« Que ta volonté soit faite… » Résumé d’une étude dans l’Evangile de Jean

Que ta volonté soit faite… Résumé d’une étude chez Saint Jean

1. La Volonté du Père, elle n’est pas cachée, elle est Verbe Créateur fait chair. En Jésus, Dieu se dit totalement :

« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu. » (Jn 1,1)

« Et le Verbe s’est fait Chair, et il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, cette gloire que fils unique plein de grâce et de vérité, il tient du Père. »(Jn 1,14)

2. Une volonté qui se dévoile aux hommes progressivement

– La Volonté de Dieu, elle s’exprime progressivement ici-bas. De son expression dans la Création, à sa manifestation progressive par divers témoins (Moïse, Jean-Baptiste et tous les autres), à son incarnation, à sa révélation à ceux qui sont devenus enfants de Dieu, en attendant sa manifestation pleine… « personne n’a jamais vu Dieu, le Fils qui est dans le sein du Père nous l’a dévoilé… Nous n’en sommes qu’au dévoilement…

« A présent, nous voyons dans un miroir et de façon confuse, mais alors, ce sera face-à-face. A présent, ma connaissance est limitée, alors, je connaîtrai comme je suis connu. ». (1 Co 13,12)

« J’ai encore bien des choses à vous dire mais, actuellement, vous n’êtes pas à même de les supporter ; lorsqu’il viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière, car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. » (Jn 16,12-13)

3. Ce qui caractérise la volonté de Dieu dans le Prologue de Jean

– Elle est volonté

 de vie,

 de lumière,

 de grâce,

 de vérité,

 de communion,

 de filiation,

 de révélation,

 qui passe par un lien parfait avec Dieu.

4. Volonté de Celui qui appelle mais laisse libre

+ « Cette parole est rude, qui peut encore l’écouter ? »… « Et vous, ne voulez-vous pas partir ? »… « Seigneur, à qui irions-nous, tu as les paroles de vie éternelle. Et nous, nous avons cru et nous avons connu que tu es le Saint de Dieu. »… « N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les Douze ? et cependant l’un de vous est un diable ! » (Jn 6,60-71)

5. Volonté qui donne une identité nouvelle et confie une mission :

+ Tu t’appelleras Pierre… (Jn 1,42)

+ « Pais mes brebis. En vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu nouais ta ceinture et tu allais où tu voulais ; lorsque tu seras devenu vieux, tu étendras les mains et c’est un autre qui nouera ta ceinture et te conduira où tu ne voudrais pas. Jésus parla ainsi pour indiquer de quelle mort Pierre devait glorifier Dieu ; et après cette parole, il lui dit : Suis-moi. » (Jn 21,17-19)

+ « Si un homme ne naît d’en haut, il ne peut voir le royaume de Dieu… s’il ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu… il faut que nous naissiez d’en haut. » (Jn 3,3-7)

6. Volonté de communion et de connaissance dans un lien de disciple :

+ « Si quelqu’un m’aime, il observera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui et nous établirons chez lui notre demeure. » (Jn 14,23)

+ « Ce qui glorifie mon Père, c’est que vous produisiez du fruit en abondance et que vous soyez pour moi des disciples. » (Jn 15,8)

+ « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. » (Jn 17,3)

7. Volonté du Père totalement lié au Fils :

+ « Le Père aime le Fils et a tout remis entre ses mains. » (Jn 3,35)

+ « En vérité, en vérité, je vous le dis : le Fils ne peut rien faire de lui-même, mais seulement ce qu’il voit faire au Père : car ce que fait le Père, le Fils le fait pareillement. C’est que le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait ; il lui montrera des oeuvres plus grandes encore, de sorte que vous serez dans l’étonnement. Comme le Père, en effet, relève les morts et les fait vivre, le Fils lui aussi fait vivre qui il veut. » (Jn 5,19-21)

+ « Moi, je ne puis rien faire de moi-même : je juge selon ce que j’entends et mon jugement est juste parce que je ne cherche pas ma propre volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. » (Jn 5,30)

+ « Ma nourriture, c’est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’accomplir son œuvre. » (Jn 4,34)

8. Volonté du Père de donner à tous les hommes la vie éternelle par la mort et la résurrection du Fils :

+ « Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. » (Jn 3,14-15)

+ « Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a envoyé son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jn 3,16)

+ « Dieu en effet n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et voici le jugement : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal a de la haine pour la lumière et ne vient pas à la lumière de peur que ses oeuvres ne soient réprouvées; mais celui qui pratique la vérité vient à la lumière afin qu’il soit manifeste que ses oeuvres sont faites en Dieu. » (Jn 3,17-21)

+ « Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et celui qui vient à moi, je ne le rejetterai pas, car je suis descendu du ciel pour faire, non pas ma propre volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. Or la volonté de Celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est en effet la volonté de mon Père : que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. » (Jn 6,37-40)

+ « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas en vous la vie. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. » (Jn 6,53-54)

+ « Je suis la porte : si quelqu’un entre par moi il sera sauvé, il ira et viendra et trouvera de quoi se nourrir. Le voleur ne se présente que pour voler, pour tuer et pour perdre ; moi, je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. Je suis le bon berger : le bon berger se dessaisit de sa vie pour ses brebis. Le mercenaire, qui n’est pas vraiment un berger et à qui les brebis n’appartiennent pas, voit-il venir le loup, il abandonne les brebis et prend la fuite ; et le loup s’en empare et les disperse. C’est qu’il est mercenaire et que peu lui importent les brebis. Je suis le bon berger, je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, comme mon Père me connaît et que je connais mon Père ; et je me dessaisis de va vie pour les brebis. J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cet enclos et celles-là aussi, il faut que je les mène ; elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau et un seul berger. » (Jn 10,9-16)

+ « Le Père m’aime parce que je me dessaisis de ma vie pour la reprendre ensuite. Personne ne me l’enlève mais je m’en dessaisis de moi-même ; j’ai le pouvoir de m’en dessaisir et j’ai le pouvoir de la reprendre : tel est le commandement que j’ai reçu de mon Père. » (Jn 10,17-18)

+ « Elle est venue, l’heure où le Fils de l’homme doit être glorifié. En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui tombe en terre ne meurt pas, il reste seul ; si au contraire il meurt, il porte du fruit en abondance. Celui qui aime sa vie la perd, et celui qui cesse de s’y attacher en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il se mette à ma suite, et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. Maintenant, mon âme est troublée, et que dirai-je ? Mais c’est précisément pour cette heure que je suis venu. Père glorifie ton nom. » Alors, une voix vint du ciel : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. » (Jn 12,23-28)

+ « Pour moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » (Jn 12,32)

9. Volonté qui se réalise et se fait connaître par l’Esprit Saint

+ « Si vous m’aimez, vous vous appliquerez à observer mes commandements ; moi, je prierai le Père : il vous donnera un autre Paraclet qui restera avec vous pour toujours. C’est lui l’Esprit de vérité, celui que le monde est incapable d’accueillir parce quil ne le voit pas et qu’il ne le connaît pas. Vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous et il est en vous. Je ne vous laisserai pas orphelin, je viens à vous. (…) Le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit. » (Jn 14,15-18; 26)

+ « Cependant, je vous ai dit la vérité : c’est votre avantage que je m’en aille ; en effet, si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas à vous ; si, au contraire, je pars, je vous l’enverrai. Et lui, par sa venue, il confondra le monde en matière de péché, de justice et de jugement (…) J’ai encore bien des choses à vous dire mais vous ne pouvez les porter maintenant ; lorsqu’il viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière. Car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. Il me glorifiera car il recevra de ce qui est à moi et il vous le communiquera. Tout ce que possède le Père est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il vous communiquera ce qu’il reçoit de moi. » (Jn 16,7-15)

10. Volonté d’amour et d’unité que les disciples doivent accomplir… afin que le monde croit que Jésus est l’Envoyé du Père

+ « Faites tout ce qu’il vous dira… » (Jn 2,5)

+ « Vous devez vous aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; car c’est un exemple que je vous ai donné : ce que j’ai fait pour vous, faites-le vous aussi. » (Jn 13,14-15) « Sachant cela, vous serez heureux si du moins vous le mettez en pratique. » (Jn 13,17)

+ « Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous devez vous aussi vous aimer les uns les autres. Si vous avez de l’amour les uns pour les autres, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples. » (Jn 13,34-35)

+ « Voici mon commandement : aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Nul n’a d’amour plus grand que celui qui se dessaisit de sa vie pour ceux qu’il aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur reste dans l’ignorance de ce que fait son maître ; je vous appelle amis, parce que tout ce que j’ai entendu auprès de mon Père, je vous l’ai fait connaître. » (Jn 15,12-15)

+ « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisi et institués pour que vous alliez, que vous produisiez du fruit et que votre fruit demeure : si bien que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres. » (Jn 15,16-17)

+ « Que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi, qu’ils soient en nous eux aussi, afin que le monde croie que tu m’as envoyé » (Jn 15,21)

11. Volonté de vie du Père qui se distingue de celle du diable qui est volonté de mort

+ « Si Dieu était votre Père, vous m’auriez aimé, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens ; je ne suis pas venu de mon propre chef, c’est Lui qui m’a envoyé. Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous n’êtes pas capables d’écouter ma parole. Votre père, c’est le diable, et vous avez la volonté de réaliser les désirs de votre père. Dès le commencement il s’est attaché à faire mourir l’homme ; il ne s’est pas tenu dans la vérité parce qu’il n’y a pas en lui de vérité. » (Jn 8,42-44a)

+ « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï le premier… le serviteur n’est pas plus grand que son maître ; s’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront vous aussi. » (Jn 15,18-25)

 

Ce contenu a été publié dans Parole de Dieu. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *