Point sur les dons reçus au 31 décembre 2016

Soutenir la mission du Père Bruno Cadart
Bilan 2016 et perspectives 2017

Comme je m’y suis engagé, vous trouverez ci-après le bilan de ce que j’ai pu réaliser avec vos dons pour lesquels je vous remercie vivement. Le bilan détaillé a été adressé aux donateurs, n’hésitez pas à le demander.

Ce qui a été réalisé de 2010 à 2015

Vous avez accès aux bilans des années précédentes

31 décembre 2013

31 décembre 2014

31 décembre 2015

Ce qui a été réalisé en 2016

Soutien apporté à 9 jeunes de Befeta pour devenir « Soeurs du Prado »

Depuis plusieurs années, je vous parle de ces jeunes, et je vous renvoie aux courriers précédents pour comprendre d’où est né le projet et à ma lettre de Noël 2014.

Il s’agit maintenant de 9 jeunes issues de familles très pauvres, ayant toutes un engagement fort et qui a pu être vérifié vers une vie de religieuse selon l’Evangile au milieu des pauvres et qui cheminent avec les Soeurs du Prado. Presque toutes avaient dû interrompre leurs études très tôt et je les ai connues parce qu’elles fréquentaient le « Centre de Promotion Rurale d’Ikalalao » dans la paroisse de Befeta où j’étais prêtre de 2010 à 2015.

Depuis août, 3 jeunes qui étudiaient à Isaka ont rejoint les 6 qui étaient déjà avec les soeurs. Elles sont suivies par 3 communautés différentes. 2 sont au lycée à Fénérive, 5 sont à Vohilengo et 2 sont à côté de Moramanga.

Pour ces 9 jeunes, j’ai donné 3 650 € au cours de l’année 2016, ce qui correspond à l’intégralité de leurs dépenses (transport pour aller à Fénérive, soins, scolarité, alimentation, habits, logement, etc)

Tous les échos que donnent les soeurs m’encouragent à les soutenir sans hésitation. C’est une somme du même ordre pour laquelle je suis engagé pour les années qui viennent, en essayent de permettre à celles qui le pourront d’étudier le plus loin possible, pourquoi pas en enseignement supérieur (infirmière, professeur,?) pour celles qui sont plus brillantes.

Un soutien à une maman au Mozambique pour ne pas être à la rue et adopter 5 enfants abandonnés

Diverses circonstances m’ont amené à soutenir une maman qui allait se retrouver à la rue avec 2 enfants pour accéder à un logement et prendre en charge l’éducation de 5 enfants qui étaient abandonnés.

Cette année, cela a représenté un fort investissement pour construire le logement et remettre les jeunes à l’école. Tous ont réussi le passage en classe supérieure sauf un qui n’a pas réussi à rattraper ses lacunes liées à l’abandon par leurs parents.

Il s’agit maintenant d’un soutien pour l’éducation des 5 enfants abandonnés et qui sont adoptés et éduqués par cette maman.

Comptes 2016

Solde dons reçus / dons redonnés en 31/12/2015 378,49 €
En 2016, 10 donnateurs différents ont contribué pour 3 300,00 €
Un donateur institutionnel a contribué pour 2 000,00 €
J’ai reversé ce que j’ai reçu pour les retraites prêchées 1 162,30 €
Soit des entrées totales 6 462,30 €
Aide aux 9 jeunes de Madagascar 3 650,00 €
Aide à la jeune femme au Mozambique pour élever 7 enfants 17 382,60 €
Dépenses totales 21 032,60 €
Solde au 31/12/2016 – 14 191,81 €

Les besoins pour l’année 2017 :

Je suis donc engagé pour plusieurs années à soutenir le chemin

– de ces 9 jeunes pour 3 à 4 000 € par an

– de ces 7 enfants au Mozambique pour 4 000 € par an.

Vos dons seront donc toujours les bienvenus…

Pour faire parvenir les dons :

En faisant un chèque à l’ordre de « Bruno Cadart »

en l’adressant à

Père Bruno Cadart,

5, rue Musselburg, 94500 Champigny-sur-Marne

07 83 59 91 67

Un très grand merci !

Les jeunes de Madagascar et ceux du Mozambique vous remercient aussi et prient pour vous.

Je vous adresse aussi tous mes remerciements et vous assure de ma prière.

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à aller voir mes vœux pour la nouvelle année 2017.

Très fraternellement !

Père Bruno Cadart

Ce contenu a été publié dans Soutenir la mission du Père Bruno Cadart. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *