Point sur les dons reçus au 31 décembre 2015

Ce qui a été réalisé de 2010 à 2015

Quand je suis parti à Madagascar, j’étais décidé à ne pas apporter d’argent (voir motivations). Ayant reçu des dons, j’ai commencé à apporter des aides :

– Installations diverses pour la paroisse de Befeta et le centre d’Ikalalao (en particulier panneaux solaires), achat de livres pour le centre.

– Aide à la diffusion de nouveaux testaments et de bibles (voir l’enjeu humain et religieux).

– Impression de 5 000 exemplaires d’un livre sur l’alcool qui sont maintenant utilisés par quelques prêtres et religieuses très engagées dans leurs paroisses avec les malades de l’alcool).

– Parrainage de jeunes fréquentant le Centre de Promotion Rurale d’Ikalalao en situation de grande pauvreté, orphelin de père ou de mère ou des deux pour  et ayant un projet de vocation et que j’ai pu accompagner de près, les voyant une semaine par mois pendant 2 à 3 ans, puis continuant à les suivre régulièrement ensuite ; tous ont en commun de ne pas seulement être très pauvres, mais d’avoir une énergie impressionnante, d’avoir fondé des communautés de base et équipes d’enfants dans leur hameau, d’avoir fréquenté le centre pendant un à trois ans, de lire l’Evangile chaque jour et de faire un « Cahier de paroles de vie », de vouloir être prêtre ou religieuses ou laïques consacrées.

– 2 familles liées au centre en situation de faillite ont été accompagnées, remises à flot, et sont aujourd’hui autonomes. Elles sont des points d’appui dans leur village et au centre. Cela m’a aussi permis de connaître de l’intérieur, en faisant les comptes avec elles chaque mois, ce que pouvait être la vie des pauvres ici.

Vous pouvez trouver tout le détail des actions réalisées, motivations, bilans financiers régulièrement mis à jour

Un grand merci à ceux qui ont permis ces réalisations.

Bilan de l’année 2015 :

Avec l’anniversaire des 25 ans d’ordination, vous avez été plus nombreux à m’aider. La vente des crucifix faits par les jeunes a rapporté 670,00 € en monnaie sans qu’il ne soit possible de savoir combien de donateurs cela représente. Sans compter ces donateurs que je ne peux malheureusement pas remercier personnellement, vous avez été 27 à faire un don pour un total de 6 270,00 € (6 940,00 € avec la monnaie de la vente des crucifix) soit un don moyen de 232,22 € par personne.

Avoir au 1er janvier 2015 (déficit) –  90,21 €
Dons reçus en 2015 6 940,00 €
Sorties 6 471,30 €
Centre Promotion Rurale dont JMJ Malgaches 858,31 €
Soutiens jeunes en recherche vie religieuse à Madagascar 2 715,17 €
Soutien de plusieurs familles 2 588,97 €
Soutien paroisse dont subvention Nouveau Testament 308,85 €
Solde dons reçus à Madagascar et dons faits 378,49 €

Nouvelles des jeunes en recherche de vocation

La rubrique « Soutien vocations » correspond au soutien donné à des jeunes passés par le centre de promotion rurale d’Ikalalao, issus donc de familles très pauvres, souvent orphelins, que j’ai accompagnés pendant 1, 2 ou 3 ans, avant de les aider à reprendre des études quand je percevais qu’ils avaient une vocation (voir récit de l’histoire de Florentine).

Parmi eux, 3 filles ont changé d’orientation et se sont mariées, ce qui correspondait au contrat : « notre joie en vous aidant, ce n’est pas que vous deveniez prêtres ou religieuses, mais de véritables disciples et apôtres, y compris en fondant une famille. » J’ai arrêté d’aider deux jeunes, l’une parce qu’elle n’avait vraiment pas les capacités, l’autre parce qu’il s’est avéré qu’il n’était pas digne de confiance.

Aujourd’hui, 6 jeunes vivent à proximité des sœurs du Prado:

– 5 étudient à Vohilengo, 30 km de Fénérive. Si Lucienne est première de sa classe de 4ème, Florentine bien classée en 6ème, Françoise a juste la moyenne en 3ème, Marie-Claire et Marie-Solange sont juste en dessous de la moyenne en 3ème.

– Nirina, la seule qui avait réussi le BEPC en juillet, peine beaucoup en 2nde. Elles devra sans doute redoubler ce qui n’est pas étonnant car il y a un grand écart de niveau entre les classes en brousse et en ville.

3 autres vivent en communauté à la maison des pères d’Isaka (l’un des 4 villages principaux de la paroisse où j’étais). Philippine est 2ème de sa classe de 5ème ayant recommencé ses études à partir du CP, Marie-Thérèse et Viviane sont en 3ème, dans le gros du peloton… C’est Père Wilson qui les accompagne et elles vont bien, travaillent bien.

Un sessionniste a repris les études et est en 4ème, dans l’espoir d’arriver à entrer au petit séminaire après la 3ème.

Les sœurs parlent de manière très louangeuse des 6 filles qui sont déjà avec elles.

Les besoins pour l’année 2016 et les suivantes :

– Je suis donc engagé pour plusieurs années à soutenir le chemin de ces 10 jeunes. Je vais avoir besoin de 3 000 € environ chaque année.

– J’ai aidé plusieurs familles à reprendre pied, notamment en louant des rizières pour elles pour 10 à 15 ans et cette aide s’arrête.

– Vous savez que la formation des prêtres à Limonest est chère et que nous accueillons des séminaristes venant de pays ne pouvant pas assurer les frais (Haïti, Madagascar, …).

Vos dons seront donc toujours les bienvenus…

Tout ce qui dépassera le nécessaire pour les jeunes de Madagascar sera reversé au séminaire.

Un très grand merci !

Quand j’ai parlé avec les jeunes de Fénérive par skype, avec ceux d’Isaka, par téléphone (il y a du réseau depuis quelques mois), je leur ai parlé une fois de plus de vous. Soyez sûrs qu’ils vous remercient et prient pour vous.

Je vous adresse aussi tous mes remerciements et vous assure de ma prière.

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à aller voir mes vœux pour la nouvelle année 2016.

Très fraternellement !

Père Bruno Cadart

Ce contenu a été publié dans Soutenir la mission du Père Bruno Cadart. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *