? » Pierre, prenant la parole, répondit: « Le Christ de Dieu. » 21Et lui, avec sévérité, leur ordonna de ne le dire à personne, 22en expliquant : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit mis à mort et que, le troisième jour, il ressuscite. » 23Puis il dit à tous : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même et prenne sa croix chaque jour, et qu’il me suive. 24En effet, qui veut sauver sa vie, la perdra; mais qui perd sa vie à cause de moi, la sauvera. 25Et quel avantage l’homme a-t-il à gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ? 26Car si quelqu’un a honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges. 27Vraiment, je vous le déclare, parmi ceux qui sont ici, certains ne mourront pas avant de voir le Règne de Dieu. » (Lc 9,20-27)

Avec la force de l’Esprit Saint se déclarer pour le Christ même dans la persécution et savoir que l’Esprit Saint nous enseignera ce qu’il faut dire (Lc 12,8-12)

«8Je vous le dis: quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu ; 9mais celui qui m’aura renié par devant les hommes sera renié par devant les anges de Dieu. 10Et quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais qui aura blasphémé contre le Saint Esprit, cela ne lui sera pas pardonné. 11Lorsqu’on vous amènera devant les synagogues, les chefs et les autorités, ne vous inquiétez pas de savoir comment vous défendre et que dire. 12Car le Saint Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faut dire. » » (Lc 12,8-12)

C’est le chemin même du Christ que d’annoncer la Parole de Dieu et de connaître la persécution alors que le peuple est suspendu à ses lèvres pour l’écouter (Lc 19,47-48)

«47Il était chaque jour à enseigner dans le temple. Les grands prêtres et les scribes cherchaient à le faire périr, et aussi les chefs du peuple ; 48mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire, car tout le peuple, suspendu à ses lèvres, l’écoutait. » (Lc 19,47-48)

Les persécutions sont l’occasion de rendre témoignage avec la force qui est de Dieu (Lc 21,5-19)

«5Comme quelques-uns parlaient du temple, de son ornementation de belles pierres et d’ex-voto, Jésus dit : 6« Ce que vous contemplez, des jours vont venir où il n’en restera pas pierre sur pierre: tout sera détruit. » 7Ils lui demandèrent : « Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va avoir lieu ? » 8Il dit : « Prenez garde à ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront en prenant mon nom ; ils diront : C’est moi et Le moment est arrivé ; ne les suivez pas. 9Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés. Car il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » 10Alors il leur dit : « On se dressera nation contre nation et royaume contre royaume. 11Il y aura de grands tremblements de terre et en divers endroits des pestes et des famines, des faits terrifiants venant du ciel et de grands signes. 12Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous mettra en prison ; on vous traînera devant des rois et des gouverneurs à cause de mon nom. 13Cela vous donnera une occasion de témoignage. 14Mettez-vous en tête que vous n’avez pas à préparer votre défense. 15Car, moi, je vous donnerai un langage et une sagesse que ne pourra contrarier ni contredire aucun de ceux qui seront contre vous. 16Vous serez livrés même par vos pères et mères, par vos frères, vos parents et vos amis, et ils feront condamner à mort plusieurs d’entre vous. 17Vous serez haïs de tous à cause de mon nom ; 18mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. 19C’est par votre persévérance que vous gagnerez la vie. » (Lc 21,5-19)

L’unique nécessaire : comme Marie à Béthanie, écouter la parole du maître dans l’attitude du disciple (Lc 10,38-42)

«38Comme ils étaient en route, il entra dans un village et une femme du nom de Marthe le reçut dans sa maison. 39Elle avait une soeur nommée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. 40Marthe s’affairait à un service compliqué. Elle survint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma soeur m’ait laissée seule à faire le service ? Dis-lui donc de m’aider. » 41Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et t’agites pour bien des choses. 42Une seule est nécessaire. C’est bien Marie qui a choisi la meilleure part ; elle ne lui sera pas enlevée. » » (Lc 10,38-42)

Il y a des faux prophètes qui annoncent l’imminence du Règne de Dieu (Lc 17,23-25) :

« 20Les Pharisiens lui demandèrent : « Quand donc vient le Règne de Dieu ? » Il leur répondit : « Le Règne de Dieu ne vient pas comme un fait observable. 21On ne dira pas : Le voici ou Le voilà. En effet, le Règne de Dieu est parmi vous. » 22Alors il dit aux disciples : « Des jours vont venir où vous désirerez voir ne fût-ce qu’un seul des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez pas. 23On vous dira : Le voilà, le voici. Ne partez pas, ne vous précipitez pas. 24En effet, comme l’éclair en jaillissant brille d’un bout à l’autre de l’horizon, ainsi sera le Fils de l’homme lors de son Jour. 25Mais auparavant il faut qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération. »

Les persécutions sont l’occasion de rendre témoignage (Lc 21,5-9)

«5Comme quelques-uns parlaient du temple, de son ornementation de belles pierres et d’ex-voto, Jésus dit : 6« Ce que vous contemplez, des jours vont venir où il n’en restera pas pierre sur pierre: tout sera détruit. » 7Ils lui demandèrent : « Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va avoir lieu ? » 8Il dit : « Prenez garde à ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront en prenant mon nom ; ils diront : C’est moi et Le moment est arrivé ; ne les suivez pas. 9Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés. Car il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » (Lc 21,5-9)

Marie elle retient ces événements en en cherchant le sens (Lc 2,19)

19Quant à Marie, elle retenait tous ces événements en en cherchant le sens. » (Lc 2,19)

Se souvenir de la parole de Jésus permet aux femmes de comprendre l’événement de la résurrection (Lc 24,4-9)

«4Or, comme elles en étaient déconcertées, voici que deux hommes se présentèrent à elles en vêtements éblouissants. 5Saisies de crainte, elles baissaient le visage vers la terre quand ils leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ? 6Il n’est pas ici, mais il est ressuscité. Rappelez-vous comment il vous a parlé quand il était encore en Galilée ; 7il disait : Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des hommes pécheurs, qu’il soit crucifié et que le troisième jour il ressuscite. » 8Alors, elles se rappelèrent ses paroles ; 9elles revinrent du tombeau et rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres. » (Lc 24,4-9)

La Parole du Ressuscité relisant les Ecritures pour se faire reconnaître sur le chemin d’Emmaüs (Lc 24,25-27)

«25Et lui leur dit : « Esprits sans intelligence, coeurs lents à croire tout ce qu’ont déclaré les prophètes ! 26Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela et qu’il entrât dans sa gloire ? » 27Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait. » (Lc 24,25-27)

 « Que tout se passe pour moi selon ta parole »… (Lc 1,38)

« Je suis la servante du Seigneur, que tout se passe pour moi selon ta parole » (Lc 1,38)

Mettre la parole en pratique pour être de la famille de Jésus (Lc 8,19-21) ; (Lc 11,27-28)

19Sa mère et ses frères arrivèrent près de lui, mais ils ne pouvaient le rejoindre à cause de la foule. 20On lui annonça: « Ta mère et tes frères se tiennent dehors; ils veulent te voir. » 21Il leur répondit: « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la mettent en pratique. » (Lc 8,19-21)

«27Or comme il disait cela, une femme éleva la voix du milieu de la foule et lui dit : « Heureuse celle qui t’a porté et allaité ! » 28Mais lui, il Dit : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui l’observent ! » (Lc 11,27-28)

Autres « Bonne Nouvelles… » : la Bonne Nouvelle de la naissance de Jean-Baptiste (Lc 1,19-20)

  • Pour Zacharie, la « Bonne Nouvelle » de la naissance de Jean-Baptiste annoncée par l’ange Gabriel, et la parole perdue pour n’avoir pas cru à la parole de l’ange (Lc 1,19-20)

Ne pas confondre la « Parole » et la « voix qui crie dans le désert » (Lc 3,4)

«4comme il est écrit au livre des oracles du prophète Esaïe : Une voix crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. » (Lc 3,4)

Autre voix : celle du Père au baptême (Lc 3,21-22), à la transfiguration (Lc 9,28-36)

«21Or comme tout le peuple était baptisé, Jésus, baptisé lui aussi, priait; alors le ciel s’ouvrit; 22l’Esprit Saint descendit sur Jésus sous une apparence corporelle, comme une colombe, et une voix vint du ciel: « Tu es mon fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. » » (Lc 3,21-22)

«28Or, environ huit jours après ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques et monta sur la montagne pour prier. 29Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage changea et son vêtement devint d’une blancheur éclatante. 30Et voici que deux hommes s’entretenaient avec lui; c’étaient Moïse et Elie ; 31apparus en gloire, ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. 32Pierre et ses compagnons étaient écrasés de sommeil; mais, s’étant réveillés, ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui se tenaient avec lui. 33Or, comme ceux-ci se séparaient de Jésus, Pierre lui dit : « Maître, il est bon que nous soyons ici; dressons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, une pour Elie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. 34Comme il parlait ainsi, survint une nuée qui les recouvrait. La crainte les saisit au moment où ils y pénétraient. 35Et il y eut une voix venant de la nuée; elle disait: « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai élu, écoutez-le ! » 36Au moment où la voix retentit, il n’y eut plus que Jésus seul. Les disciples gardèrent le silence et ils ne racontèrent à personne, en ce temps-là, rien de ce qu’ils avaient vu. » (Lc 9,28-36)

Jésus qui doit accomplir l’Ecriture (Lc 22,37)

«37Car, je vous le déclare, il faut que s’accomplisse en moi ce texte de l’Ecriture : On l’a compté parmi les criminels. Et, de fait, ce qui me concerne va être accompli. » (Lc 22,37)

Mort et résurrection du Christ comme les Ecritures l’avaient annoncé et que les apôtres auront à annoncer avec la force du Saint Esprit (Lc 24,41-49)

«41Comme, sous l’effet de la joie, ils restaient encore incrédules et comme ils s’étonnaient, il leur dit : « Avez-vous ici de quoi manger ? » 42Ils lui offrirent un morceau de poisson grillé. 43Il le prit et mangea sous leurs yeux. 44Puis il leur dit : « Voici les paroles que je vous ai adressées quand j’étais encore avec vous : il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. » 45Alors il leur ouvrit l’intelligence pour comprendre les Ecritures, 46et il leur dit : « C’est comme il a été écrit : le Christ souffrira et ressuscitera des morts le troisième jour, 47et on prêchera en son nom la conversion et le pardon des péchés à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. 48C’est vous qui en êtes les témoins. 49Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Pour vous, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez, d’en haut, revêtus de puissance. » (Lc 24,41-49)

Ce contenu a été publié dans Parole de Dieu. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *